La France pourrait se diriger vers une heure d'été permanente alors que le Parlement européen décide de mettre fin au changement d'horloge

Les députés ont voté entre 410 et 192 en faveur de la fin de la pratique consistant à changer les horloges d'avant en arrière au printemps et à l'automne à partir de 2021.

Toutefois, le Parlement a déclaré qu'il devrait incomber à chaque État membre de décider de rester à l'heure d'été ou à l'heure d'hiver.

Selon la législation adoptée par le Parlement, les États membres de l'UE qui décident de rester à l'heure d'été mettront leur horloge en avant pour la dernière fois en mars 2021.

Et les pays qui préfèrent rester à l'heure d'hiver remettront leurs horloges pour la dernière fois à l'automne 2021.

Le projet de loi est maintenant la position officielle du Parlement européen. Cependant, il appartiendra au Conseil européen de décider de manière définitive si les horloges s'arrêteront à l'avenir.

Le conseil – composé des dirigeants de chaque État membre – devra voter à l'unanimité pour le changement, mais pourrait être influencé par le fait que le mouvement serait populaire parmi les Européens.

Dans une enquête européenne l'année dernière, environ 80% des Européens voté en faveur de l'arrêt des changements d'horloge, la plupart des gens semblant préférer rester sur l'heure d'été plutôt que l'heure d'hiver.

"Le changement d'horloge sera annulé", a déclaré l'an dernier le chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ajoutant que l'idée serait de garder toute l'Europe à l'heure d'été tout au long de l'année.

"Les gens le veulent, alors nous le ferons."

Une récente consultation citoyenne sur le changement d'heure a rassemblé plus de 2 millions de réponses, un nombre record.

Et les résultats sont clairs: 83,71% des personnes interrogées souhaitent mettre fin aux changements d’heure et la majorité veulent rester en été.

Lancée par la commission des affaires européennes, cette consultation non contraignante "a reçu 2 103 999 réponses entre le 4 février et sa clôture le 3 mars à minuit", a déclaré la commission.

C’est un record absolu pour une telle consultation, les précédentes étant au mieux des dizaines de milliers.

Initialement mis en place pour économiser l'énergie, le changement d'heure été comme hiver dans l'UE – en vigueur en France depuis 1976 – fait l'objet d'une forte opposition depuis des années. Les critiques citent des effets négatifs sur le sommeil et la santé, les accidents de la route, ainsi que le manque d'économies d'énergie réelles.

Les horloges avancent à 1 heure du matin le dimanche 31 mars.