Orange cible les start-up avec son premier centre numérique en Tunisie

La société française de télécommunications Orange lance aujourd'hui à Tunis le Orange Digital Center, afin de fournir un large soutien aux jeunes entreprises, notamment une formation en matière de codage ainsi que des conseils sur l'accélération de la création et l'investissement dans les entreprises en phase de démarrage.

Selon la télécom, le Centre héberge quatre programmes stratégiques: l’école de codage, le FabLab Solidaire, Orange Fab et Orange Digital Ventures Africa.

L'école de codage est un centre technologique gratuit qui propose des formations et des événements à la communauté. Il est particulièrement destiné aux étudiants, jeunes diplômés et entrepreneurs.

Le FabLab Solidaire est un atelier de production numérique pour la création et le prototypage avec des équipements numériques, tels que des imprimantes 3D, des fraiseuses et des découpeuses laser.

Orange Fab est un accélérateur de start-up visant à nouer des partenariats commerciaux nationaux et internationaux avec le groupe Orange et le réseau international Orange Fab.

Orange Digital Ventures Africa est un fonds d'investissement de 50 millions d'euros destiné au financement de jeunes entreprises en Afrique et au Moyen-Orient. Il est axé sur plusieurs marchés clés, tels que la FinTech, la santé en ligne, l'énergie, edutech et govtech.

Alioune Ndiaye, directeur général d’Orange Middle East and Africa, a déclaré: "Je suis très fier de lancer le premier Orange Digital Center à Tunis. D’ici la fin de l’année, nous allons créer des centres similaires au Sénégal, en Côte d ' Ivoire, Jordanie, Cameroun, Burkina Faso et Sierra Leone: à partir de 2020, le Maroc, l'Égypte et les autres pays de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique disposeront de leur propre Orange Digital Center, ces réseaux favorisant le partage d'expériences. une expertise qui profitera non seulement aux entrepreneurs, mais également aux étudiants, aux jeunes diplômés ou non diplômés et aux jeunes en transition de carrière. Nous travaillerons donc en étroite collaboration avec tous nos partenaires, y compris les gouvernements et les universitaires, pour renforcer la l’employabilité de ces jeunes et les encourager à diriger des entreprises et à innover. "

Vingt-sept universités partenaires constituent le système en Tunisie, aux côtés de cinq centres dans la région. Leur objectif est d’offrir l’accès et le soutien aux meilleures utilisations des réseaux au plus grand nombre de personnes possible.

Thierry Millet, directeur général d’Orange Tunisie, a déclaré: "Grâce à notre programme, 16 000 jeunes Tunisiens ont été formés et soutenus par les technologies numériques, 1 800 ont bénéficié de cours d’expérience professionnelle en changement de carrière, 800 élèves de lycée ont été formés à la programmation et 95 % d’entre eux ont été employés en Tunisie ou à l’étranger. "

Orange est présent dans 19 pays d’Afrique et du Moyen-Orient et compte 120 millions de clients à fin 2018.

En février 2019, la société a fait les gros titres après avoir lancé les téléphones intelligents Sanza sur les marchés d'Afrique et du Moyen-Orient, en collaboration avec KaiOS Technologies et le fournisseur de puces de bande de base mobile UNISOC.

La société a également fait part de son intérêt accru pour les services de cybersécurité sur tout le continent après avoir souligné la valeur de son acquisition du fournisseur de services de cybersécurité basé au Royaume-Uni, SecureData.

En novembre 2018, Orange a lancé le centre d'opérations Cyberdefense à Casablanca, en ajoutant à sa liste de centres existants en Égypte et à Maurice en Afrique, ainsi qu'aux États-Unis, au Canada, en Inde, en Malaisie et à Singapour.

En annonçant la dernière acquisition, Orange a décrit SecureData comme "le plus grand fournisseur de services de cybersécurité indépendant au Royaume-Uni, le premier marché en Europe".