Le journaliste du football qui a mis le Ghana sur la carte

Elle est allée dans des dizaines de villes d'Afrique, d'Amérique du Nord et d'Europe pour couvrir des événements sportifs prestigieux. Elle était récemment la seule journaliste ghanéenne accréditée en Russie à couvrir les sept rounds de la Coupe du Monde de la FIFA 2018. Elle a ensuite répété son exploit en étant la seule représentante du Ghana à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 en France. Elle est Angela Akua Asante, également connue sous le nom de «Triple A». Si vous n’avez pas entendu parler d’elle, c’est grand temps que vous regardiez "Triple A raconte son histoire" lors de la première, le lundi 10 août.

Depuis quelques années déjà, la journaliste internationale francophone s'est investie dans la couverture médiatique du football – et dans son propre argent durement gagné – pour diffuser une image positive du Ghana à l'étranger par le biais du sport et de la culture. Samuel Ekow Amoasi Appiah, rédacteur sportif de Modern Ghana et l’un des journalistes sportifs les plus dynamiques du Ghana, va mener une interview exclusive avec AAA qui est actuellement en Europe et qui termine son projet «Série Fabulous France» sur le WWW de la FIFA.

La confrontation spéciale "Triple A raconte son histoire" dévoilera le parcours intrigant d’Akua d’étudiant en socio-économie à un écrivain en ligne qui a progressivement évolué pour devenir une journaliste polyvalente chargée de filmer, d’écrire, de sous-titrer et de éditer ses vidéos.

«Il semble que la production de contenu multimédia indépendant soit sous-évaluée dans notre pays. Ironiquement, le journalisme indépendant est ce qui pourrait sauver le monde de beaucoup d’ignorance créée par une propagande négative ou des stéréotypes préjudiciables. Le monde est mieux perçu à travers le regard de personnes curieuses sans agenda », a noté AAA.

L’entrepreneur de moins de 30 ans, qui a récemment fondé la société de médias numériques TITA Productions et sa marque «Triple A», a en outre noté:

«Si des projets indépendants peinent à attirer des sponsors et finissent par être largement autofinancés comme le mien, au moins les médias traditionnels devraient soutenir de telles initiatives en donnant une visibilité au contenu. Cela ne coûte pas un sou.

«J’espère que mon histoire de journaliste itinérante augmentera le degré de solidarité de l’industrie des médias au Ghana, dans l’intérêt de tous – audiences, radiodiffuseurs et annonceurs. Nous ne pourrons y parvenir que si nous choisissons de relever collectivement la barre.

"J'espère au moins que cela inspirera les journalistes en herbe – filles ou garçons – à se battre pour réaliser leur rêve et à se rappeler qu'ils peuvent faire bouger les choses malgré le manque de soutien ou de reconnaissance que vous pourriez avoir dans votre environnement", elle a conclu.

Angela Akua Asante a révélé au Ghana moderne qu’elle travaillait à la publication d’un documentaire résumant son expérience lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019 en France et sur les nombreux blocs qu’elle a rencontrés avant son voyage. "Triple A raconte son histoire" est un événement à ne pas manquer pour les journalistes sportifs en herbe, les grands dirigeants des médias et les entrepreneurs.

L'interview vidéo exclusive animée par Samuel Ekow Amoasi Appiah sera disponible en ligne à partir du 10 août sur la chaîne Youtube du réseau Triple A, ainsi que sur les plateformes des partenaires ModernGhana.com, FootballGhana.com et Asempanews.com, entre autres portails en ligne.