Un environnement «à charge négative» pourrait nuire aux objectifs de développement de l'UE – FrontPageAfrica

L’ambassadrice Hélène Cavé, chef de la délégation de l’Union européenne au Libéria, à l’occasion de la Journée de l’Europe 2019, a déclaré que l’UE continuait de rappeler à toutes les parties prenantes l’importance d’un dialogue constructif permettant de résoudre les problèmes du pays.

Monrovia – L’ambassadrice Hélène Cavé, chef de la délégation de l’Union européenne au Libéria, a déclaré que si l’Union européenne et ses États membres étaient fermement résolus à continuer de soutenir les efforts du Libéria en matière de consolidation de la paix et de développement, ces efforts ne sauraient aboutir dans un climat politique chargé.

S'exprimant jeudi à l'occasion de la Journée de l'Europe 2019, l'Ambassadeur Cavé a déclaré qu'en tant que partenaire multilatéral fort du Libéria, l'UE continuait de rappeler à toutes les parties prenantes l'importance d'un dialogue constructif permettant de résoudre les problèmes du pays.

S'appuyant sur la propre histoire de l'UE, l'Ambassadeur Cavé a souligné l'essence de la coopération pour le bien commun. «Je vais revenir à mon point de départ. Il y a soixante-neuf ans, nous, Européens, avons compris qu'au lieu de nous battre – comme nous le faisions depuis trop longtemps, causant d'incroyables souffrances -, nous pourrions obtenir de meilleurs résultats en coopérant et en travaillant ensemble. C'était un succès. Cela nous a conduit à construire un espace commun de démocratie, de droits, de libertés, d’économie et de paix. Cela nous a également amenés à devenir une puissance de coopération mondiale et une force pour la paix et la prospérité dans le monde entier. Bien sûr, il y a eu des difficultés, des hauts et des bas, et nous sommes toujours confrontés à des défis. »

La Journée de l'Europe, le 9 mai, est l'occasion de célébrer la paix et l'unité en Europe. Cette date marque l'anniversaire de la déclaration Schuman de 1950, lorsque le ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, a proposé la création d'une autorité commune chargée de superviser la production française et allemande de charbon et d'acier.
S'exprimant à l'hôtel Mamba Point, l'Ambassadeur Cavé a déclaré que le récent transfert du pouvoir démocratique et pacifique après les élections de 2017 et le retrait de la MINUL ont été possibles grâce aux efforts soutenus de tous les Libériens. Néanmoins, elle a affirmé qu’il restait encore du chemin à parcourir pour consolider la paix et la stabilité et que tous les Libériens devaient travailler dans la même direction.

Support pour les pro pauvres

Mme Cavé a déclaré que l'UE et ses États membres soutiendraient la mise en œuvre du programme en faveur des pauvres pour la prospérité et le développement du gouvernement au pouvoir, la Coalition pour le changement démocratique, et aligneraient leurs programmes de développement sur le PAPD. «Nous sommes prêts à soutenir les efforts du Libéria pour bâtir une économie solide et stable, ainsi que pour créer un environnement commercial et des conditions d’investissement favorables. Nous continuerons d’appuyer les efforts du Libéria pour protéger les droits de l’homme, lutter contre la violence sexuelle et sexiste et promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. »

L’Union européenne et ses États membres sont profondément attachés à continuer d’appuyer les efforts du Libéria en matière de consolidation de la paix et de développement. Cependant, ces efforts ne peuvent pas aboutir dans un environnement politique chargé négativement. C’est pourquoi, en tant que partenaire multilatéral fort du Libéria, l’Union européenne continue de rappeler à toutes les parties prenantes l’importance d’un dialogue constructif permettant de résoudre les problèmes du pays.

Ambassadeur Hélène Cavé, chef de la délégation de l'Union européenne au Libéria

L’Ambassadeur de l’UE a déclaré que l’UE était attachée au multilatéralisme et à un ordre international fondé sur des règles. C’est donc la responsabilité collective de l’UE d’oeuvrer pour un monde plus pacifique, sûr et prospère pour les générations actuelles et futures. «L’UE travaille avec des pays partenaires et des organisations du monde entier pour prévenir les conflits, protéger et promouvoir la paix, la sécurité, les droits de l’homme et le développement durable, investir dans des énergies propres et lutter contre le changement climatique. Le multilatéralisme est dans notre nature et dans notre ADN, il en est dans notre histoire. Les défis mondiaux d’aujourd’hui ne peuvent être résolus que par des réponses mondiales, et la coopération internationale est plus nécessaire que jamais. »

L'Ambassadeur Cavé a déclaré que l'UE avait toujours pris des mesures pour maintenir et mettre en œuvre les principaux accords internationaux tels que le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'Accord de Paris sur les changements climatiques. «L’UE contribue également à un système multilatéral plus fort et plus efficace, car nous voulons assumer notre part de responsabilité vis-à-vis de notre foyer commun. C’est le meilleur investissement que nous puissions faire et nous continuerons d’appuyer l’ONU et ses travaux. Aujourd'hui, l'Union européenne est devenue un partenaire indispensable et une référence pour ceux du monde entier qui croient, comme nous, que le multilatéralisme coopératif concerne nos valeurs universelles, mais aussi nos intérêts collectifs, une question de sécurité mondiale et nationale. "

L’Ambassadeur Cavé a déclaré que l’Afrique restait un partenaire fondamental et de longue date de la et qu’elle souscrivait aux changements positifs en cours dans de nombreuses régions d’Afrique. «Nous sommes fiers de l’appuyer et de l’encourager. Neuf de nos missions de paix européennes sont déployées en Afrique ou au large de ses côtes. Nous avons convenu avec l'Union africaine d'intensifier notre coopération en matière de paix, de sécurité et de gouvernance à un nouveau niveau stratégique. Nous soutenons nos partenaires africains alors qu'ils assument davantage de responsabilités pour la paix et la sécurité sur leur continent. »

L'Ambassadeur Cavé a déclaré que l'UE travaillait également avec ses partenaires africains pour mieux gérer la migration ensemble, dans le respect des principes de solidarité, de partenariat et de responsabilité partagée, avec une approche intégrée. «L’Union européenne estime que l’Afrique est un continent de possibilités. Nous avons mis en place l'Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables, afin d'attirer davantage d'investissements privés en Afrique et de créer les emplois nécessaires. ”
L'accord de Cotonou, qui encadre les relations entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), prendra fin en 2020 et un nouvel accord est en cours de négociation. Il modernisera et améliorera notre coopération afin de mieux répondre ensemble à nos défis et à nos intérêts communs, dans un esprit de véritable partenariat.

L'Ambassadrice Cavé, qui en est à sa deuxième année en tant qu'ambassadrice de l'UE au Libéria, est arrivée en septembre 2017, à un moment très important pour le propre périple du Libéria, qui allait du conflit à la paix et à l'unité durables. «Je suis très privilégié d’avoir assisté au premier transfert de pouvoir du Libéria d’un gouvernement élu à un autre par le biais d’un système multipartite concurrentiel. Je suis fier du travail des collègues de la délégation de l'UE visant à formuler, mettre en œuvre et contrôler de nombreux programmes et projets financés par l'UE au Libéria. ”

L'envoyé a rendu hommage à ceux qui soutenaient l'ordonnateur national, ministre des Finances et de la Planification du développement, pour les efforts constants qu'ils déploient pour soutenir les projets de l'UE. «L’année dernière, nous avons signé le projet« Jeunesse en hausse »de 20 millions d’euros sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels. La jeunesse libérienne représente une grande opportunité pour l'avenir de ce pays. Ce projet vise à doter les jeunes de compétences correspondant aux demandes du marché du travail et à les aider à devenir eux-mêmes entrepreneurs. Nous avons également signé deux gros contrats pour fournir de l'électricité à 38 000 habitants du comté de Montserrado et un autre pour la protection de la faune et de la biodiversité. ”

L'Ambassadeur Cavé a déclaré que les projets en cours visent à ouvrir les organisations de la société civile par le biais d'appels à propositions récemment lancés (toujours ouverts pour les personnes intéressées) afin de soutenir les secteurs de la cacao et de la pêche, ou à la consolidation de la paix et à la réconciliation. "L'UE apprécie le rôle crucial joué par la société civile au Libéria et dans toute l'Afrique", a-t-elle déclaré.
L'Ambassadeur Cavé a déclaré que l'UE avait signé avec les Nations unies l'initiative Spotlight, avec un investissement initial de l'UE de 250 millions € (environ 300 millions USD) pour l'Afrique.

Le Libéria est l'un des huit pays africains à bénéficier du programme dans sa première phase. Le programme visera l'inégalité des sexes et la violence sexiste.

L’Envoyé espère pouvoir lancer le programme officiellement en présence du Président Weah prochainement. «La nouvelle initiative Spotlight UE-Nations Unies va permettre au Libéria de réaliser un investissement important pour lutter contre la violence sexuelle et sexiste et les pratiques traditionnelles néfastes, en collaborant avec le gouvernement, la société civile et les dirigeants traditionnels et religieux.»
L’Union européenne a conclu avec le Libéria des accords commerciaux bilatéraux en matière de pêche et de foresterie destinés à soutenir la gestion durable des ressources naturelles. L’envoyé a expliqué que ces accords visaient aujourd’hui à créer des emplois et à générer des revenus, mais également à faire en sorte que les générations futures continuent de bénéficier des abondantes forêts et des ressources en eau du Libéria, demain.

L'UE solidement engagée envers le Libéria

L'Ambassadeur Cavé a ajouté: «L'Union européenne est un partenaire de développement solide, engagé et fiable du Libéria. Mais nous sommes également un partenaire politique fort de ce pays. L'année dernière, l'Union européenne et ses États membres ont tenu deux dialogues politiques complets, le dernier lundi de cette semaine, au cours duquel nous avons abordé de nombreuses questions différentes, allant de l'état de l'économie aux droits de l'homme. L’Union européenne et ses États membres ont également maintenu un dialogue régulier avec Son Excellence le Président Weah et d’autres ministres, et ce dialogue ouvert et franc est vivement salué de notre côté. »

L'ambassadeur a déclaré que la délégation de l'UE restait reconnaissante aux ambassades des États membres de l'UE au Libéria, en France, en Allemagne, en Irlande, en Suède et au Royaume-Uni pour leur travail précieux visant à renforcer chaque jour le partenariat entre l'Union européenne et le Libéria. "Je voudrais exprimer ma profonde gratitude et ma reconnaissance aux ambassadeurs des États membres de l'UE et à leur personnel pour leur soutien constant et leur dévouement au projet de l'UE."

Elle a déclaré que l'UE soutenait l'excellent travail réalisé par l'équipe de pays des Nations Unies et les missions de la CEDEAO et de l'Union africaine au Libéria, tout en reconnaissant et félicitant les trois institutions pour leur travail constant en faveur des efforts de consolidation de la paix et de développement du Libéria.

Publier des vues:
31