La France soutient le premier ensemble de projets ICO crypto citant de nouvelles réglementations

D'une part, les régulateurs américains sont surchauffés par Bitcoin, Balance et autres crypto-monnaies. En revanche, la France est prête à approuver le premier lot de sociétés de cryptographie sous de nouvelles règles.

Selon le dernier rapport de Reuters, l'autorité de régulation des finances française, l'Autorité des marchés financiers (AMF) est sur le point d'approuver un groupe de la firme crypto en vertu d'une nouvelle règle qui entrera en vigueur plus tard ce mois-ci. Cela pourrait transformer la France en un pays où les régulateurs soutiennent la cryptographie.

La France s'entretient avec des émetteurs crypto

En conséquence, le mouvement attirera des projets ICO (offre initiale de pièces) et d’autres sociétés de cryptographie, les régulateurs étant actuellement en pourparlers avec «trois ou quatre candidats aux offres ICO». Le rapport souligne également que l’AMF discute actuellement avec des plateformes de crypto-échange, dépositaires, et gestionnaires de fonds autres que les projets ICO.

Reuters l'a confirmé à la suite du rapport d'Anne Marechal, directrice générale des affaires juridiques à l'Autorité. En ce qui concerne les problèmes de crypto en France, Anne déclare que;

«La France est un précurseur. Nous aurons un cadre juridique, fiscal et réglementaire », a-t-elle déclaré. «Nous sommes en pourparlers avec trois ou quatre candidats pour les offres de pièces de monnaie initiales (OIC)

Il convient de noter qu’en avril, la France avait présenté un plan de réforme fiscale. Cette annonce avait été annoncée par le Conseil français de l'État, ce qui avait entraîné une réduction d'impôt importante sur les revenus générés par les transactions cryptographiques.

Les crypto-monnaies ont toujours été une question de réglementation de nos jours. Alors que des pays comme la Suisse, Malte et l’Australie sont très optimistes à l’égard de la crypto et de sa technologie sous-jacente, d’autres comme les États-Unis, l’Inde et d’autres expriment brutalement leur méfiance et tentent soit de la réglementer cruellement, soit de l’interdire complètement.

En ce qui concerne la réglementation de la crypto en France, Frédéric Montagnon, entrepreneur d'une plate-forme crypto et sur le point de lancer un ICO en France, déclare que;

«Lorsque vous êtes un entrepreneur, le pire qui puisse vous arriver est de créer votre entreprise là où il n'y a pas de réglementation, de voir un cadre réglementaire défavorable imposé plus tard qui met en péril toute votre entreprise»,

Il s’agit en effet d’une préoccupation majeure pour les entrepreneurs: la clarté de la réglementation en matière de cryptographie est l’un des aspects les plus importants du lancement de services basés sur la cryptographie dans un pays où la réglementation est encore incertaine. De plus, après la présidence du G7 (Groupe des Sept), la France s’emploie à créer un groupe de travail chargé de déterminer dans quelle mesure les banques centrales peuvent bien gouverner les devises numériques, comme la balance de Facebook.

Avertissement: Les informations présentées sont soumises aux conditions du marché et peuvent inclure l'opinion de l'auteur. Veuillez faire votre propre étude de marché avant d’investir dans des crypto-monnaies. Ni l'écrivain ni la publication (TronWeekly.com) ne peuvent être tenus pour responsables de votre perte financière.

Ne manquez jamais nos nouvelles quotidiennes sur les crypto-monnaies, notre analyse de prix, nos astuces et nos histoires. Rejoignez-nous sur Telegram | Gazouillement ou abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire.