Le nouveau campus français est axé sur la promotion d’entrepreneurs issus de milieux divers

La France est lancer le monde le plus grand campus de démarrage dans un ancien dépôt ferroviaire à Paris, et il laisse la porte ouverte aux personnes issues de milieux défavorisés. L’espace, maintenant appelé station F mais précédemment connu sous le nom de Halle de marchandises des années 1920, Halle Freyssinet, a ouvert ses portes cette semaine aux startups éligibles du monde entier. Le bâtiment mesure 366 000 pieds carrés et contient 3 000 bureaux, un restaurant et un bar sur place, ainsi que huit espaces événementiels.

L'espace accueillera des entreprises de 26 programmes internationaux et le gouvernement français collabore avec la ville de Paris à la construction de logements à proximité à partir de 2018. Tout cela s'inscrit dans un effort plus vaste de la part de la France visant à favoriser la création d'entreprises locales et à essayer de construire une technologie en incubation. culture comme celle de la Silicon Valley en Californie. La station F est principalement soutenue par le géant français des télécommunications et par le milliard d'investisseurs Xavier Niel, pour un montant d'environ 250 millions d'euros.

La plupart des programmes de démarrage pris en charge par Station F sont gérés par des sociétés technologiques établies telles que Facebook et Microsoft, mais l'organisation propose également l'acceptation de la station F par le biais de deux programmes originaux. Il existe le programme des fondateurs, auquel vous pouvez adhérer en payant 195 € (223,13 dollars) par mois et par bureau, et le programme des combattants, qui est gratuit tant que vous postulez et que vous êtes accepté. La station F dit qu’elle a déjà accepté plus de 200 startups via son programme Founders.

Le programme Fighters est un engagement d’un an pour ceux "qui ont une mentalité d’entrepreneur qui tue et une entreprise qui a du potentiel, mais qui ne sont pas nés dans un environnement privilégié", selon le site Web de la station F. Les combattants pourraient inclure ceux de la banlieue française, les immigrants, les réfugiés et ceux avec des histoires personnelles difficiles, selon l'organisation. La sortie de la station F encourage les gens à s’inscrire, en disant: «Si vous pouvez devenir un pilote Uber, vous pouvez démarrer une startup."

Découvrez plus de photos ci-dessous: