La France exploite le potentiel d’IA pour l’humanité – Brinkwire

Antoine Bruel, responsable de la croissance chez Braincities et Céline Pluijm, responsable des comptes clés chez Wiidii, expliquent pourquoi la France devient rapidement un chef de file dans la mise en place de «l’IA pour l’humanité», tout juste de Hello Tomorrow…

L'intelligence artificielle (IA) est partout. Dans tous les secteurs, il est utilisé pour permettre aux entreprises et aux organisations de travailler plus intelligemment et plus rapidement que jamais. Qu'il s'agisse d'automatiser des transactions répétitives et des tâches manuelles, ou d'alimenter les plates-formes d'assistance client, AI transforme notre façon de travailler, de vivre et d'interagir avec le monde.

Selon les recherches menées par PwC, l'intelligence artificielle devrait générer une croissance économique de 15 700 milliards de dollars d'ici 2030, ce qui créera des possibilités d'innovation à l'échelle mondiale. L'intelligence artificielle suscite cependant autant de fascination que d'inquiétude. Alors que les experts et les citoyens s'inquiètent de la façon dont les robots sont omniprésents et des biais dans les algorithmes, la France participe activement à la définition du cadre éthique et juridique autour de cette technologie révolutionnaire. s'implantant fermement comme une leader mondial du développement de l'intelligence artificielle.

Dans ce but, le mathématicien et législateur français Cedric Villani a réuni une équipe d'experts pour définir comment une "intelligence artificielle significative" pourrait se traduire en action. Lauréat de la médaille Fields 2010 (le «prix Nobel de maths»), Villani a identifié quatre domaines dans lesquels l'IA pourrait être utilisée pour le bien commun: soins de santé, défense, transports et environnement. En ouvrant des plates-formes de données ouvertes dans ces domaines, les organisations pourraient aider les chercheurs et les entrepreneurs à améliorer les services publics, par exemple en prévoyant plus précisément les embouteillages et les pics de pollution atmosphérique, ou en planifiant mieux la construction, la rénovation et la démolition de logements.

Les parties prenantes unissent également leurs efforts dans le but de promouvoir «l'intelligence artificielle pour l'humanité». Le gouvernement a récemment lancé son programme AI for Humanity coordonné par Inria, l'Institut national de recherche en informatique et en automatisme. Dans le cadre du programme, quatre réseaux universitaires (appelés instituts 3IA) à travers le pays travaillent sur les soins de santé, les voitures autonomes, les questions d’énergie et de sécurité.

Avec le soutien de La French Tech, le mouvement soutenu par le gouvernement qui fait de la France l'un des meilleurs pays au monde pour initier et multiplier les champions mondiaux de la technologie, la France assiste à une explosion du nombre de projets axés sur l'IA pour de bon des plans visant à améliorer notre monde.

Une jeune entreprise, Braincities, s’appuie sur AI pour identifier et analyser les nouvelles tendances qui permettront aux entreprises d’anticiper et d’adapter leurs stratégies d’allocation des ressources grâce à des recommandations précises et contextuelles. L'un des cas d'utilisation de la technologie se situe dans l'espace des ressources humaines, ce qui permet aux employeurs de comprendre l'évolution des emplois et d'identifier des talents et des compétences spécifiques, permettant ainsi à la bonne personne d'obtenir le bon emploi au bon moment. De plus, Braincities donne aux villes et aux personnalités publiques un aperçu approfondi de l’employabilité et du bien-être de la population. La société exploite les données (données sur le capital humain, industrie et marchés, réseaux sociaux, médias) afin de fournir aux décideurs un aperçu du bien-être général et du potentiel des travailleurs dans un certain secteur.

Wiidii est une autre extension française prometteuse qui modifie la façon dont nous concevons l’IA et simplifie la vie des consommateurs. Cette application mobile innovante combine à la fois une intelligence artificielle hautement développée et un assistant personnel humain – officiellement le premier assistant personnel hybride au monde. Wiidii a des applications sans fin dans le secteur des entreprises et des particuliers et, au cours de la nouvelle année, elle prévoit de se développer à l’international et de renforcer sa présence sur le marché de l’assistance numérique.

Alors que l'intelligence artificielle continue de s'imprégner de tous les aspects de notre société, la France a clairement indiqué qu'elle entendait avoir son mot à dire sur l'éthique des cas d'utilisation de l'IA. L'écosystème français prône une utilisation loyale et transparente de l'intelligence artificielle, le seul qui puisse œuvrer pour le bien commun et continuera de soutenir et de promouvoir les organisations partageant ces mêmes valeurs.

Antoine Bruel, responsable de la croissance chez Braincities

Céline Pluijm, responsable grands comptes chez Wiidii