La récente performance boursière de LVMH propulse Bernard Arnault au troisième rang des plus riches du monde, devant Warren Buffett

Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH.

Chesnot / Getty Images

Le mois dernier, le milliardaire français Bernard Arnault, PDG du conglomérat de produits de luxe LVMH, a grimpé dans les rangs des plus riches du monde, dépassant Warren Buffett pour devenir la troisième personne la plus riche du monde.

Les revenus du premier trimestre de LVMH, publiés le 10 avril, ont fait grimper le prix de l’action de plus de 3% d’ici la fin de la journée, contribuant ainsi à accroître la fortune d’Arnault. Depuis la publication de la liste des milliardaires de Forbes le 5 mars, sa fortune a augmenté de 11,2 milliards de dollars pour atteindre 87,2 milliards de dollars.

Ses gains nets sont dus au succès de LVMH, qui a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 16% au premier trimestre de 2019, atteignant 14,1 milliards de dollars de chiffre d’affaires et dépassant les attentes des analystes. Cette croissance est celle des acheteurs haut de gamme. partout dans le monde continuent à acheter des produits de luxe et des spiritueux, malgré les craintes d'un ralentissement de la demande, notamment en Chine.

«Les tendances observées en 2018 se sont poursuivies tout au long du premier trimestre. Toutes les régions géographiques connaissent une bonne croissance », a déclaré la société dans un communiqué de presse.

Le département de la mode et de la maroquinerie de la société, qui compte des marques telles que Christian Dior, Louis Vuitton et Céline, a propulsé la croissance avec une croissance organique de 15% et un chiffre d’affaires de 5,76 milliards de dollars. Louis Vuitton a eu un trimestre particulièrement bon, a déclaré la compagnie. Virgil Abloh, nouveau directeur artistique de la marque pour hommes, a connu une première année réussie au sein de la société. Ses collections inspirées du streetwear ont été saluées et bien vendues. La marque a même ouvert un nouvel atelier de maroquinerie en France pour répondre à la demande. La société a également déclaré que Dior, dont la nouvelle designer, Kim Jones, avait enregistré une croissance mondiale dans les secteurs de la mode et du cuir, ainsi que dans les parfums et les cosmétiques.

Dans les spiritueux, qui représentent environ 10% des ventes du conglomérat, le cognac du groupe, Hennessy, a vu ses ventes augmenter de 11%, les États-Unis et la Chine alimentant cette croissance. Les montres et les bijoux ont enregistré le taux de croissance le plus faible, la catégorie enregistrant une croissance organique de 4%.

En tant que numéro un mondial des produits de luxe, LVMH sert d’indicateur à d’autres sociétés de la même catégorie, telles que Kering, de François Pinault, qui détient Gucci et Balenciaga, et Richemont de Johann Rupert, qui détient Cartier et Montblanc. Ces deux actions étaient également en hausse mercredi.