MTN s'apprête à vendre des actions de la licorne africaine Jumia

La société a été créée par les entrepreneurs français Sacha Poignonnec et Jeremy Hodara en 2012 pour tirer parti de l’utilisation croissante d’Internet sur le continent le moins connecté du monde et du manque de disponibilité d’articles tels que des montres de créateurs et des lunettes de soleil dans les magasins de Lagos.

Jumia dira aux investisseurs potentiels que les deux tiers des 1,2 milliard d’Africains n’ont toujours pas accès à Internet, ce qui leur offre un fort potentiel de croissance des ventes et de rentabilité, a déclaré l’une des personnes. Les géants de l’Internet, tels que Google et Facebook, font partie de ceux qui s’efforcent d’étendre la connectivité aux régions les plus éloignées et les plus pauvres du continent.

MTN pourrait vendre Jumia à New York à peu près au même moment que l'introduction en bourse de son unité nigériane à Lagos, décision que le transporteur a acceptée dans le cadre d'une amende réglementaire d'un milliard de dollars en 2016.

Ce dernier se fera en deux étapes, avec une introduction introductive au premier semestre de 2019, suivie de la vente de sa participation majoritaire, a déclaré le PDG Rob Shuter lors d'un récent appel à des investisseurs.

Une cotation réussie de Jumia et de la division nigériane pourrait aider MTN à réduire sa dette, qui est passée à 57,8 milliards de rands en juin, contre 57,1 milliards à la fin de 2017.

Les autres actionnaires de Jumia comprennent le groupe Goldman Sachs, Millicom International Cellular, Orange et Africa Internet Group, une entreprise financée par Goldman, MTN et Rocket Internet.

Bloomberg