Une start-up saoudienne dans une offensive de charme à Paris

Le 25 avril 2016, le gouvernement saoudien a annoncé ce qui allait être une transformation économique majeure: le plan Vision 2030. Son objectif: sortir le pays de sa rente pétrolière en diversifiant son économie. Dans ce contexte, l’Arabie saoudite a fait de la technologie et de l’innovation des catalyseurs essentiels de son ambitieux programme de réformes, avec pour objectif de devenir un acteur international de l’innovation.

Trois ans plus tard, bien que l’Arabie saoudite ne soit pas un leader mondial du secteur, c’est au moins une référence dans le monde arabe. Dans le “100 start-ups arabes qui façonnent la quatrième révolution industrielle"Liste établie par le Forum économique mondial en 2019, dix sont saoudiens. Dans cette liste, seuls la Jordanie (29) et les Émirats arabes unis (21) font mieux.

“Une croissance énorme”

Parmi ces dix jeunes entreprises, Unifonic était présent ce week-end à Paris au Vivatech exposition technologie et innovation. La société, qui se décrit comme "la plus grande plate-forme de communication cloud au Moyen-Orient", espérait "trouver plus d'investisseurs et travailler avec des opérateurs majeurs" dans la capitale française, comme l'explique son directeur de l'ingénierie logicielle, Saud Albazei. «Nous savons que les principaux opérateurs de téléphonie sont présents (chez VivaTech)», explique le joueur âgé de 30 ans. Dans l’attente de la construction d’un réseau mondial, la présence d’une start-up comme Unifonic témoigne du renouveau de la scène technologique saoudienne au cours des dernières années. Et Saud le confirme: "D'après mon expérience dans les télécommunications et les technologies de l'information, je peux vous dire qu'il y a eu une croissance phénoménale dans l'industrie et que les nouvelles entreprises ont plus d'opportunités d'innover."

Saud Albazei

HalalaH fait également partie de ce «top 100» et a également représenté le pavillon saoudien chez Vivatech cette année. La plateforme bancaire numérique offre «une expérience bancaire intelligente, amusante et intelligente (…) qui vous permet de dépenser plus intelligemment et plus efficacement», explique son directeur du développement. Baraa Koshak. Lui aussi est ici pour des «opportunités» et il est également d’accord: «La scène technologique saoudienne grandit de jour en jour. De nombreuses technologies et innovations font leur apparition et il est très inspirant d'en faire partie. ”

“Terre d'opportunité”

Ce n'est pas un hasard si ces start-ups sont à Paris. HalalaH et la présence d’Unifonic dans la capitale française fait partie d’un important programme de promotion de l’innovation saoudienne mené par la fondation philanthropique MiSK. La mission de l’institution est de «développer la jeunesse saoudienne et de lui donner le pouvoir de participer activement à l’économie régionale», selon Deemah AlYahya, directrice exécutive de MiSK Innovation, la division de l’innovation de la fondation.

Deemah AlYahya

Pour cette édition 2019 du salon de la technologie à Paris, l'organisation sponsorise sept jeunes entrepreneurs saoudiens. Billets d'avion, hébergement, stands d'exposition… Rien n'est trop beau pour ces jeunes porte-drapeaux de la «Technologie saoudienne», tant qu'ils ont le graal: des partenariats avec des sociétés étrangères ou, mieux encore, une levée de fonds auprès d'un investisseur. Dans les deux cas, ce sera une grande publicité pour le royaume. «L'Arabie Saoudite est une terre d'opportunités», déclare Deemah. Et quelle meilleure plate-forme que Vivatech pour présenter et évangéliser cette opportunité et inviter des investisseurs étrangers à venir. ”

“Belles histoires à raconter”

La présence d'un pavillon saoudien a certainement attiré des visiteurs et des observateurs curieux lors de cette édition 2019 de Vivatech. Parmi eux, SSébastien Bourguignon, Vice-président de Margo, une société de conseil en informatique. Le dirigeant qui a personnellement rencontré les jeunes pousses de la délégation saoudienne s'est dit "agréablement surpris" de découvrir ce potentiel dans cette partie du monde.

«J'ai vu beaucoup de jeunes entrepreneurs motivés et dynamiques qui ont tous des projets en croissance et des niveaux de formation et de compétences très intéressants», a-t-il déclaré. Nous sentons une grande dynamique en place, des personnes très compétentes, le bon niveau d’expertise pour faire de grandes choses dans les mois et les années à venir », a affirmé le Français:« Il y aura encore de belles histoires à raconter dans les années à venir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *