La France et l'État indien du Kerala vont coopérer pour développer de nouveaux écosystèmes spatiaux

L'Inde et le Sri Lanka vus de l'orbite terrestre basse. Le panorama de jour a été pris par l’équipage du satellite Gemini 11 (septembre 1966) et montre les côtes et la couleur de la surface du sol, mais aucun détail sur la géographie humaine. Cette vue classique a été prise lors d’un vol spatial précoce à une altitude similaire à celle de l’ISS. Des schémas de nuages ​​blancs brillants couvrent une grande partie des surfaces terrestres de l’Inde et du Sri Lanka. Photographie fournie par la NASA.

À l'occasion des réunions entre la Direction de l'innovation, des applications et des sciences (DIA) du CNES et le gouvernement du Kerala (Inde), les 16, 17 et 18 mai 2019, le Centre national d'études spatiales (CNES), par l'intermédiaire de son Le programme by-CNES (CbC) et la KSUM (Kerala Start-Up Mission) ont signé une lettre d'intention visant à promouvoir la collaboration entre les écosystèmes d'innovation français et indiens dans le domaine du nouvel espace.

À travers cette LoI, le CNES et le KSUM manifestent leur intérêt commun pour la création d’un écosystème «transfrontalier» franco-indien dans lequel les entrepreneurs et les start-ups de chaque pays bénéficieront des outils et des services mis à disposition par CbC et KSUM, notamment pour:

Donner au CNES et à ses partenaires l’accès au réseau de start-up indiennes, notamment au Kerala Space Park (KSP);
Permettre à KSUM de présenter les produits et services développés sur les plates-formes du CNES;
Partager les connaissances et l'expertise avec les entreprises opérant sur le réseau France-Inde;
Aider les start-ups françaises et indiennes à accéder à de nouveaux marchés et à des investisseurs potentiels en France et en Inde, tout en veillant à ne pas concurrencer directement des entités françaises ou indiennes travaillant sur des produits ou services similaires.

Le CNES a créé sa nouvelle Direction de l’innovation, des applications et des sciences (DIA) en 2016 avec pour mission d’ouvrir l’agence au monde extérieur, d’encourager les échanges de technologies et de rester à l’écoute des besoins des utilisateurs. L’agence parraine ainsi des retombées technologiques pour alimenter l’innovation de rupture et le développement économique grâce à l’utilisation de solutions spatiales, le défi étant d’intégrer et de fédérer de nouveaux acteurs, de leur montrer les avantages des solutions spatiales et de les intégrer dans l’économie réelle. Fin 2017, le CNES a lancé son programme Connect-by-CNES, qui vise à tisser des liens étroits avec les communautés de l'innovation et à placer les technologies et solutions spatiales au cœur des activités des entreprises de toutes tailles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *