La "taxe de sortie" de la France sur les entrepreneurs ne sera pas supprimée

Paris – La France n'éliminera pas en 2019 une taxe de 30% sur les entrepreneurs qui retirent leur argent du pays, annulant ainsi la promesse faite par le président Emmanuel Macron plus tôt cette année, a rapporté samedi le quotidien économique Les Echos.

Citant des sources anonymes, Les Echos ont déclaré que l’idée était désormais une "simplification" de la taxe plutôt que de la supprimer complètement du budget 2019, qui devrait être présenté au Parlement ce mois-ci.

Un porte-parole du ministre des Finances, Bruno Le Maire, a refusé de commenter.

"Le texte n'est pas encore finalisé, mais dans l'état actuel des choses, il s'agirait davantage d'une restructuration et d'une simplification", a déclaré une source au sein de la commission des finances du Parlement.

Macron, un ancien banquier d’investissement pro-entreprises, a annoncé son intention de supprimer la prétendue "taxe de sortie" dans une interview accordée à Forbes en mai, affirmant que c’était un frein à la création d’entreprises.

La France prévoit un déficit budgétaire de 2,8% du revenu national en 2019, juste en dessous du plafond de 3% fixé par l'Union européenne, qui pourrait toutefois être sous pression si la croissance économique était plus faible que prévu.

Reuters