Les étudiants de Notre Dame font don des revenus de Petits Entrepreneurs

De gauche à droite: Lex Dixon, Charles Descheneaux, Aidan Tamlison et Ashton Seguin ont fait don de la moitié de leurs 115 $ de bénéfice provenant du marché Les Petits Entrepreneurs à la Société canadienne de la SP. le jeudi 25 juillet 2019 à Cornwall, Ont. Nick Dunne / Cornwall Standard Freeholder / Réseau post-média

Nick Dunne / Nick Dunne / Standard-Freeholder

Le 25 juillet, quatre élèves de 3e année de l'école catholique Notre-Dame ont versé la moitié de leurs revenus provenant de leur entreprise Les Petits Entrepreneurs à la Société de la sclérose en plaques (SP) du Canada.

Charles, Descheneaux, Lex Dixon, Aidan Tamlinson et Ashton Seguin se sont rendus au bureau de la société sur Boundary Road pour faire un don de 57,50 $ à la charité, après avoir vendu de la boue et des bougies sur le marché des Petits Entrepreneurs, une foire annuelle organisée chaque année par le conseil catholique de France. compétences aux élèves du primaire. Les étudiants préparent un plan d’entreprise en vendant des biens et des services lors d’une foire qui se tient vers la fin de l’année scolaire.

en relation

Les garçons gagnaient 115 dollars entre eux, mais ont décidé de donner la moitié de l'argent.

À l’origine, ils allaient donner de l’argent à une organisation caritative liée à l’autisme, le demi-frère de Tamlinson étant autiste. Mais ils ont finalement décidé de le donner à la société de la SP parce que la mère de Dixon, Melissa, était atteinte de la maladie.

La sclérose en plaques est une maladie qui affecte le système nerveux central et perturbe la circulation des informations dans le cerveau, entre le cerveau et le corps, selon le site Internet de la société. La cause de la SP est encore inconnue. Les scientifiques pensent qu'une combinaison de facteurs environnementaux et génétiques contribue au risque de développer la SP.

Le Canada a l'un des taux de SP le plus élevé au monde, avec environ 77 000 Canadiens atteints de la maladie.

Emily Palmer, adjointe aux événements spéciaux à la succursale de Cornwall de la société, a beaucoup apprécié ce don.

«C’était formidable de voir les garçons choisir volontairement la société de la SP», a déclaré Palmer. "Avoir fait cela sans qu'on leur dise de le faire montre leur générosité."

Les garçons se sont partagé l’autre moitié, obtenant environ 15 dollars chacun. Comme on pouvait s'y attendre de la part des messieurs de leur âge, l'argent a été dépensé pour défendre leurs intérêts.

Descheneaux a acheté des lunettes de soleil et de la gomme. Dixon ne se souvenait plus très bien de l'endroit où il l'avait dépensé, mais pensait qu'il s'en servait chez le Dairy Queen, situé à proximité. Seguin a donné l'argent à son frère lors de la foire aux Petits Entrepreneurs pour acheter des bibelots de qualité, notamment des sculptures en bâtons de bois.

Tamlinson, quant à lui, avait la présence d'esprit de retirer son argent pour un voyage d'une semaine à Picton avec sa famille plus tard cet été.

Lorsque les garçons entreront en 4e année en septembre, ils espèrent se réunir pour que les Petits Entrepreneurs de l’année prochaine ramassent de l’argent pour la charité. S'ils avaient la possibilité de former ensemble une nouvelle entreprise, ils collecteraient des fonds pour un organisme de bienfaisance qui soutient des causes liées à l'autisme.

[email protected]

twitter.com/NickFDunne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *