Le démarrage français d'une application mobile pour contacter des avocats clôt instantanément un premier tour de financement réussi

Cet article vous prendra 2 minute (s) pour lire

Démarrage d'une application de technologie juridique basée à Paris Appeler un avocat a annoncé avoir levé 500 000 € lors de son tout premier tour de financement. La startup dispose d'une application mobile qui connecte les conseillers légaux aux utilisateurs et inversement.

Connecte les avocats aux clients instantanément

Fondée en 2016 par un avocat, Call A Lawyer est la première application mobile en France qui connecte rapidement les utilisateurs aux avocats pour une première consultation téléphonique d'une durée de 20 minutes.

L'application mobile permet aux particuliers, mais également aux entreprises, de se connecter à un réseau de plus de 500 avocats de toute la France, spécialisés dans tous les domaines de l'expertise juridique.

PME, entrepreneurs, nouvelles cibles

Le financement servira à la commercialisation de l’offre B2B de Call A Lawyer destinée aux entrepreneurs, artisans et startups, ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises.

La startup a activé son application mobile pour les entreprises à partir du 1er février 2019. Il existe deux types de modèles d'abonnement, qui ont été adaptés aux besoins des entreprises. La start-up Legal Tech a mis l'accent sur le développement de clients professionnels, tels que les petites et moyennes entreprises, qui représentent un marché énorme de 4 millions d'entreprises en France.

Mathieu Davy, co-fondateur de Call A Lawyer, a commenté l'évolution de la situation: «Nous avons réalisé à quel point il peut être difficile pour les particuliers et les professionnels d'obtenir des conseils juridiques et de trouver le bon avocat. Cette levée de fonds nous permettra de nous concentrer sur les très petites et petites entreprises, en les aidant à faire les bons jumelages avec des avocats afin de s’assurer qu’ils reçoivent les meilleurs conseils et assistance pour leurs besoins ».

Les plans d'expansion à venir!

En 2019, la startup technologique juridique française aurait eu pour objectif de développer ses services à l’étranger, notamment dans des pays francophones comme la Côte d’Ivoire, considérée comme un marché développé.

De plus, la startup française mène actuellement des négociations concernant un partenariat en Belgique, en Suisse, en Espagne et au Portugal. En ce qui concerne les projets futurs, Mathieu a conclu en déclarant: "Notre objectif est de nous lancer dans deux pays par an."

Restez à l'écoute de Canaux de silicium pour plus de mises à jour dans le monde des startups technologiques.