Les entreprises informatiques françaises explorent le marché turkmène

20 avril 2019 16h36 (UTC + 04: 00)

133

Par Tendance

Des réunions ont eu lieu à Ashgabat (Turkménistan) avec des représentants de sociétés françaises spécialisées dans les technologies de l’information, Tendance rapports faisant référence à l'Union des industriels et entrepreneurs du Turkménistan (UIET).

La coopération en matière d’introduction de technologies numériques avancées au Turkménistan a été évoquée lors de réunions avec les dirigeants des sociétés locales turkmènes Tranzit, Akylly Tislimat et Imdat Electronika. Les réunions se sont tenues en marge d'une session du Comité intergouvernemental franco-turque de coopération économique.

La réunion a eu lieu avec la participation de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes de la France. L'importance d'organiser des réunions entre les représentants des milieux d'affaires des deux pays, qui contribueront à la mise en œuvre de nouveaux projets communs, a été soulignée au cours de l'événement.

Il a été rapporté plus tôt que l'UIET avait lancé une initiative visant à créer un cluster informatique conforme au concept de développement de l'économie numérique pour 2019-2025.

L’UIET a déjà organisé des séminaires avec la participation de spécialistes des sociétés turques Inovera et Telekom Telekominikasyon Dis Tic. ve san. COMME. entreprises expérimentées dans la mise en œuvre de systèmes de cybergouvernement et de cybersécurité.

Selon le concept susmentionné, il est prévu de développer un système de "gouvernement électronique" au Turkménistan, qui devrait être organisé en un complexe de combustibles et d'énergie, une industrie chimique, une industrie de transformation, la construction, les transports, les télécommunications, la médecine, l'industrie textile et le secteur agricole.

Le nouveau système devrait permettre une supervision rapide et efficace du travail saisonnier, ainsi que la possibilité d'un suivi continu et d'une prise de décision opérationnelle au niveau du ministère sectoriel, ainsi que de l'administration et de l'agroalimentaire.

Les économistes locaux estiment que la mise en place de l'administration en ligne contribuera à améliorer l'efficacité de la gestion d'entreprise, offrira une possibilité de contrôle opérationnel à toutes les étapes de la gestion des processus métier, réduisant les cycles de passage de documents et le temps d'exécution des fonctions de base, et garantissant une recherche rapide pour obtenir les informations nécessaires à la prise de décisions de gestion.

Suivez-nous sur Twitter @AzerNewsAz