Traduire les relations publiques sur le marché français

Ghislain d'Andlau

Au cours des dernières années, l’écosystème technologique français a connu une croissance exponentielle tirée par une nouvelle génération d’entrepreneurs, d’investisseurs, d’ingénieurs et bien d’autres.

Ce n’est pas seulement le nombre de startups qui explose. Tout le paysage technologique, des médias virtuels aux médias spécialisés, est également en train de mûrir et de grands noms tels que OVH, DBV Technologies et Criteo apparaissent comme des acteurs internationaux majeurs. Malgré cette croissance, de nombreuses entreprises hésitent encore à améliorer leur visibilité sur le marché français.

Le paysage médiatique français est peut-être petit, mais les opportunités d’affaires ne le sont certainement pas. En investissant dans une campagne de communication appropriée pour la France, vous pourrez faire entendre votre voix sur un marché saturé en saturation, où les entreprises de technologie dépassent de loin les journalistes et les sollicitent davantage. Plus le paysage médiatique est restreint, plus il est difficile de l'entendre, mais plus gros sera le résultat pour ceux qui le font. Après tout, le marché français des services informatiques est le sixième du monde. En 2017, il représentait environ 4,4% du marché mondial des services informatiques et devrait dépasser 44 milliards de dollars d'ici 2020.

Un paysage d'entreprises technologiques en croissance

La main-d’œuvre est le point de départ des discussions sur le paysage technologique. Le secteur technologique français est la plus forte en Europe, avec une hausse de 7,3% en 2018, bien au-dessus de la croissance de 4% observée en Allemagne.

Le secteur des technologies financières est un bon exemple de cette tendance. En 2018, 365 millions d'euros ont été levés dans le secteur en France, ce qui représente une croissance de 15% par rapport à 2017 et de 185% par rapport à 2016. Cela s'explique en partie par le nombre élevé d'employés qualifiés en France pour pourvoir les postes. dans le secteur, se classant au 12ème rang dans le pilier capital humain et recherche de l’indice mondial de l’innovation.

Et le secteur des technologies financières n'est qu'un exemple parmi les nombreux secteurs technologiques qui ont explosé en France au cours de la dernière année. Globalement, la valeur commerciale du secteur technologique français est en augmentation constante, le financement pour 2018 ayant dépassé le total pour 2017 de 8%, atteignant 3,5 milliards de dollars. Cela a été marqué par plusieurs tournées majeures de plus de 100 millions de dollars pour les entreprises de technologie françaises, dont un investissement de 200 millions de dollars dans l'éditeur de jeux pour mobiles Voodoo.

Un petit paysage technologique des médias

Il est important de rappeler que malgré ces chiffres, le paysage technologique français est encore relativement petit. Un bon nombre de publications nationales n’ont toujours pas de chroniques techniques appropriées, mais peuplent leurs sections techniques avec des articles sur des histoires telles que le nouveau vaisseau spatial Bezos. Les publications techniques approfondies ne sont pas nombreuses et sont sollicitées par une multitude d’acteurs, mais également par des non-spécialistes qui souhaitent figurer dans la liste des experts de l’industrie. Par exemple, selon une enquête réalisée par la société londonienne de capital-risque MMC, 40% des jeunes entreprises européennes classées dans la catégorie des sociétés d'IA n'utilisent pas l'intelligence artificielle de manière «matérielle» pour leurs activités.

Cela montre que le paysage technologique français n’est pas seulement petit, il est également trop sollicité et contient une utilisation discutable de mots à la mode. Par conséquent, la communication nécessite une approche appropriée.

Briser le bruit avec PR

Comme dans de nombreuses régions, placer des reportages dans les médias français est un véritable défi. Cela nécessite une approche et un investissement à long terme. Les entreprises ont rarement un impact sur les calendriers éditoriaux, elles doivent donc être au bon endroit au bon moment. Cela nécessite qu’ils soient connus des journalistes et disponibles lorsqu’ils se tournent vers les commentaires, et qu’ils aient également un récit approprié à offrir, avec un message clair qui soit différent de celui en général – ou au moins suffisamment différent pour que l’entreprise se démarque. Rappelez-vous que les relations publiques en France sont un marathon, pas un sprint. Une communication excessive conduira aux mêmes résultats que toute mauvaise stratégie de communication.

Le paysage médiatique français traitera les relations publiques comme n'importe quel autre investissement. Si elle est correctement exécutée, elle générera des rendements à long terme et ajoutera de la valeur à la marque de manière durable. Mais cela demande aussi du temps, de la préparation et une mise en œuvre calculée. Bien que les résultats puissent parfois être immédiats, le gros des avantages ne peut être mesuré qu'à long terme en les agrégeant avec d'autres indicateurs de performance clés de marketing et de vente, tels que la croissance des ventes ou le chiffre d'affaires brut.

Les marques qui mettent ces processus en place pourront capitaliser sur le potentiel de croissance que le marché français devrait offrir au cours des prochaines années.

Ghislain d’Andlau est responsable des relations publiques chez Red Lorry Yellow Lorry.