La start-up juridique française Call A Lawyer lève 500 000 € pour proposer des conseils juridiques aux particuliers et aux PME via une application mobile

Startup juridique française Appeler un avocat, Une application mobile qui connecte instantanément les utilisateurs avec les avocats, a annoncé la clôture de son premier tour de financement de 500 000 €. Ce financement servira à commercialiser l’offre B2B de Call A Lawyer destinée aux entrepreneurs, aux petites entreprises, aux startups et aux artisans.

Call A Lawyer a été fondée en 2016 par un avocat, c'est la première application mobile en France qui connecte immédiatement les utilisateurs à un avocat pour une première consultation téléphonique de 20 minutes. L'application permet aux particuliers, et désormais aux entreprises, de se connecter à un réseau de plus de 500 avocats de toute la France dans tous les domaines de l'expertise juridique.

Depuis son lancement le 1er février 2019 pour les entreprises, la startup propose deux catégories d'abonnements, en fonction des besoins des entreprises. Call A Lawyer a choisi de centrer son développement sur des clients professionnels, tels que les PME, marché qui représente environ 4 millions d’entreprises en France. Plus de 90% d’entre eux n’ont pas de conseil interne ni de mandat, bien qu’ils soient régulièrement confrontés à des problèmes juridiques.

Les abonnements Call A Lawyer permettent à ces petites entités d’avoir accès à des conseils juridiques adaptés à leurs besoins immédiats dans tous les domaines du droit, fournies par des avocats compétents et soigneusement sélectionnés, le tout en quelques clics.

«Comme la plupart des professions et des secteurs au cours des dernières années, le domaine juridique, et plus particulièrement celui du conseil, est en pleine transformation», a expliqué Mathieu Davy, cofondateur de Call A Lawyer. «Nous avons réalisé à quel point il peut être difficile pour les particuliers et les professionnels d'obtenir des conseils juridiques et de trouver le bon avocat. Cette levée de fonds nous permettra de nous concentrer sur les très petites et petites entreprises, en les aidant à faire les bons jumelages avec des avocats afin de s’assurer qu’ils reçoivent les meilleurs conseils et assistance pour leurs besoins ».

En 2019, Call A Lawyer a pour objectif de développer ses services à l’étranger, en particulier dans les pays francophones comme la Côte d’Ivoire, un marché mature offrant de réelles opportunités. Des négociations de partenariat sont également en cours en Belgique, en Suisse, en Espagne et au Portugal.

«Avoir Call A Lawyer à l'étranger est notre défi pour 2019! Nous sommes confiants dans notre modèle d'entreprise et dans notre capacité à le reproduire partout dans le monde », a ajouté Davy. «Les négociations en cours sont très prometteuses. Nous avons parfaitement identifié les besoins des particuliers et des entreprises pour ce type de service. Notre objectif est de lancer dans deux pays par an. "

Peut-être intéressant pour vous: