Résultats semestriels 2019: Carmila confirme son objectif de croissance du résultat récurrent pour 2019 et réaffirme sa confiance dans la durabilité de ses flux de trésorerie

BOULOGNE-BILLANCOURT, France – (BUSINESS WIRE) – Nouvelles en matière de réglementation:

Sur la base des résultats du premier semestre 2019, Carmila (Paris: CARM) confirme son objectif de croissance du résultat net par action récurrent, attendu entre + 5% et + 6,5% pour 2019.

Carmila maintient sa confiance dans la durabilité et la visibilité de ses flux de trésorerie à moyen terme.

"Notre capacité à accroître nos flux de trésorerie grâce à une forte dynamique de commercialisation, à une stratégie de marketing numérique locale visant à accroître les revenus des détaillants, à notre gestion d'actifs créatrice de valeur et au développement de projets – contribuera à la durabilité de nos dividendes à un niveau au moins égal à celui de 2018 ", a déclaré Alexandre de Palmas, le nouveau président directeur général de Carmila.

L’activité au cours du premier semestre de 2019 a été dynamique et les principaux indicateurs d’activité de Carmila se sont mieux comportés que l’année précédente:

– les revenus locatifs nets progressent de + 7,7% et de + 3,1% à base comparable1;

– Le résultat net récurrent par action2 atteint 0,82 euro par action, en hausse de + 6,2%.

La valeur brute de l’actif, taxes de cession comprises au 30 juin 2019, a légèrement reculé pour s'établir à 6 377,4 millions d'euros (-0,4% et -1,1% à périmètre comparable). Les experts ont pris en compte une expansion moyenne des taux de capitalisation de +22 points de base en France. Cet effet a été partiellement compensé par le fait qu'ils ont pris en compte dans leurs évaluations les actions de gestion d'actifs effectuées sur le portefeuille en France et en Espagne.

Avec un taux de capitalisation moyen de 5,91% (+14 points de base sur 6 mois), le portefeuille de Carmila est valorisé de manière prudente compte tenu de son profil (diversification des risques, portefeuille entièrement rénové, potentiel de création de valeur) et de ses fondamentaux (valeurs locatives durables, valeurs réalistes des locaux vacants , ratios de coût d’occupation raisonnables et durables).

La valeur de l'actif net EPRA au 30 juin 2019 s'élevait à 27,14 € par action, contre 28,39 € au 31 décembre 2018. Après ajustement pour tenir compte de l'incidence du dividende de 1,50 € versé en mai 2019, la valeur liquidative par action a été augmentée. de + 0,25 euro par action (+ 0,9%) sur le semestre.

Activité de location – 1er semestre 2019

L'activité de location a été dynamique au cours du premier semestre, avec pour objectif de renforcer l'attractivité commerciale, notamment en identifiant et en accueillant les détaillants locaux dynamiques et talentueux au sein des centres, s'adaptant ainsi aux nouvelles tendances et renforçant le leadership local de nos centres commerciaux. 392 baux ont été signés sur le semestre.

La réversion sur les renouvellements sur la période est en moyenne de + 6,3%: + 7,3% en France et + 5,2% en Espagne.

Le taux d'occupation financier du portefeuille3 s'établissait à 95,8%, contre 96,2% au 31 décembre 2018. Le taux en France est de 95,3% (-70 points de base), tandis que l'Espagne affiche une performance de 96,5% (+ 50 points de base). Le taux en Italie a diminué de 2 points, en raison du départ d'un important locataire, mais reste le plus élevé des trois pays, à 97,7%.

Les revenus locatifs nets sont passés de 155,0 millions d'euros au premier semestre 2018 à 167,0 millions d'euros au premier semestre 2019, en hausse de + 7,7%. A périmètre constant, les revenus locatifs nets progressent de + 3,1% avec un effet d’indexation de +1,5 point. Les chiffres pour le premier semestre de 2019 incluent également l’impact de +0,5 points de la comptabilisation des contrats de location conformément à IFRS 16.

La croissance des revenus locatifs nets résultant des acquisitions de 2018 représente +3,7 points de croissance totale et les extensions livrées en 2018 pèsent pour +1,5 point.

Résultats du premier semestre 2019

Les frais généraux, nets des autres produits et charges opérationnels pour le premier semestre de 2019, s'élèvent à 27,5 millions d'euros. L'augmentation par rapport au premier semestre 2014 (+2,2 millions d'euros) est due en grande partie à la comptabilisation des charges non linéaires sur la période. Carmila vise pour 2019 à stabiliser les frais généraux par rapport à 2018, à un niveau compris entre 50,0 millions d'euros et 52,0 millions d'euros.

L'EBITDA pour le premier semestre de 2019 s'élève à 140,8 millions d'euros contre 130,3 millions d'euros pour le premier semestre de 2018, ce qui représente une augmentation de + 8,0% liée à la croissance des revenus locatifs nets.

Le résultat récurrent d’EPRA s’élève à 111,7 millions d’euros, en hausse de + 7,3% par rapport au premier semestre de 2018. Ce montant exclut les frais hors caisse comptabilisés sur les deux semestres (amortissement des frais d’émission et des coûts résiduels liés aux emprunts remboursés). et couvertures dénouées, ajustements de juste valeur d’instruments de couverture).

Compte tenu de l'émission de 1,5 million d'actions en 2018 contre paiement de l'option de percevoir le dividende en actions exercé par certains actionnaires, le résultat net récurrent par action progresse de + 6,2% au premier semestre 2019 par rapport à la même période en 2018, à 0,82 euro. par part.

Évaluation du portefeuille et VNI

La valeur brute de l’actif, taxes de cession comprises, s’élève à 6 377,4 millions d’euros au 30 juin 2019, en baisse de -0,4% sur 6 mois (-27,2 millions d’euros).

A périmètre comparable, la valeur du portefeuille a diminué de -1,1%. Le taux de capitalisation moyen du portefeuille a augmenté de +14 points de base à 5,91%.

Les évaluateurs ont augmenté les taux de capitalisation en France de +22 points de base en moyenne sur le portefeuille de Carmila, afin de tenir compte de l’absence de transactions significatives et représentatives sur le marché français.

L'impact de cette augmentation de taux moyenne, liée aux conditions du marché, a été partiellement compensé par l'intégration dans leur expertise des actions de gestion d'actifs réalisées sur un certain nombre de centres en France (-5 pb sur le taux de capitalisation moyen du portefeuille français ).

La VAN EPRA diluée par action au 30 juin 2019 s’établissait à 27,14 euros, contre 28,39 euros au 31 décembre 2018, sachant qu’un dividende de 1,50 euro par action avait été versé aux actionnaires en mai 2019. l’impact de ce dividende, la valeur liquidative par action de la société a augmenté de 0,25 euro sur 6 mois (+ 0,9%), en raison de l’augmentation des flux de trésorerie au cours de la période, qui a plus que compensé la baisse de la valeur des actifs liés à le changement de méthode d'évaluation des actifs.

Le montant EPRA NNNAV dilué par action s’est établi à 25,57 euros, contre 27,14 euros par action au 31 décembre 2018, quasi stable en tenant compte de l’ajustement pour l’impact du dividende versé en mai 2019.

Endettement et structure financière

Au 30 juin 2019, la dette brute de Carmila s'élevait à 2 477 millions d'euros4 et la trésorerie disponible à 200 millions d'euros. Les facilités disponibles (FCR et trésorerie disponible nette) sont restées stables à 1,2 milliard d'euros. La durée moyenne de la dette est également restée stable à 5,4 ans.

S'agissant de son programme de titres négociables à court terme (billets de trésorerie), le solde impayé de Carmila au 30 juin 2019 s'élevait à 155 millions d'euros.

Au 30 juin 2019, le ratio de la dette financière nette consolidée sur la juste valeur des actifs immobiliers (y compris les droits de mutation) s'établissait à 36,0%, ce qui était inférieur au seuil de 29% maximum des clauses restrictives bancaires.

Au 30 juin 2019, le ratio EBITDA / coût net de la dette financière était de 4,9 fois, supérieur au seuil de covenant bancaire convenu contractuellement de 2,0.

Pipeline de prolongement et restructuration

Au 30 juin 2019, le pipeline 2019-2024 de Carmila englobait 25 projets pour un investissement total de 1,41 milliard d'euros, avec un rendement moyen sur le développement de 7,1% 5.

Quatre projets seront livrés au cours du second semestre 2019:

– l'extension du centre commercial Carrefour Rennes-Cesson, qui doublera la taille du centre, qui couvrira 13 000 m² et offrira 67 magasins;

– La restructuration du centre commercial Cité Europe à Calais-Coquelles pour accueillir Primark, créer une aire de restauration Cité Gourmande aux côtés des cinémas et dynamiser la dynamique de vente au détail de ce centre historiquement leader;

– la restructuration de Bourg-en-Bresse pour faire place à de nouveaux détaillants de taille moyenne et élargir l'offre commerciale;

– La création d'une aire de restauration sur les parkings du centre commercial Toulouse Purpan.

Ces quatre projets généreront des revenus locatifs annuels supplémentaires de 1,9 million d'euros et seront entièrement loués à l'ouverture.

Activité du premier semestre et politique de RSE

Dans le cadre de sa stratégie environnementale, Carmila accorde une attention particulière à la certification environnementale de ses sites. Au cours du premier semestre de 2019, 13 centres commerciaux ont reçu la certification BREEAM, dont 3 ont reçu la nouvelle construction BREEAM et 10 BREEAM In-Use. Au cours de cette période, une campagne active de certification BREEAM In-Use a été lancée en partenariat avec Longevity afin d'atteindre l'objectif consistant à certifier 75% de nos actifs en valeur d'ici 2021.

En tenant compte des certifications du premier semestre, le taux de certification du portefeuille6 est passé de 35% à fin 2018 à 50%.

Carmila accélère son engagement sociétal en organisant des opérations caritatives axées sur cinq principes fondamentaux:

– le développement durable;

– impact économique et social;

– actions de charité et de solidarité;

– santé publique;

– accès à la culture et au sport.

Au total, 673 opérations de RSE ont été organisées, soit une augmentation de + 49% par rapport au premier semestre de 2018, dépassant ainsi l’objectif d’une augmentation de + 10% du nombre d’événements RSE. Pour mettre en avant la stratégie Act for Food du groupe Carrefour, 20 initiatives dédiées à la transition alimentaire ont également été menées dans nos centres, en partenariat avec les hypermarchés Carrefour.

Développement des affaires

L’innovation et l’esprit d’entreprise sont au cœur des projets de Carmila et se reflètent dans les initiatives des employés ainsi que dans les activités de développement commercial. Carmila a lancé Carmila Ventures dans le but de soutenir le développement de nouveaux détaillants prometteurs. Carmila acquiert des participations minoritaires dans des entreprises développées par des entrepreneurs talentueux et dynamiques qui souhaitent se développer dans les centres de Carmila. Il s’agit notamment du barbier La Barbe de Papa, du cordonnier Indémodable, de la marque de cigarettes électroniques Cigusto et des cliniques d’esthétique Centros Ideal en Espagne.

Au 30 juin 2019, ils avaient ouvert 30 magasins dans les centres commerciaux de Carmila, pour un revenu annuel de 0,9 million d'euros.

Entre 15 et 20 de ces partenariats pourraient être développés une fois opérationnels. Après une période moyenne de co-investissement de 5 ans, la résiliation de ces partenariats serait réalisée par le biais d’exercices d’options de vente et d’achat sur la base d’un multiple du BAIIA convenu au préalable (entre 5x et 7x).

Carmila renforce également l'attractivité de ses centres grâce à l'installation de la fibre optique par sa filiale Louwifi. En tant qu'expert en intégration de réseau, Louwifi installe et entretient des réseaux à basse tension (y compris Wi-Fi) dans les centres de Carmila, au bénéfice des locataires de commerces de détail, leur fournissant ainsi une connectivité de haute qualité et offrant aux visiteurs et aux détaillants le très haut débit.

La contribution provisoire de Louwifi au BAIIA 2019 devrait se situer dans une fourchette de 1,2 à 1,4 million d'euros.

À l'avenir, Louwifi offrira son expertise en dehors du Groupe, en répondant aux appels d'offres externes concernant l'installation de réseaux à basse tension (Wi-Fi, vidéosurveillance, etc.).

Enfin, Carmila, par le biais de sa filiale Lou5G, développe une nouvelle activité d’antennes: Lou5G est propriétaire d’un terrain sur lequel des sociétés de télécommunications installent des tours dans le cadre d’un contrat de leasing immobilier.

À la fin de 2019, à la fin de cette première étape, Lou5G aura signé des contrats de location avec 3 des 4 opérateurs de télécommunications français pour un revenu locatif annuel de 1,2 million d'euros7.

Cette activité présente un fort potentiel de croissance en France grâce aux objectifs fixés par le gouvernement et les opérateurs en termes de déploiement de la 5G et de couverture de "zones non couvertes" ou de zones à forte densité de population (antennes supplémentaires).

Carmila a l'intention de continuer à développer toute activité pour laquelle la détention d'un portefeuille de 215 sites dans 3 pays constitue un atout pour la négociation ou le développement.

Perspective

Carmila continuera de suivre la stratégie mise en œuvre il y a 5 ans en capitalisant sur ses atouts:

– emplacements clés facilement accessibles dans les zones urbaines;

– position de longue date en tant que leader local, fermement enracinée dans sa zone de chalandise;

– des équipes d'experts au fort ADN retail;

– un puissant écosystème développé en partenariat avec Carrefour.

L’activité de vente au détail de Carmila est l’un des futurs car elle est entièrement équipée pour répondre aux désirs et aux besoins des clients:

– commodité;

– choix

– l'innovation;

– approche omnicanal;

– des racines régionales et une échelle humaine;

– approche écologiquement et socialement responsable.

En conséquence, Carmila est confiante dans ses perspectives:

– l'objectif de croissance des flux de trésorerie en 2019 est confirmé avec une augmentation attendue du résultat net par action récurrent pour l'année comprise entre + 5,0% et + 6,5%;

– la durabilité du modèle de centre commercial de Carmila offre une forte visibilité sur les flux de trésorerie futurs. Nos flux de trésorerie devraient nous permettre d'offrir à nos actionnaires des dividendes au moins égaux à ceux versés en 2018, avec un ratio de distribution de dividende cible de 90% par rapport au résultat récurrent.

Principaux résultats et indicateurs financiers

En milliers d'euros

30 juin 2019

30 juin 2018

% changement

2019/2018

Revenu locatif brut

Revenu locatif net

178 930

166 962

166 875

155 018

+ 7.2%

+ 7,7%

Frais généraux et autres produits et charges opérationnels

(27 571)

(24 912)

Des provisions

84

(1 084)

Autres produits d'exploitation

Part des sociétés mises en équivalence (part du résultat récurrent)

1 285

1 255

EBITDA

140 760

130,277

+ 8.0%

Autres ajustements

Coût de la dette nette (partie en espèces)

(1,063)

(27 110)

(21 598)

Autres éléments financiers en espèces8

(2,365)

Autres produits et charges financiers en espèces

1 357

(1,737)

Impôt sur les sociétés et autres taxes9

Intérêts minoritaires

(2,301)

(146)

(1,204)

Gains EPRA

Résultat récurrent EPRA10

111 643

111 660

103,373

104 073

+ 8.0%

+ 7,3%

Amortissement

(917)

(412)

Autres produits et charges non monétaires

1 069

(5 727)

Variation de la juste valeur des actifs et des passifs, nette d’impôts différés

(85 758)

42 356

Variation de la juste valeur des actifs détenus par les sociétés mises en équivalence

1 272

0

Gains (pertes) sur les ventes d'immeubles de placement

(443)

28

Résultat net consolidé – Part du groupe

26 883

140 218

-80,8%

Données par action (en €), entièrement diluées

EPS

0,20

1.04

-81,0%

Résultat récurrent EPRA

0,82

0,77

+ 6.2%

Millions d'euros

30 juin 2019

31 décembre 2018

% changement

2019/2018

(6 mois)

Valeur brute de l’actif (y compris les droits de mutation)

6 377

6 405

-0,4%

EPRA NAV (en € par action)

27.14

28,39

-3,1%

EPRA NNNAV (en € par action)

25,57

27.14

-5,8%

*******

Prochains événements et publications:

26 juillet 2019 (9 heures, heure de Paris): réunion investisseurs et analystes

23 octobre 2019 (après la clôture du marché): activité du troisième trimestre de 2019

*******

À propos de Carmila

Carmila a été fondée par Carrefour et d'importants investisseurs institutionnels afin de développer la valeur des centres commerciaux ancrés dans les magasins Carrefour en France, en Espagne et en Italie. Au 30 juin 2019, son portefeuille était composé de 215 centres commerciaux situés en France, en Espagne et en Italie, leaders sur leurs zones de chalandise, pour un actif de 6,4 milliards d'euros. Inspirées par une véritable culture de la vente au détail, les équipes de Carmila disposent de toute l'expertise nécessaire pour stimuler l'attractivité de la vente au détail: crédit-bail, marketing numérique, crédit-bail spécialisé, gestion de centre commercial et de portefeuille.

Carmila est cotée au compartiment A d’Euronext Paris sous le symbole CARM. Elle bénéficie du statut fiscal SIIC (régime des FPI françaises).

Le 18 septembre 2017, Carmila a rejoint les indices FTSE EPRA / NAREIT Global Real Estate (région EMEA).

Le 24 septembre 2018, Carmila a rejoint les indices Euronext CAC Small, CAC Mid & Small et CAC All Trading.

1 Croissance des revenus locatifs nets entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019 hors impact des extensions livrées en 2018, des acquisitions finalisées en 2018 et de la vacance stratégique.

2 Résultat EPRA ajusté des éléments non récurrents détaillés dans l'annexe ci-jointe. Calculé sur un nombre moyen d'actions sur la période, entièrement dilué.

3Exclut 1,37% du taux d'inoccupation stratégique.

4 Y compris le montant brut des obligations, des dettes bancaires tirées et de l'encours du papier commercial émis au 30 juin 2019.

5 6,1% après prise en compte du paiement au groupe Carrefour de sa quote-part de 50% de la marge pour projets développés conjointement.

6 Valeur marchande, y compris les taxes de cession, des actifs certifiés sur la valeur marchande totale, y compris les taxes de cession, du portefeuille de centres commerciaux.

7 Contrats de location signés sous conditions suspensives, notamment diverses autorisations à obtenir.

8 Frais d'émission de dette payés en 2018.

9Hors impôts différés sur la variation de la juste valeur des immeubles.

10Ajusté pour divers coûts non récurrents (700 K €) en 2018, y compris notamment les provisions pour contrôle fiscal.