La French (Tech) Revolution – Ils ont un mot à dire à l'entrepreneur

Entrepreneurs français? Absolument … et surtout dans les domaines du développeur de logiciels et de l’ingénierie de données. Qui savait?

Tous les pays développés (et la plupart des pays en développement) ont mis en place une initiative de création d’entreprises conçue pour attirer les investisseurs et les clients tout en favorisant la croissance des exportations. La France n'est pas différente. Le logiquement nommé Affaires france a été fondée en 2015 à la suite d'une fusion entre UBIFRANCE et l'agence Invest in France. L’organisation se concentre à la fois sur les entreprises établies et Entrepreneurs français. Plus récemment, la France a porté son attention sur le potentiel que représentent les acteurs de la technologie pour nourrir, encourager et séduire son économie – la French Tech, comme on l'appelle en gros.

Avec le Mobile World Congress organisé ce mois-ci dans la ville espagnole de Barcelone, quels sont les atouts de la France en matière de technologie, la capacité du français à exécuter le développement d'applications logicielles et la gestion des données … et le secteur numérique français pourrait-il réellement influer sur la reste de l'informatique du monde à tous les niveaux?

Bonjour, c’est le Internet

Pour ceux qui ne connaissent peut-être pas l’Europe de première main… L’Allemagne a des problèmes avec de nombreuses zones rurales ne bénéficiant que d’une couverture Internet très limitée. Bien plus petit en masse continentale, le Royaume-Uni possède une ubiquité du haut débit presque complète. Alors qu'en France?

Business France affirme que le plan Internet Très Haut Débit du gouvernement français vise à assurer une couverture nationale à 100% d’ici 2022 grâce à des investissements combinés publics et privés de quelque 20 milliards d’euros. La priorité est donnée aux parcs d'activités pour le déploiement de connexions à fibres optiques.

Qui achète la technologie française?

Business France n’a pas tardé à souligner que le secteur numérique français s’en était relativement bien comporté en 2016. Google est allé faire des achats et a acquis la société française de reconnaissance d’image Moodstocks. L’entreprise a pour objectif de "donner un œil aux machines" en transformant les caméras en capteurs intelligents capables de comprendre leur environnement … et on le retrouvera bientôt sous forme de service Google, sous une forme ou une autre.

L’année dernière, la liste des boutiques de technologie française était également Withings une entreprise spécialisée dans les appareils connectés, qui a été capturée par Nokia. Il y avait aussi une poignée de licornes françaises nouvellement créées, avec des sociétés comme Bla Blah Car, Sifox et Devialet, qui ont obtenu plus de 100 millions de dollars d'investissements.

Selon Business France, "C’est au total une année record pour l’investissement technologique en France, avec plus de 2 milliards de dollars investis dans ce secteur de l’économie, en hausse de 62% par rapport à il ya un an. Selon CB Insights, plus de 90% cet investissement était dans des entreprises mobiles ou Internet. "

Je pense, donc je suis un développeur

Mais cette rubrique s’intéresse aux développeurs, aux ingénieurs de données, aux architectes de logiciels et à la gestion de systèmes sous toutes ses formes. Le programme français peut-il bien fonctionner ou est-il trop occupé à produire du vin et du fromage plutôt agréables? Malgré les stéréotypes nationaux, la catégorie «Développement d'applications» représente le plus important contingent d'entreprises françaises au Mobile World Congress 2017.

Le développeur de jeux Ubisoft est probablement le nom le plus reconnaissable dans l’espace technologique français, mais il ya une vie après Assassin's Creed. Parmi les autres noms que vous pourrez bientôt mieux connaître, notons: A2iA – un développeur de logiciels de reconnaissance de l’écriture manuscrite, d’extraction de texte et de classification de documents; Blacknut – une entreprise qui utilise les technologies cloud pour découvrir des façons de jouer à des jeux en temps réel; Dejamobile – une entreprise de logiciels spécialisée dans les services de transactions mobiles (MTS); Goodbarber – un système de gestion de contenu mobile (mCMS) développé par DuoApps; Micropross – une entreprise qui travaille dans les solutions de test et de personnalisation pour NFC, le paiement électronique et la charge sans fil; et Rubix S & I – développe des modules sans fil qui mesurent les nuisances dans l’environnement de travail pour mesurer les composés toxiques dans l’air, le bruit, la lumière, les odeurs, les particules, les allergènes… afin d’améliorer le confort, le bien-être et la productivité au travail.

Ces entreprises de développement émergentes, ainsi que d’autres, ont la chance de bénéficier de Ecole 42, une école de codage gratuite à Paris créée par l’entrepreneur mobile Xavier Niel. L’école vient d’annoncer son intention de s’étendre à la Silicon Valley et Niel élargit sa portée dans l’écosystème des start-up françaises avec le lancement ce printemps de Station f, une gare parisienne reconvertie, considérée comme le plus grand campus de start-up au monde (Facebook sera un locataire d'ancrage).

Ainsi, s’il existe des tendances à tirer de l’empreinte Business France au Mobile World Congress, il semblerait que les technologies liées à la vidéo et à l’image jouent un rôle clé. L'intelligence artificielle (IA) se porte également bien et nous avons vu, par exemple, Google, Apple et d'autres poids lourds s'installer en France. La sécurité est également forte, mais pas aussi forte qu'on le verrait généralement dans la même zone pour la région des Pays nordiques et de l'Europe centrale et orientale.

Que devons-nous demander ensuite?

Les questions à poser à partir de là incluent un regard sur à quel point les start-ups françaises pourraient-elles tirer profit du Brexit? Nul doute qu'en une année électorale en France, les politiciens vont se démener pour déployer le tapis de bienvenue afin de séduire les entrepreneurs basés au Royaume-Uni.

Pourquoi tant d’Intelligence Artificielle est-elle florissante en France… est-ce le pays qui nous a donné Jean Paul Sartre et René Descartes commence-t-il à passer de la philosophie classique et néo-age à la pensée informatique neurale?