Un groupe de Bitcoins réunis en Corée du Nord, selon un groupe

17 avril (UPI) – La Corée du Nord organise une conférence sur la blockchain et la crypto-monnaie à Pyongyang, a annoncé mercredi une organisation basée à l'Espagne.

La Korean Friendship Association, un groupe de représentants en Europe et en Amérique latine, a annoncé la conférence en 2018. Mercredi, l'organisation a annoncé que la conférence d'une semaine débuterait jeudi, a rapporté le service de presse sud-coréen News 1.

Le régime de Kim Jong Un était auparavant lié à des violations d'échanges de bitcoins en Corée du Sud, aux États-Unis, au Japon et en Grande-Bretagne, selon un groupe de réflexion britannique. Les pirates nord-coréens ont peut-être gagné la crypto-monnaie du pays, évaluée entre 545 et 735 millions de dollars.

KFA a déclaré mercredi que la conférence était une opportunité commerciale unique en son genre pour les entreprises, où des experts de classe mondiale en matière de blockchain et des sociétés de cryptomonnaie se réunissaient pour partager leurs connaissances.

La Corée du Nord pourrait chercher à attirer les investissements étrangers tout en acquérant la technologie blockchain par le biais de la conférence, selon News 1.

Les principaux organisateurs sont Alejandro Cao de Benós, président de KFA, et Christopher Emms, directeur général de TokenKey, un cabinet de conseil en crypto-monnaie. Ils ont dit qu'il était probable que Kim Jong Un et le Parti des travailleurs coréens aient directement approuvé la conférence.

KFA demande environ 3 700 dollars par personne. Le prix comprend les vols aller-retour de Beijing à Pyongyang, l'hébergement, l'entrée à la conférence et les repas. Les détenteurs de passeports sud-coréens, japonais et israéliens sont exclus de la conférence, selon News 1.

On pense que la Corée du Nord a utilisé la crypto-monnaie pour acheter des produits de luxe, notamment des bijoux pour ses élites, et pour protéger les identités lorsque des responsables de l'État achètent des propriétés à l'étranger.

Les infrastructures dans le pays restent en mauvais état, cependant, et les agriculteurs risquent de manquer de machines.

Des fermiers sud-coréens de la province du Jeolla du Sud ont annoncé mercredi qu'ils cherchaient à faire don de 12 "tracteurs d'unification" qu'ils avaient achetés avec une levée de fonds de 400 000 dollars, a rapporté le Seoul Pyongyang News.

Les agriculteurs cherchent à envoyer les tracteurs par voie terrestre, selon le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *