Le Premier ministre François Legault présente des plans pour faire venir des travailleurs étrangers qualifiés au Québec

Le Premier ministre du Québec, François Legault, s’en tient aux plans de son gouvernement visant à accroître l’immigration économique et à donner la priorité aux travailleurs qualifiés et aux entrepreneurs.

Dans une récente interview publiée dans le journal francophone Le Devoir, Legault a rappelé l'objectif de son gouvernement d'admettre entre 49 500 et 52 500 immigrants d'ici 2022 et que, de ce nombre, 65% seraient sélectionnés dans le cadre des programmes d'immigration de la classe économique du Québec 59% cette année.

Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) de Legault, qui a pris le pouvoir en octobre 2018, a temporairement réduit l'objectif d'immigration de la province pour 2019 à 40 000, soit une diminution d'environ 20% par rapport à 2018. La CAQ a déclaré que cela était nécessaire pour garantir aux nouveaux arrivants la province était bien intégrée à la société québécoise.

L’objectif de plus de 52 500 nouveaux arrivants en 2022 ramènerait le niveau d’immigration du Québec à son niveau d’il ya quatre ans.

Legault a déclaré au journal Le Devoir que les portes du Québec sont grandes ouvertes aux candidats à l’immigration possédant les compétences requises par les entreprises québécoises. Lorsqu'on lui a demandé s'il faisait référence à des personnes telles que des ingénieurs, il a répondu «Je ne veux pas refuser l'une de ces personnes».

Le Québec fait face à une grave pénurie de main-d’œuvre qui ne devrait s’aggraver que dans les années à venir, à mesure que la population de la province vieillira et que plus de travailleurs prendront leur retraite.

Legault a déclaré que la réduction de la pénurie de main-d’œuvre était sa plus haute priorité au cours de ses huit premiers mois à la tête du gouvernement du Québec.

Le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette, a déclaré la semaine dernière que la plateforme en ligne Arrima de la province devrait accélérer la sélection des immigrants en fonction des besoins du marché du travail québécois.

Arrima gère les profils des candidats au Programme des travailleurs qualifiés du Québec (QSWP), qui constitue la principale source de main-d’œuvre étrangère qualifiée de la province.

Le ministre a déclaré que la plate-forme rénovée permettra bientôt aux employeurs de sélectionner des candidats au QSWP répondant à leurs besoins en main-d'œuvre. Le système promet un délai de traitement de six mois aux personnes invitées à présenter une demande de certificat de sélection du Québec, au lieu du délai de traitement actuel de 36 mois.

À moins de quatre mois des élections fédérales, Legault demande également aux chefs des partis politiques nationaux du Canada de s'engager à approuver l'ajout d'une nouvelle condition de résidence permanente au Canada pour tous les immigrants qui s'établissent au Québec et qui nécessitera la réussite du un test de valeurs et un test de français au plus tard trois ans après leur arrivée.

Le Québec a besoin que le gouvernement fédéral du Canada donne son feu vert pour associer la résidence permanente à ces conditions, ce qui, d’après les critiques, pourrait constituer une violation de la Charte des droits et libertés du Canada.

Les libéraux au pouvoir et le Parti conservateur fédéral du Canada ont refusé de souscrire à ces conditions, invoquant le manque de clarté quant aux détails des tests et à ce qui arrivera à ceux qui échoueront.

Découvrez si vous êtes admissible au Programme des travailleurs qualifiés du Québec

© 2019 CICNews Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *