Une société d'investissement canadienne de 86 milliards d'euros veut investir 300 millions d'euros dans des start-up technologiques européennes

Cet article vous prendra 4 minute (s) pour lire

Société d'investissement canadienne OMERS Ventures, qui s'appuie sur des startups telles que Shopify et Hopper, a annoncé aujourd'hui le lancement d'un fonds de capital-risque doté de 300 millions d'euros en Europe, destiné à permettre des investissements à long terme dans les startups les plus innovantes du continent.

OMERS Ventures, dont le siège est à Toronto, est la branche d’investissement en capital de risque à étapes multiples d’OMERS, l’un des plus importants régimes de retraite à prestations définies au Canada, avec un actif net de plus de 97 milliards de dollars canadiens. OMERS investit dans un large éventail d’actifs sur les marchés publics et privés, dans les infrastructures et dans l’immobilier dans le monde, y compris l’aéroport de London City, Vue Cinemas et des bâtiments emblématiques tels que The Royal Exchange au Royaume-Uni.

Annonce d'un fonds de 300 M €, après l'ouverture d'un nouveau bureau dans la Silicon Valley

Élément clé de la stratégie de croissance mondiale pluriannuelle d’OMERS, le lancement de ce nouveau fonds fait suite à une forte augmentation de l’activité des entreprises en démarrage dans les États-Unis. L'Europe  et vient juste deux mois après qu'OMERS Ventures a étendu sa présence à Silicon Valley.

Harry Briggs, ex-BGF & Balderton Capital, nommé associé directeur

Harry Briggs, entrepreneur et investisseur de grande expérience, a été embauché comme associé directeur du fonds, basé à Londres.

«Le capital-risque est de plus en plus une entreprise mondiale et il est excitant de lancer un nouveau fonds européen substantiel qui, dès le premier jour, peut s'appuyer sur les membres de l'équipe de l'Amérique du Nord, ainsi que sur les relations mondiales d'OMERS en tant qu'investisseur de Sydney à Singapour. et de Berlin à Boston », explique Briggs. "À notre avis, ces relations nous aideront à donner Fondateurs européens un avantage injuste lors de l’implantation à l’échelle internationale ».

Tara Reeves, investisseur de premier plan dans le secteur de la fintech, a également rejoint LocalGlobe

Harry est rejoint par un autre entrepreneur devenu investisseur, Tara Reeves, qui était jusqu'à récemment un partenaire du principal investisseur en semences LocalGlobe, et Henry Gladwyn, qui gérait auparavant les investissements de démarrage pour les fondateurs de DeepMind. Le nouveau fonds d'OMERS Ventures ciblera les sociétés du stade des séries A à B et investira généralement entre 5 et 10 millions d'euros par tour, tout en ayant la capacité de suivre de près les autres.

«Nous avons vu le secteur technologique européen atteindre sa vitesse de croisière ces dernières années, produisant de plus en plus de sociétés reconnues dans le monde entier», a déclaré Managing Partner et responsable d'OMERS Ventures, Damien Steel. "En tant que prochaine étape de notre stratégie d'expansion mondiale, nous engageons maintenant des capitaux dédiés dans les startups les plus innovantes du continent, car nous sommes convaincus que le meilleur reste à venir."

Harry apporte une longue expérience du secteur des technologies entrepreneuriales du continent, après avoir passé près de six ans au service de Balderton Capital, une société de capital risque de premier plan en Europe et, plus récemment, de trois ans chez BGF Ventures.

Les investissements de Harry comprennent Royaume-Uni licorne The Hut Group, qui a réuni plus de 1,6 milliard d'euros, Magic Pony (acquis par Twitter en 2016), GoCardless, Paddle, Touch Surgery, Apparaître ici et Revolut. Avant Balderton, il a co-fondé Firefly Tonics, une société de boissons santé, qu'il a étendue à 35 pays, avant de vendre à la société de capital-investissement Langholm Capital.

En tant que partenaire de LocalGlobe, Tara Reeves a dirigé des investissements dans, entre autres, Bricklane, Cleo, Cuvva, Floodflash, Tide et Trussle, ce qui en fait l’une des principales autorités européennes en matière de startups de technologies de pointe et d’assurances de pointe. Tara a également cofondé Turo, un marché de l'autopartage qui a permis de collecter plus de 200 millions de dollars.

Fondé en 1962, OMERS est l’un des plus importants régimes de retraite à prestations définies au Canada, avec un actif net de 97 milliards de dollars (86 milliards d’euros) au 31 décembre 2018. OMERS investit et administre des retraites pour le compte de près d’un demi-million de participants actifs et retraités. OMERS a des employés à Toronto, à Londres, à New York, à Amsterdam, au Luxembourg, à Singapour, à Sydney et dans d'autres grandes villes d'Amérique du Nord et d'Europe – créant et gérant un portefeuille diversifié d'investissements de grande qualité sur les marchés publics, le capital d'investissement, l'infrastructure et l'immobilier . De plus, OMERS Ventures gère actuellement 800 millions de dollars canadiens pour plus de 35 investissements en Amérique du Nord et en Europe.

– Communiqué de presse

Restez à l'écoute de Canaux de silicium pour plus de mises à jour dans le monde des startups technologiques.

5 campagnes de financement participatif les plus réussies sur la plateforme de financement la plus active au Royaume-Uni