L'ISAI lève 175 millions de dollars pour aider les entrepreneurs français à se développer

Fonds de capital-risque basé à Paris ISAI annoncé aujourd'hui elle a fermé un fonds de 175 millions de dollars destiné à aider les startups françaises à se développer.

Alors que la France a connu une explosion des start-up et des financements en phase de démarrage, le gouvernement dirigé par le président Emmanuel Macron a commencé à modifier la stratégie de son programme La French Tech afin d'aider les jeunes entreprises les plus prometteuses à se développer.

En France et en Europe, il existe généralement un manque de financement à un stade avancé qui permettrait aux startups de suivre le rythme de leurs concurrents dans la Silicon Valley. En conséquence, les fondateurs sont obligés de s’installer à l’étranger à la recherche de plus gros chéquiers ou de les vendre tôt à de plus grandes entreprises.

Le nouveau fonds ISAI semble conçu pour s'attaquer à ce problème. Dans un communiqué de presse, a indiqué la firme que le nouveau fonds avait été trois fois plus important que les fonds qu’il avait précédemment levés et qu’il avait obtenu le soutien en trois mois seulement. ISAI, qui a été fondée en 2010, a déclaré qu'au cours des cinq dernières années, elle avait soutenu des startups dans des domaines tels que la cybersécurité, le B2B et le marketing numérique.

Ce nouveau fonds, appelé ISAI Expansion II, pourra investir dans des séries allant de 6 millions de dollars à 35 millions de dollars, en tant qu’investisseur principal ou participant secondaire. L’objectif est d’aider les startups à accélérer leur croissance, à s’orienter vers un modèle rentable et à éviter la pression d’une sortie anticipée en raison du manque de capital de croissance.

"Nous sommes clairement très honorés de la confiance de nos supporters, entrepreneurs et investisseurs institutionnels", a déclaré le président de l'ISAI, Jean-David Chamboredon, dans un communiqué. «C’est une autre option pour les entrepreneurs qui souhaitent s’inscrire sur le long terme.»

Il s’agit du deuxième fonds européen annoncé cette semaine, un jour après la société berlinoise Earlybird. fermé un fonds de 204 millions de dollars pour les startups deep tech.