Les étudiants entrepreneurs de l'OECO se qualifient pour la finale du TEECA Caribbean Youth Challenge

Le TEECA, le programme de renforcement du commerce pour la jeunesse des Caraïbes, organisé à Sainte-Lucie la semaine dernière, s'est achevé avec succès par un demi-camp d'entraînement composé de cinq étudiantes entrepreneurs de l'OECO sélectionnées par le jury pour la phase finale.

L'événement de deux jours était destiné aux étudiants de niveau tertiaire de l'OECO qui avaient posé leur candidature pour participer au défi TEECA Caribbean Youth Entrepreneurship Challenge.

Le projet financé par l'UE a été lancé en 2018 par la Chambre de commerce et d'industrie de la Martinique (CCIM) en partenariat avec l'OECO, Caribbean Export et la Collectivité de la Martinique (CTM).

Dix étudiants entrepreneurs ont participé au camp d’entraînement en demi-finale, qui a permis aux candidats de développer et de présenter leurs activités devant le jury.

Jacqueline Emmanuel Flood, chef de l’Unité des activités concurrentielles de l’OECO, a souligné l’importance de la dimension multiculturelle du projet, qui permet aux étudiants anglophones de l’OECO et aux étudiants martiniquais de se familiariser avec la manière de faire des affaires.

«Le projet TECCA Caribbean Youth Entrepreneurship Challenge offre aux jeunes l'occasion de réfléchir à la création de leur propre emploi à la fin de leurs études.

Ceci est important étant donné le taux de chômage élevé dans la région des Caraïbes orientales.

L’intensification des échanges et de la coopération entre l’OECO et les territoires français est devenue encore plus critique avec l’adhésion de la Martinique et de la Guadeloupe à l’OECO en tant que membres associés », a déclaré Mme Emmanuel Flood.

Le camp d’entraînement comprenait plusieurs activités, dont des ateliers sur l’art du pitching, le développement d’un modèle commercial, des séances de leanstartup et de mentorat.

Les juges comprenaient des représentants officiels d'Invest Sainte-Lucie, du Centre de développement des petites entreprises de Sainte-Lucie, de la Banque de développement de Sainte-Lucie et d'Export Sainte-Lucie, qui ont été évalués sur la base de critères tels que la créativité et l'innovation, la faisabilité du marketing et de la gestion, le potentiel de croissance et la présentation générale du terrain. .

Kwesi Roberts, spécialiste technique de l’OECO pour l’entreprenariat et l’innovation, a souligné le développement des compétences des étudiants en matière de planification des activités, en utilisant la méthodologie de démarrage allégée comme l’une des composantes clés du défi de l’entrepreneuriat jeunesse des Caraïbes, TECCA.

«L’unité commerciale compétitive de l’OECO a pour objectif d’accélérer le rythme de la création d’entreprises dans les Caraïbes orientales en offrant aux jeunes entrepreneurs une plate-forme pour développer et monétiser leurs activités, et surtout pour contribuer au développement économique de la région dans la région. à long terme », a déclaré M. Roberts. «Si le chemin de l'entrepreneuriat est difficile, les liens résultant de ce projet, ainsi que le soutien des partenaires, permettront aux participants de lancer leur entreprise avec succès.