Le financement alternatif augmente de 59% au cours des six premiers mois de 2018, les fonds propres du financement participatif (crowdfunding) | Crowdfund Insider

Récemment, KPMG et Financement Participatif France (Association française de financement participatif) a publié un rapport sur la performance du secteur du financement participatif au cours du premier semestre 2018. Le terme financement participatif désigne à la fois la formation de capital en ligne par emprunt et par actions, comme dans de nombreuses autres régions du monde. Selon le rapport, les financements alternatifs ont bondi de 59% au cours des six premiers mois de 2018, contrairement à la même période de l'année précédente.

En euros, 391,9 millions d'euros ont été levés en ligne au cours du premier semestre 2017. Au cours de la même période en 2018, 621,4 millions d'euros ont été levés. Cela inclut à la fois le financement des prêts aux entreprises et aux particuliers, ainsi que des sites basés sur les récompenses.

Le crédit en ligne est le grand gagnant après avoir bondi de 76%. Le crowdfunding en fonds propres, en revanche, a chuté de 50%.

Au total, 67 plates-formes françaises différentes ont participé au «baromètre». La liste des plates-formes est partagée ci-dessous. *

La FPF note que les prêts aux entreprises ont augmenté de 150%.

La tendance est similaire à ce que CI signalé début 2018. En 2017, le marché français des financements alternatifs a progressé de 50%, grâce à des prêts aux PME proches du milliard d'euros (940 millions d'euros). Le financement participatif en fonds propres a diminué de 15% de moins par rapport à l'année précédente.

Alors, que signifie la baisse des investissements en actions de PME? Est-ce un signe d'incertitude économique ou une population défavorable? Ou peut-être que les opportunités d'investissement ne sont pas si grandes. Ce n'est pas tout à fait certain. La France a été l'une des premières à adopter des réglementations sur mesure destinées à favoriser la formation de capital en ligne pour les entrepreneurs français, mais il se peut que les règles soient tout simplement trop strictes.

À Bruxelles, l'UE est en train de revoir sa législation paneuropéenne en matière de financement participatif, ce qui facilitera considérablement la levée de capitaux au-delà des frontières européennes. On espère que la législation finale prévoira un plafond de financement de 8 millions d'euros, ce qui rendra un changement beaucoup plus intéressant pour les entreprises en phase ultérieure (et donc moins risqué).

La loi PACTE est actuellement en cours de révision en France. Cette nouvelle loi devrait dynamiser le marché de l’offre initiale de pièces (ICO) en France. La loi devrait entrer en vigueur au début de 2019. La FPF déclare:

"La loi PACT en discussion et la prochaine loi de finances devraient être l'occasion d'un certain nombre de simplifications et d'ouvertures pour orienter l'épargne des Français vers le financement de l'économie réelle grâce notamment à l'intermédiaire d'acteurs de la finance alternative."

Vous pouvez télécharger le Baromètre français du crowdfunding pour le premier semestre 2018 ici.

* Afrikwity, AgriLend, AkuoCoop, Anaxago, Babyloan, Beeford, Bolden, ClubFunding, Cofundy, Colleo, Commeon, Credit.fr, Dalendo, Dartagnans, Enerfip, Feedelios, Finexkap, Finple, Fundple, Fundimmo, fundovino.com, Gong , Immovesting, Investbook, Kengo.bzh, KissKissBankBank, Koregraf, L'arrondi, Leetchi, Lendix, Lendopolis, Lendosphère, Les Entreprêteurs, LITA.co (ex 1001Pact), Look & Fin, Lumo, Lymo, Ma Belle Tribu, Ma Belle Tribu, Mone, MyMoneyHelp, Neftys, OZÉ contribuer, Pre-IPO, PretUp, Prexem, Proximea, Raizers, SmartAngels, Solylend, Sowefund, StudyLink, Tributile, Tudigo, Ulule, Unilend, Vatel Direct, Nous faisons du bien, Weeximmo, WeShareBonds, Vente de vin, Vente gratuite , wweeddoo, OnParticipe.fr, Younited Credit, Zeste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *