Les médias français sont obsédés par les célébrités

presse fashion
5/5 - (1 vote)

La presse à potins est le média qui fait circuler les rumeurs et les nouvelles sur les célébrités. La presse est accusée d’être à l’origine de l’explosion des rumeurs autour des célébrités et de leur donner une mauvaise réputation grâce à leur émanation constante. La presse à scandale, connue pour sa diffusion d’articles et de commentaires, est devenue un terrain de jeu pour les controverses. Elle est devenue non seulement le média des rumeurs sur les célébrités mais aussi celui des ragots sur les célébrités. Cependant, en 2016, la presse à potins n’est plus tout à fait ce qu’elle était au début des années 2000. Un succès particulier dans ce domaine est le magazine Closer. Closer a un tirage quotidien de 785 000 exemplaires, ce qui le place parmi les magazines les plus lus en France.

En France, il semble que les célébrités soient sur toutes les premières pages. Il suffit de googler “la presse des célébrités en France” et vous trouverez des articles sur la vie, les amours et la vie des célébrités, comme sur le compagnon de Laurent Ruquier.

La presse en France peut être notoirement difficile à naviguer. Le fossé entre ce qui est imprimé et ce qui se passe réellement sur le terrain est vaste, et la perception de la presse par la population peut être largement trompeuse. La couverture médiatique française a partiellement changé d’orientation ces derniers temps, mais elle a encore beaucoup de chemin à parcourir.

De Vogue à ELLE, les médias français sont obsédés par la célébrité. Les journaux, les magazines et la télévision sont tous consacrés aux stars du monde de la mode, du cinéma et de la télévision. Tout le monde, de Brigitte Bardot à Berenice Bejo, d’Isabelle Huppert à Marion Cotillard, est photographié et interviewé. En 2014, l’industrie française du divertissement pesait 8,8 milliards d’euros, ce qui en fait la troisième plus importante au monde après les États-Unis et le Japon. Les médias français ne représentent toutefois qu’une fraction de cette industrie, les magazines tels que Vogue et ELLE imprimant environ 50 000 exemplaires par numéro.

La presse en France est conservatrice, et de longue date. Contrairement à ce qui se passe aux États-Unis, les journalistes ne sont pas renvoyés ou rétrogradés simplement pour avoir omis de rapporter une histoire particulière. Dans de rares cas, ils peuvent être mis sur une liste noire ou se voir refuser l’accès aux médias, mais les journalistes en France semblent considérer leur rôle comme quelque peu sacré.