Ouganda aujourd'hui vendredi 8 février

ROLLING NEWS AU COURS DE LA JOURNÉE

Présenté par Joseph Kizza

@joekizza

#UgandaAujourd'hui

16h20

Bonsoir

C'est tout pour aujourd'hui – et pour cette semaine. Sera de retour lundi.

Bonne fin de semaine 🙂

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

16h15

Le ministre des Finances courtise les investisseurs français

Matia Kasaija, ministre des Finances ougandais, a exhorté les investisseurs français à choisir l'Ouganda comme destination de leurs investissements afin de tirer parti de l'environnement favorable mis en place par le gouvernement ougandais pour les investisseurs.

Invitant les investisseurs français, il a déclaré que l'Ouganda avait créé un guichet unique pour les investisseurs au sein de l'Uganda Investment Authority (UIA), qui regroupe 12 agences gouvernementales réunies sous un même toit afin de permettre aux investisseurs potentiels de répondre aux exigences d'investissement et aux autorisations nécessaires dans les meilleurs délais.

Le ministre des Finances était présent au Conseil des entreprises France-Afrique de l'Est, à Paris, sous la présidence du directeur général du Mouvement des entrepreneurs français, Philippe Gautier. La conférence visait à mobiliser et à renforcer les investissements français et les partenariats commerciaux avec l'Ouganda.

La visite de Kasaija en France fait suite à la visite du président Yoweri Museveni en Europe occidentale en 2016 et à une visite réciproque de la délégation française chargée des investissements en 2017, à la suite de laquelle certaines entreprises françaises ont investi en Ouganda.

«L’économie ougandaise à moyen terme devrait connaître une croissance de 7% et au cours de l’exercice 2017/2018, notre économie a progressé de 6,1%. Notre PIB devrait atteindre 30 milliards de dollars au cours de l'exercice 2019/2020, contre 27,4 milliards de dollars en 2017/2018 », a déclaré Kasaija, ajoutant que l'inflation globale restait toujours à un chiffre et actuellement à 2,7%.

Kasaija a appelé les investisseurs français à saisir les opportunités d'investissement en Ouganda, en particulier dans les domaines de l'agriculture, de l'énergie – en particulier des énergies renouvelables -, du tourisme, de l'industrie pharmaceutique, du pétrole et du gaz, ainsi que des minéraux.

"Je voudrais réitérer le souhait de mon président quant à la nécessité d'investir dans la production de sucre industriel, d'amidon industriel et de gaze médicale", a déclaré Kasaija.

Il a ajouté que ces opportunités d'investissement sont soutenues par un environnement macro-économique fort, la disponibilité de matières premières, un bon régime fiscal et une main-d'œuvre disponible, une économie libéralisée et des marchés régionaux inexploités, ainsi que des infrastructures de soutien améliorées telles que des routes, de l'électricité et de l'approvisionnement en eau.

Parmi les entreprises françaises qui ont déjà investi en Ouganda, citons: Total dans le secteur pétrolier, Ballore dans le secteur logistique, Lafage dans le ciment et Engie dans l'énergie solaire.

Philippe Gautier, au nom du Mouvement des entrepreneurs français, a invité l’Ouganda à participer à l’exposition annuelle annuelle de la France prévue pour novembre 2019 afin de promouvoir le potentiel touristique, le commerce et les investissements de l’Ouganda. Il s'est également engagé à continuer à mobiliser le secteur privé français pour qu'il investisse en Ouganda.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

16h03

PREMIER LEAGUE: Les matchs de samedi

Les 12 équipes restantes joueront samedi.

Le Vipers FC, champion en titre, sera l'hôte du SC Villa, tandis que le KCCA FC sera à Bright Stars FC.

Alors que le Onduparaka FC accueille le SSS Kirinya-Jinja, le FC Police sera en action contre l’Université de Ndejje. Tooro United sera à domicile contre Paidha Black Angels tandis que l'Express FC sera sur la route pour affronter le BUL FC.

Tous les matchs débuteront à 16h00 heure locale.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

15h40

PREMIER LEAGUE: Des affrontements entre la table du haut et celle du bas

Les deux matchs d'aujourd'hui seront les premiers des 18es de finale de la Premier League.

L'URA FC est quatrième sur la table et, même si une victoire aujourd'hui n'améliorera pas son classement, les percepteurs d'impôts se déplaceront à moins d'un point de la ville de Mbarara, qui est actuellement troisième avec 32 points.

Mais Mbarara maintiendra le fossé actuel de quatre points avec une victoire ou même plus loin si l'URA ne parvient pas à vaincre le Maroons FC.

Pendant ce temps, les Maroons, 13e pour le moment, devanceront SC Villa avec une marge de victoire de plus de quatre buts. Les deux sont actuellement à égalité de points (15). Nyamityobora peut sortir de la zone de relégation avec une victoire énorme et dans le même temps, si l'URA leur rend service de vaincre les Maroons de manière significative.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

15h30

PREMIÈRE LIGUE: URA v Maroons, Mbarara City v Nyamityobora

En passant, pour les amateurs de sport – et en particulier pour les fans de football -, il y a de l'action locale dans la Premier League.

Le URA FC accueillera le Maroons FC aujourd'hui dans le coup d'envoi tandis que le Nyamityobora FC disputera à Mbarara City à 16h30.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

14h53

DERNIÈRES PROMOTIONS DE L'ARMÉE

Parmi les généraux et les officiers supérieurs sont les suivants:

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

14h40

DERNIÈRES PROMOTIONS DE L'ARMÉE

Sur les 2 031 membres du personnel de l'UPDF dont le grade est élevé, 100 ont été promus pour s'aligner sur les nominations dans les établissements, tandis que 97 l'ont été pour cause de départ à la retraite.

Alors que 130 ont été promus pour leurs états de service reconnus, 1 082 ont été élevés sur recommandation de formations / unités.

Ce groupe comprend 49 membres du personnel promu après avoir suivi le cours du personnel de 2e année et 375 après avoir réussi les examens de promotion. Vingt-sept ont été promus après avoir terminé leur probation, tandis que 171 d'entre eux ont été promus au rang d'officier.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

2h30 de l'après-midi

DERNIÈRES PROMOTIONS DE L'ARMÉE

Dans les dernières promotions de l'UPDF, le Premier Fils, Muhoozi Kainerugaba, a été promu au rang de lieutenant général, à la place du général major.

Ivan Koreta et Joram Mugume, qui ont été lieutenant-généraux, ont été promus généraux.

La promotion de ces trois officiers de l'armée fait partie des 2 031 membres du personnel confirmés par le président Yoweri Museveni, commandant en chef des Forces de défense du peuple ougandais (UPDF).

Les promotions sont à différents rangs.

Plus à ce sujet à venir.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

14h13

Ministre des finances, responsables de la BOU avant COSASE

Le ministre des Finances Matia Kasaija, lors de sa comparution devant la COSASE présidée par M. Abdu Katuntu, a admis que "nous n'avons jamais mené d'étude approfondie pour déterminer ce qui ne va pas dans le secteur financier".

Un conseil indépendant est-il nécessaire pour surveiller Bank of Uganda?

"En tant que ministre des Finances, quand vous voyez une banque après l'autre sans rapport, vous vous inquiétez?" demande Katuntu, le député du comté de Bugweri.

"Cela a été un défi, je l'avoue. Je n'ai jamais vu de rapports, même sur Crane Bank. Nous demanderons à la Banque de l'Ouganda de fournir des rapports", répond Kasaija.

Ministre Matia Kasaija: Nous n'avons jamais mené d'étude approfondie sur ce qui ne va pas bien dans le secteur financier.
Hon Anita Parmi: Peut-être avons-nous besoin d'un conseil indépendant pour superviser la banque centrale. pic.twitter.com/4qs9LXBEzb

– Parlement d'Ouganda (@Parliament_Ug) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

14h05

Journalistes arrêtés: déclaration de police

La police a fourni plus de détails sur les journalistes récemment arrêtés, qui ont été libérés vendredi sous caution.

La déclaration du porte-parole de la police, Fred Enanga, dans son intégralité:

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Aujourd'hui, le vendredi 8 février 2019, la police a libéré sous caution trois suspects qui se sont avérés être des journalistes et une autre, Vivian Nakalika, qui ont été arrêtées hier, le 7 février 2019, sur la base de renseignements utilisables concernant l'achat et la vente présumés de médicaments du gouvernement. Les trois journalistes inclus; Godfrey Badebye, Shafiq Kisame, Rashid Kisame et Vivian Nakalika, chez qui les médicaments présumés illégalement acquis par le gouvernement ont été retrouvés. La déclaration de Solomon Serwanja, journaliste travaillant pour NBS, qui a comparu aujourd'hui à la CPS de Kampala, a été enregistrée. Il a ensuite été libéré sous caution.

Nous sommes conscients du rôle important que jouent les médias dans les reportages d'investigation, les débats, les discussions, les antécédents et les analyses, ainsi que dans les nouvelles histoires. malgré leur devoir journalistique d'obéir au droit pénal ordinaire, dans l'exercice de leurs fonctions, nous les félicitons vivement pour leurs efforts inlassables dans la lutte contre la corruption.

Nous souhaitons également reconnaître que Next Media, en partenariat avec les correspondants locaux de la BBC, a planifié et mené de manière indépendante ses opérations relatives à la vente illégale de médicaments du gouvernement dans certains hôpitaux publics à Arua, Gulu et Kirudu. Il est clair que leur motivation était de montrer à quel point il était facile d’acheter les médicaments du gouvernement et leur intermédiaire.

Nous les encourageons à poursuivre leur programme de documentaires et à atteindre leur objectif, qui est d’exposer leurs cibles, afin de prévenir de tels incidents à l’avenir.

La police a créé un groupe de travail qui s'appuie sur les faits disponibles dans le dossier pour établir les coupables du prétendu vol et de la vente de drogues du gouvernement dans ces hôpitaux et veillera à ce que tous les suspects responsables pénalement soient traduits en justice.

Nous travaillons également en étroite collaboration avec le bureau de la Direction des poursuites pénales pour nous aider à déterminer si les journalistes mentionnés ci-dessus, dans leur quête d’une histoire d’une importance capitale pour la société, auraient pu enfreindre les règles relatives à l’acquisition de drogues par le gouvernement et ses conséquences. considérations de sécurité ou non.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

13h00

PAUSE

Sera de retour à 14 heures.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

12h30

Combattre les épidémies

Dans le même temps, le gouvernement se tourne vers la lutte contre les épidémies. On espère qu’elles ne seront plus d’ici 2030.

Mais selon la ministre de la Santé, la Dre Jane Ruth Aceng, de nouvelles innovations nécessitant plus d’engagement et plus de ressources. Récemment, le gouvernement indien et le Fonds mondial ont organisé une réunion préparatoire à la reconstitution du Fonds mondial pour la période 2020-2022.

M. Aceng a dirigé une délégation ougandaise à cette réunion et "a parlé avec passion de la mobilisation des communautés et des jeunes pour mettre fin aux épidémies et atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

@GovUganda s'engage à intensifier la lutte et à mettre fin aux épidémies d'ici 2030.
Cependant, nous avons besoin de nouvelles innovations, d’un engagement accru et de davantage de ressources.

Ensemble, nous pouvons atteindre une population ougandaise en meilleure santé 💪🏼 pic.twitter.com/iH1hScfH3q

– Dr. Jane Ruth Aceng (@JaneRuth_Aceng) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

12h19

Journalistes arrêtés: il est prématuré de spéculer, selon le ministère de la Santé

Les agences de sécurité gouvernementales enquêtent sur une affaire de vol de drogue impliquant des journalistes, a déclaré Emmanuel Ainebyoona, responsable des relations publiques du ministère de la Santé.

"En tant que ministère de la Santé, il est prématuré pour nous de spéculer sur la question jusqu'à ce que nous obtenions des informations complètes sur ce cas. Cependant, nous sommes choqués et préoccupés par le fait qu'il existe toujours des activités de voleurs de drogue dans le pays.

"En tant que ministère, nous soutenons toute initiative visant à aider le gouvernement à exposer les individus impliqués dans le vol de médicaments et d'autres produits du gouvernement", a-t-il déclaré dans une communication vue par New Vision.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

12h10

Fermeture de banques: les responsables de la BOU comparaissent devant le COSASE

Ils répondent aux préoccupations concernant la fermeture des banques commerciales.

La Banque d’Ouganda comparaît devant le COSASE pour répondre aux inquiétudes suscitées par la fermeture des banques.@BOU_Official pic.twitter.com/KLS1TM7cgP

– Parlement d'Ouganda (@Parliament_Ug) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

12h02

"Semaine la plus longue de ma vie" – Sserwanja

Avant de se présenter à la police, le journaliste local Solomon Sserwanja a déclaré qu'il venait de passer la "semaine la plus longue de toute sa vie".

"J'ai été effrayé et inquiet depuis l'arrestation de mes collègues. [Wednesday] nuit, ma femme m'a dit qu'ils avaient encerclé la maison. Je lui ai dit de ne pas ouvrir avant que nos avocats arrivent le matin.

"Je me sens mal que ma femme ait été entraînée dans cette affaire. Ce n'est pas juste. Je suis inquiète pour son travail et sa sécurité", a-t-il déclaré.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

11h55

LE JOURNALISTE SOLOMON SSERWANJA RAPPORTE À LA POLICE

Peu de temps après la libération d'un groupe de journalistes libéré sous caution policière, un autre journaliste, Solomon Sserwanja de NBS TV, a fait une apparition et a été rapporté à la police au commissariat central de Kampala.

Son épouse, Vivian Nakaliika, faisait partie des personnes libérées après avoir été placées en garde à vue par la police, aux côtés d'autres journalistes.

Les journalistes auraient enquêté sur le vol de drogues par le gouvernement.

Au poste de police central, Sserwanja, vêtu d'une chemise blanche – les manches pliées – a été accueilli par Robert Ssempala, directeur exécutif du Réseau ougandais des droits de l'homme pour les journalistes (UHRNJ), avant d'être conduit dans le poste alors que plusieurs collègues prendre des photos du scribe.

Dans un communiqué rendu public jeudi, la police a déclaré qu'après avoir arrêté et interrogé les journalistes mercredi, "ils [journalists] ont révélé que certaines des drogues qu’ils avaient achetées étaient cachées chez Solomon Sserwanja, dans le district de Mukono ".

Sserwanja n'était pas à la maison à l'époque.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

11h40

Coup fatal à Mayuge au sujet de l'amour

Betty Angatai de New Vision à Mayuge:

La police du district de Mayuge tient en détention une femme de 19 ans qui aurait poignardé à mort une femme de 18 ans sur son mari.

Le commandant de la police du district de Mayuge, Rogers Kapere, a identifié le suspect comme étant Joan Mukyala, épouse de Richard Munyarwanda, deux habitants du village de Buluuta dans le sous-comté de Malongo.

La victime s'appelait Joweria Nangobi, résidant du même village.

L'incident s'est produit mercredi soir au centre commercial Buluuta du sous-comté de Malongo. Selon Kapere, Mukyala aurait accusé Nangobi d'avoir eu une liaison avec son mari, ce qui aurait conduit à l'agression mortelle.

Sam Basalirwa, président du LC1, a déclaré que Nangobi s'était rendue au centre commercial après avoir été poignardée.

«Ils se sont rencontrés dans un magasin. Mukyala a sorti un couteau et a poignardé la fille au cou. "La victime a été transportée au centre de santé Malongo III, mais elle était déjà morte."

Après l'incident, Mukyala a apparemment tenté de s'enfuir mais elle a été arrêtée et attaquée par une foule avant d'être secourue par la police et les dirigeants locaux.

À la police, elle a accusé son mari d'avoir négligé ses responsabilités familiales.

«L'homme ne me soutient pas. Il est en train de tomber amoureux d’autres femmes du village et c’est lui qui m’a fait quitter l’école ", a déclaré sa mère.

Kapere a déclaré que Mukyala avait été accusé de meurtre et serait présenté devant le tribunal.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

11h33

Que pensez-vous du projet de loi sur les routes?

Avez-vous un avis sur le projet de loi sur les routes, 2018?

Si vous le faites, le Parlement vous demande de faire connaître votre point de vue sur cette mesure législative qui vise à réformer et à modifier la loi relative au développement, à la gestion et à l’entretien des voies publiques et à l’accès aux routes.

Le comité parlementaire sur les infrastructures physiques examine actuellement le projet de loi.

Les membres du public sont invités à faire connaître leur point de vue sur le projet de loi sur les routes, 2018. Ce projet de loi vise à réformer et à modifier la loi relative au développement, à la gestion et à l'entretien des voies publiques et à l'accès aux routes. @ DailyMonitor @newvisionwire @Jadwong @ ChrisObore1 @nbstv pic.twitter.com/hLjZCwBiGN

– Parlement d'Ouganda (@Parliament_Ug) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

11h15

Journalistes arrêtés: ce que dit le gouvernement

Le Centre des médias ougandais vient de tweeter que son directeur exécutif et porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo, a apporté des éclaircissements sur les journalistes récemment arrêtés.

"L'unité de surveillance de la santé de State House a confirmé qu'effectivement les journalistes de NBS TV l'avaient contactée pour collaborer sur le suivi de la fourniture de services et de médicaments sans avoir conclu de protocole d'accord" [memorandum of understanding] avec eux.

"Au lieu de cela, les journalistes sont allés acheter des médicaments du gouvernement et ont été arrêtés. L'unité de surveillance de la santé ne fait donc pas partie de leur action."

ANNONCE: Notre directeur exécutif, M. @OfwonoOpondo clarifie ainsi: @StateHouseUg Unité de surveillance de la santé a confirmé que @nbstv les journalistes les avaient contactés pour collaborer sur le suivi de la fourniture de services et des médicaments, bien qu'ils n'aient pas conclu de protocole d'accord avec eux. pic.twitter.com/BCyton4gvS

– Centre des médias ougandais (@UgandaMediaCent) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

11h08

Journalistes arrêtés: la police s'adresse aux médias

Tôt cet après-midi, la police prendra la parole lors d'une conférence au commissariat central de Kampala pour parler des journalistes qui étaient sous leur garde.

Ce sera à 12h30.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

10h50

Des journalistes arrêtés, l'épouse de Sserwanja sous caution policière

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

10h43

Les journalistes arrêtés obtiennent un cautionnement de la police

Farooq Kasule de New Vision:

Solomon Sserwanja devait se présenter au poste de police pour se présenter à la police, mais il ne l'a pas fait.

Mais, apparemment, il a été autorisé à signaler le 18 février, date à laquelle les journalistes libérés et son épouse Vivian doivent faire rapport à la police.

Jeudi, le porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo, a déclaré dans une émission de télévision locale qu'il avait parlé à Sserwanja deux fois dans la journée et qu'il était "en vie et va bien".

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

10h37

L'ACTU: L'épouse de Sserwanja libérée sous caution policière

Farooq Kasule de New Vision:

Vivian Nakaliika, l'épouse du journaliste local Solomon Sserwanja, a également été libérée. Sa belle-mère (la mère de Salomon) a également fait une apparition au commissariat pour la recevoir.

Elle était très émue.

Robert Ssempala (photo ci-dessous la réconfortant), directeur exécutif du Réseau ougandais des droits de l'homme pour les droits de l'homme (UHRNJ), s'est également rendu à la station pour montrer sa solidarité avec ses camarades scribes.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

10h22

L'ACTU: Des journalistes arrêtés obtiennent le cautionnement de la police

Farooq Kasule de New Vision:

Les journalistes qui ont été arrêtés mercredi à Kampala se sont vus accorder une caution policière ce matin. Ils ont reçu l'ordre de comparaître au commissariat central de Kampala le 18 février.

Les journalistes ont déclaré qu'ils enquêtaient sur des vols de drogue dans les hôpitaux publics.

Les correspondants étrangers, regroupés au sein de leur organisation faîtière, l'Association des correspondants étrangers ougandais (FCAU), ont déclaré que leurs collègues journalistes procédaient à une enquête et avaient exprimé leur préoccupation face à leur arrestation.

Ils sont Godfrey Badebye, Kassim Mohamed, Rashid Kaweesa et leur chauffeur Shafiq Kisame, tous attachés à la BBC.

Ils ont été arrêtés mercredi soir avec Vivian Nakaliika, l'épouse du journaliste local Solomon Sserwanja.

Voici une copie du lien de la police de l'un des journalistes, Godfrey Badebye:

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

10h15

REGARDER: Autour de l'Ouganda

Autour de l'Ouganda: des familles expulsées campent sous des arbres
Détails et autres histoires dans le bulletin complet
Visite https://t.co/smlDq3h75u#NewVisionTV cc@ruthdavoice pic.twitter.com/7kCshAdkJF

– New Vision UGANDA (@newvisionwire) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

10h07

Rougeole: une des maladies les plus contagieuses

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la maladie peut "très rapidement se propager" lorsque les personnes ne sont pas vaccinées contre la rougeole.

Peut-être voudrez-vous savoir que le vaccin antirougeoleux est utilisé depuis plus de 50 ans et que, selon l’OMS, il est sûr, efficace et peu coûteux.

#Rougeole est l'une des maladies les plus contagieuses de la planète.
Lorsque les personnes ne sont pas vaccinées, il peut très rapidement se propager https://t.co/AlOBzqsJ4k#VaccinesWork pic.twitter.com/JAV7AXNgrr

– Organisation mondiale de la santé (OMS) (@WHO) 7 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h57

Les journalistes arrêtés "étaient en service"

Stuart Yiga de New Vision:

Des journalistes détenus par la police ont déclaré qu'ils enquêtaient sur des vols de drogue dans les hôpitaux publics.

Les correspondants étrangers, regroupés au sein de leur organisation faîtière, l'Association des correspondants étrangers d'Ouganda (FCAU), ont déclaré que les journalistes étaient en train de mener une enquête et qu'ils étaient préoccupés par l'arrestation de leurs collègues. Godfrey Badebye, Kassim Mohamed, Rashid Kaweesa et leur chauffeur Shafiq Kisame, tous attachés à la BBC.

Ils disent que leurs membres ont été arrêtés mercredi soir avec Vivian Nakaliika, l'épouse du journaliste local Solomon Sserwanja.

Dans leur déclaration, FCAU a appelé à la libération immédiate des trois journalistes, Vivian Sserwanja, Kisame, et à la garantie que Solomon Sserwanja ne soit pas recherché pour être arrêté pour son travail en tant que journaliste.

La police a arrêté quatre journalistes, dont un chauffeur, pour possession de drogues classifiées, en violation de l'article 27 (2) de la National Drugs Authority Cap. 206.

Le porte-parole de la police métropolitaine de Kampala, Patrick Onyango, a déclaré aux journalistes au commissariat central de Kampala que trois des cinq suspects avaient été arrêtés sur place à Makindye, dont Badebye, Kisame et Kaweesa.

Ci-dessous la déclaration complète de la police:

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h44

Traversée en ferry Panyimur-Wanseko temporairement fermée

Si vous êtes un habitué du ferry Albert Nile 1, qui relie les districts de Pakwach (Panyimur) et Buliisa (Wanseko), vous voudrez peut-être y prêter une attention accrue.

L’Office ougandais des routes et des routes (UNRA) a déclaré que la route des ferries avait été "temporairement fermée". La raison en est qu'il y a une panne d'urgence de ce qu'il appelle "les composants clés du ferry causés par le mauvais temps".

Les réparations sur le ferry ont débuté jeudi et l’équipe espère que les services seront rétablis d’ici mercredi, la semaine prochaine.

"Le public est donc conseillé d'utiliser la route Pakwach-Kiryandongo-Biiso-Buliisa comme une alternative ou d'utiliser le ferry Paraa (Pakwach à Buliisa)", a déclaré l'UNRA dans un communiqué, s'excusant de tout inconvénient causé et appelant à la patience.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h33

Accumulation de Harvest Money Expo

L’ambassade des Pays-Bas s’engage à 300 mh #HarvestMONEYexpo

"Il y a beaucoup de potentiel dans #Ougandale secteur de l'agriculture, donc en partenariat avec #VisionGroup est l’une de nos contributions à la réalisation de ce potentiel ", Joris Van Bommel, chef de mission adjoint#EPAPER https://t.co/CVt1211R3F pic.twitter.com/eYTAsbHPgq

– Vision Group Uganda (@VisionGrp) 8 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h27

Lire un évêque élu prêt pour la consécration

Rt. Le révérend Lino Sanctus Wanok, administrateur apostolique du diocèse de Nebbi et également évêque élu du diocèse de Lira, a présidé sa messe d'action de grâce à l'église de la cathédrale Nebbi alors qu'il se prépare à partir pour Lira vendredi avant sa consécration samedi.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h20

Fabiola 'épouse' le guerrier Karimojong

Solomon Muleyi de New Vision:

Ils se sont rencontrés dans un Manyatta. Anita Fabiola, présentatrice de Socialite et de la télévision, dans le cadre de sa tournée Tulambule Eastern, a visité les propriétés de Karimajong.

C'était un midi dur. Le soleil brûlait comme s'il se montrait.

"Tu es une fille chanceuse. Mais avant de t'épouser et de payer ma dot, tu dois me donner un enfant. Je cherche à planter entre 8 et 10 enfants en toi", at-il parlé à Ngakarimajong, tandis que Emily Ayen interprétait à Fabiola en anglais.

(En savoir plus sur ce ici)

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h10

Museveni à la rencontre des investisseurs

La discussion à State House a duré des heures et, parmi les questions pertinentes abordées lors de la table ronde, le président a dégagé trois points saillants.

L'une d'elles concerne le coût de l'électricité pour la fabrication, qui est actuellement de 8 cents l'unité. Il dit que cela va être ramené à 5 cents pour les grandes, moyennes et petites entreprises.

Deuxièmement, Museveni a déclaré qu'il était nécessaire de créer de nouveaux moyens de transport de fret à moindre coût. Cela signifie que le plus grand pousseur sera le transport ferroviaire et maritime.

Troisièmement, le gouvernement prend des mesures pour réduire le coût de l’argent (taux d’intérêt) et le coût de l’internet "pour nos employés des secteurs de la fabrication, de l’agriculture et de certains éléments de services".

3. Nous prenons des mesures pour réduire le coût de l'argent (taux d'intérêt) et le coût d'Internet pour nos employés des secteurs de la fabrication, de l'agriculture et de certains éléments de services. pic.twitter.com/kfyqal2sTF

– Yoweri K Museveni (@KagutaMuseveni) 7 février 2019

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

9h03

Améliorer la compétitivité de l'Ouganda dans l'économie mondiale

Jeudi, le président Yoweri Museveni a présidé le 6ème round de la table ronde annuelle des investisseurs présidentiels (PIRT) à State House Entebbe.

Les Ougandais étaient représentés par des représentants d’agences et de ministères gouvernementaux, ainsi que par des représentants du secteur privé locaux et internationaux des secteurs du tourisme, de l’agriculture, des minéraux, du pétrole et du gaz et des transports.

"Notre objectif général de la table ronde des investisseurs présidentiels (PIRT) est d'améliorer la compétitivité de l'Ouganda dans l'économie mondiale. Il s'agit d'un forum très utile où nous communiquons et obtenons des conseils gratuits qui injectent de l'énergie d'une manière autrement décontractée", tweeté Le président.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

8h54

Vice-président assistant au petit déjeuner de prière national des États-Unis

Jacob Oulanyah, vice-président du Parlement ougandais, est aux États-Unis. Et tandis que là-bas, le monsieur connu pour son amour pour le nœud-papillon a assisté au petit déjeuner national de prière des États-Unis, présidé par le chef de la direction du pays, le président Donald Trump.

Vice-président @JacobOulanyah assisté à un petit déjeuner de prière à Washington qui a également été honoré par @POTUS. @Jadwong @TrumpetnewsUG @newvisionwire @ ChrisObore1 @observerug pic.twitter.com/eWBAVdR4B9

– Parlement d'Ouganda (@Parliament_Ug) 7 février 2019

Le petit-déjeuner national de prière est un événement annuel organisé à Washington, DC, habituellement le premier jeudi de février. Plus de 3 000 invités, y compris des invités internationaux de plus de 100 pays, y ont assisté. Oulanyah était l'un de ces invités.

Vous voudrez peut-être savoir que le petit-déjeuner de prière est conçu pour servir de forum aux élites politiques, sociales et commerciales pour se réunir et nouer des relations. Et depuis le lancement du petit déjeuner national de prière, plusieurs États et villes des États-Unis et d’autres pays ont mis en place leur propre petit-déjeuner de prière annuel.

L’Ouganda tient également un petit-déjeuner de prière national. C'est généralement en octobre.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

8h49

Saga Makerere: Museveni soutient Nawangwe

Retour à cette histoire qui dirige l'édition d'aujourd'hui de la nouvelle vision.

Cecilia Okoth de New Vision:

Le Président Yoweri Museveni a exprimé son soutien aux efforts déployés par les administrations de l’Université Makerere pour rétablir la discipline dans le plus ancien établissement d’enseignement supérieur en Ouganda. «Nawangwe est un ingénieur, un professeur de technologie et veut rétablir la discipline dans cette institution. Les gens veulent continuer avec le buyayeism. Imaginez un professeur qui se déshabille et qui est encouragé. Il faisait apparemment allusion à la docteure Stella Nyanzi. Makerere est un centre d'apprentissage, pas de bêtise. Je suis tout à fait derrière lui », a déclaré le président, faisant référence à la proposition du professeur Barnabas Nawangwe, vice-chancelier de l'université de Makerere, de suspendre plus de 40 conférenciers en décembre dernier.

Museveni répondait aux questions des journalistes sur le conflit entre l’administration et le personnel de l’Université Makerere peu après le lancement de la sixième phase de la table ronde des investisseurs présidentiels à State House Entebbe jeudi.

Le conflit entre l'administration de l'université et son personnel académique et administratif fait suite à la suspension de plusieurs conférenciers, dont deux des principaux dirigeants de l'Association du personnel académique de l'Université de Makerere (MUASA) et de l'Association du personnel administratif de Makerere (MASA). L’administration affirme qu’elles ont été suspendues pour inconduite, indiscipline et implication dans des actes contraires aux conditions d’emploi.

La grève qui dure depuis près de trois semaines a paralysé les affaires de certains collèges et départements universitaires.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

8h40

RAS TOON

Kansai Plascon a lancé une peinture qui tue les moustiques dans les 24 heures qui suivent le contact.

La peinture, la première en Ouganda, tue les moustiques instantanément au contact. Il a une durée de vie de trois ans, mais son efficacité peut également être affectée par les conditions météorologiques difficiles et la saleté.

Selon Chris Nugent, directeur général de Kansai Plascon, une boîte de quatre litres de peinture anti-moustiques coûte 80 000 shillings.

#UgandaAujourd'hui

____________________________________

8:33am

Today's motivational quote

“The only thing faster than the speed of thought is the speed of forgetfulness. Good thing we have other people to help us remember.” ― Vera Nazarian

#UgandaToday

____________________________________

8:23am

What the papers are saying

On the back pages . . .

Mbarara town will be the epicentre of Star-Times Uganda Premier League football this weekend as bitter rivals Mbarara City and Nyamityobora meet in the western region derby.

Meanwhile, one question lingering on many drivers’ minds ahead of the Mbarara rally this weekend is whether the Wednesday night heavy downpour in Bushenyi marked the onset of the rain season.

(Get Friday's e-paper here 👉 http://bit.ly/vgepaper )

#UgandaToday

____________________________________

8:20am

What the papers are saying

In The Beat . . .

Determining who is a celebrity is not easy mathematics at all, and coming up with the ranks and number is even trickier.

(Get Friday's e-paper here 👉 http://bit.ly/vgepaper )

#UgandaToday

____________________________________

8:17am

What the papers are saying

In Harvest Money . . .

Next Friday, stakeholders in the agricultural sector will converge at the Mandela National Stadium, Namboole, for the 2019 Harvest Money expo. Besides the exhibitions, the other highlight of the expo will be trainings where experts will give tips and share best practices on a number of selected farming enterprises. To attend the training sessions, showgoers will be required to pay sh10,000 per day in addition to the entrance fees of sh10,000. Below are the profiles of some of the selected trainers.

(Get Friday's e-paper here 👉 http://bit.ly/vgepaper )

#UgandaToday

____________________________________

8:14am

What the papers are saying

And a story that has caught the attention of the nation . . .

Police have arrested three journalists, their driver and a health ministry offi cial whom they accused of illegally buying drugs availed by the Government for free distribution. However, the journalists working with NBS television and BBC have since said they were investigating a racket of the theft of government drugs before they are sold to neighbouring DR Congo and South Sudan.

Details on Page 4.

(Get Friday's e-paper here 👉 http://bit.ly/vgepaper )

#UgandaToday

____________________________________

8:10am

What the papers are saying

Today's New Vision leads with a story about the oldest university on the land, with President Yoweri Museveni saying he is firmly behind the Makerere University administrations’ efforts to restore discipline to Uganda’s oldest institution of higher learning.

“Nawangwe is an engineer, a professor of technology and wants to restore discipline to this institution."

Details on Page 5.

(Get Friday's e-paper here 👉 http://bit.ly/vgepaper )

#UgandaToday

____________________________________

8:05am

Good morning

Friday is – finally – here!

Feeling good today?

Fired up for the weekend?

Well, a warm welcome to the last live page for this first week of February. It could be a rollercoaster ride of news, so let's see how the day unfolds.

But first, how about a look at what is in today's paper, huh?

#UgandaToday

____________________________________