Renault, Nissan et Mitsubishi Alliance lancent un laboratoire d'innovation en Israël

Soucieux de pouvoir accéder rapidement à la technologie israélienne de pointe, le partenariat constructeurs franco-japonais Renault-Nissan-Mitsubishi Alliance a lancé lundi son laboratoire d'innovation à Tel Aviv.

L'Alliance Innovation Lab de Tel Aviv, situé dans le parc d'affaires d'Atidim, a été créé en partenariat avec l'Israel Innovation Authority (IIA). Après le lancement, il permettra à un groupe de 10 jeunes entreprises israéliennes de réaliser des démonstrations de concept (POC). ) et tester leurs technologies avec de vrais véhicules.

La nouvelle installation se concentrera sur le développement de capteurs pour les véhicules autonomes, la cybersécurité et les données volumineuses. Le laboratoire d'innovation est le troisième lancé à ce jour par l'alliance automobile, qui a vendu plus de 10,7 millions de véhicules l'année dernière, après avoir créé des centres similaires dans la Silicon Valley et à Shanghai.

Le laboratoire travaillera en étroite collaboration avec Alliance Ventures, le fonds de capital-risque pour les entreprises de l’Alliance, qui prévoit d’investir jusqu’à un milliard de dollars sur cinq ans dans des entreprises en phase de démarrage et de technologie. Alliance Ventures a déjà investi dans le fonds de capital-risque israélien Maniv Mobility, spécialisé dans les investissements israéliens dans les technologies automobiles.

«Nous avons de nombreux centres de R & D dans le monde, mais la majorité d'entre eux se concentrent sur le développement de produits», a déclaré Tsuyoshi Yamaguchi, vice-président exécutif d'Alliance Engineering, lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté de hauts responsables du secteur de l'automobile et des technologies de pointe. ambassadeurs de France, de l'Union européenne et du Japon.

«Il n'y a que trois centres de R & D qui se concentrent sur l'innovation de technologies de pointe: Sili-con Valley, Shanghai et Tel Aviv … Nous pensons qu'ici, en Israël, avec de nombreuses entreprises, start-ups et universités fortes , nous pouvons créer une énorme innovation. "

Le site du laboratoire d’innovation situé à Atidim offrira aux nouvelles entreprises un accès à CityZone, une zone d’expérimentation de ville intelligente de 1 600 mètres carrés établie sur le parc d’affaires en partenariat avec la municipalité de Tel Aviv et l’Université de Tel Aviv. Les entrepreneurs pourront expérimenter des scénarios réels et des données réelles sur les routes du secteur commercial fermé.

Parmi les nouvelles entreprises qui réaliseront initialement des projets de prototypage communs avec l'Alliance figureront plusieurs sociétés de cybersécurité automobile, notamment Argus, Enigmatos et Upstream, le développeur de systèmes «Em-pathic Car», Moodify, et la société de communications de véhicule à véhicule, Auto-talk.

Les responsables de l'Alliance ont déclaré que les sociétés cherchaient en permanence à identifier des technologies prometteuses, tout en laissant de la place pour accueillir de nouvelles entreprises dans le pôle d'innovation. Les partenaires de l'industrie automobile cherchent également à réaliser des investissements stratégiques dans les entreprises en phase de démarrage, en injectant généralement 10 millions de dollars. par transaction.

«Depuis de nombreuses années, nous entendons deux mots:« ville intelligente », mais l’innovation n’est pas seulement une technologie, mais aussi une façon de penser», a déclaré le maire de Tel Aviv, Ron Huldai.

«Les villes de haute technologie ne sont pas nécessairement intelligentes, et toutes les technologies ne sont pas intelligentes car elles sont nouvelles ou avancées. Ce sont les gens qui sont intelligents, et nous sommes réunis aujourd'hui pour saluer notre collaboration avec Renault-Nissan-Mitsubishi. »

Soutenues par le programme Technological Innovation Labs de l’IIA, les nouvelles entreprises participantes ont droit à des subventions conditionnelles d’un montant maximal de 850 000 NIS (237 000 USD), soit 85% de leurs dépenses de recherche et développement.

"Je pense que ce centre peut servir de modèle pour les futurs laboratoires d'innovation que nous aurons en Israël", a déclaré le PDG de l'IIA, Aharon Aharon.

Par Eytan Halon