Moyogalpa: accédez au paradis

Le port principal de l’île est le port de la ville de Moyogalpa (là encore un mot obtenu de la langue náhuatl, qui signifie «lieu des moustiques»). Trois bateaux et un ferry vont et viennent plusieurs fois par jour pendant toute la semaine pour relier Moyogalpa à San Jorge, une petite ville du département de Rivas.

En arrivant au port de Moyogalpa, vous verrez tout de suite le volcan Concepción actif, en forme de cône. Moyogalpa est une petite ville calme. Cependant, elle offre des services utiles aux touristes comme des hôtels et des auberges confortables; restaurants où vous pourrez déguster des plats locaux et internationaux ou boire un jus de fruits tropicaux frais; les entreprises qui louent des voitures, des motos ou des vélos; ainsi que des guides spécialisés, des bars à l’ambiance conviviale, des pharmacies, des cybercafés et un centre de santé bien équipé.

Une route récemment pavée relie Moyogalpa à la ville d’Altagracia, située de l’autre côté du volcan Concepción. Cette route relie également d’autres rues et des routes non pavées qui mènent à d’autres zones intéressantes. Il y a une assez bonne signalisation qui permet de trouver facilement les destinations.

En suivant cette route principale qui commence à Moyogalpa, vous pouvez visiter Punta Jesús María, située à cinq kilomètres de la ville. Punta Jesús María est une pointe étroite située au point le plus occidental de l’île. Elle fait environ vingt mètres de large et 200 mètres de long et bénéficie de beaucoup d’ombre des arbres feuillus qui entourent la zone. Ce point se termine par un banc de sable qui s’étend dans le lac sur plus d’un kilomètre pendant la saison sèche. L’eau du lac se jette à terre des deux côtés de ce banc de sable, qui a une largeur d’environ cinq mètres. De ce point, vous pouvez regarder et admirer un superbe coucher de soleil et il y a aussi une possibilité de camper ici.

De Moyogalpa, vous pouvez également visiter le volcan Concepción (altitude: 1610 mètres), gravissant ses pentes et traversant ses forêts habitées par des singes hurleurs et des singes à face blanche, ainsi qu’une multitude d’oiseaux et d’insectes. Si les nuages ​​ne le bloquent pas la vue, le volcan est magnifique.

La Concepción est un volcan actif et sa dernière éruption a eu lieu en 1957. Les insulaires confirmeront que les expulsions sporadiques de gaz ou les mouvements occasionnels de la terre sont monnaie courante et en soi aucune raison de paniquer. Selon plusieurs organisations à Ometepe, il existe des zones de risque spécifiques et bien déterminées lors d’une éventuelle éruption.

Dans certains petits villages au sud de Moyogalpa, un groupe d’habitants a installé des chambres pour offrir des services «Village-Hôtel» qui permettent aux visiteurs de vivre avec les insulaires et de se familiariser avec leur mode de vie. Ce projet n’est pas encore opérationnel, mais vous pouvez vous renseigner dans les bureaux d’une fondation à Moyogalpa, appelée «Fundación Entre Volcanes». Au sud de l’ile, a proximite du volcan Maderas nous vous recommandons le gîte et maison d’hôte d’Elodie une française installée a Ometepe : Serenea Bnb Ometepe qui propose également des excursions dans l’île d’Ometepe.

La région au nord de Moyogalpa est difficile d’accès et est donc moins visitée par les touristes. De petites colonies rurales et de belles plages, mais rarement visitées, sont situées dans cette zone.

Le Festival du Tourisme d’Ometepe débutera le 17 décembre. Des entrepreneurs et des autorités du secteur du tourisme ainsi que la population locale participeront à cet événement. Il y aura des danses, des festivités, des courses de vélos, des courses de bœufs et des courses de bateaux à rames, ainsi que d’autres activités.