Le FBI rend des œuvres volées pendant l'occupation nazie de la France

La peinture a été volée pendant l'occupation nazie de la France. Photo: AFP

Un tableau volé à la famille du collectionneur d’art Adolphe Schloss pendant l’occupation française de la Seconde Guerre mondiale sera rendu à ses descendants à New York, a annoncé le consulat de France dans un communiqué.

La peinture, intitulée "Un érudit affûtant sa plume" de l'artiste néerlandais Salomon Koninck datant de 1639, faisait partie d'une importante collection d'œuvres néerlandaises et flamandes appartenant à Schloss, un Juif vivant à Paris.

Son retour le 1er avril, facilité par des agents du FBI, aura lieu au consulat de France sous la surveillance du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et de représentants de la communauté juive, selon le communiqué.

Les identités des descendants de Schloss n'étaient pas immédiatement disponibles.

Une collection de quelque 333 peintures appartenant à Schloss a été initialement stockée dans le sud de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, avant que les nazis ne la découvre et ne la saisisse.

Certaines de ces œuvres, notamment le tableau de Koninck, ont ensuite été envoyées au siège de Hitler à Munich.

La peinture a refait surface en novembre 2017 lorsqu'un revendeur d'art chilien a tenté de la vendre par l'intermédiaire d'une maison de vente aux enchères de New York, a annoncé le procureur fédéral de Manhattan l'année dernière après le lancement d'une procédure formelle de restitution aux héritiers de Schloss.

Le vendeur expliqua aux autorités que son père avait acheté la pièce en 1952 à Walter Andreas Hofer, responsable de l'achat d'art pour le leader nazi Hermann Goring et acteur majeur sur le marché des biens volés.

Des millions d'objets appartenant à des juifs et dans des galeries d'art ont été confisqués sous les lois antisémites du gouvernement français de Vichy, alignée sur le régime nazi, pendant l'occupation allemande.

Avec plusieurs grandes maisons de vente aux enchères situées à New York, les procureurs de Manhattan présentent régulièrement des demandes de restitution des biens volés pendant la Seconde Guerre mondiale.