La femme qui change l'image de style de vie sans déchets à Hong Kong

Fanny Moritz, fondatrice de NO! W Waste, a pour mission de créer une nouvelle image de produits réutilisables et durables

octobre
11 2018

4 min de lecture

Les opinions exprimées par les contributeurs d’entrepreneurs sont les leurs.

Faites la connaissance de Fanny Moritz, un entrepreneur français qui vit à Hong Kong depuis sept ans. Elle est arrivée ici avec un contrat de travail de trois mois, mais a finalement décidé de rester en 2016 en lançant une plateforme de commerce électronique respectueuse de l'environnement qui ouvrirait la voie au mouvement Zero Waste de Hong Kong.

Appelée NO! W No Waste, la plate-forme propose des produits quotidiens réutilisables et durables (brosses à dents en bambou, pailles en acier inoxydable, par exemple) qui ont été sélectionnés parmi des entreprises sociales. En août, elle avait lancé la campagne Zéro Déchet Is Sexy (#WasteFreeAndSexy), mettant en vedette cinq modèles masculins basés à Hong Kong, afin de donner une refonte sexy au style de vie Zéro Déchet.

Selon certaines informations, Hong Kong est l’un des plus grands producteurs de déchets en Asie et une petite partie est recyclée.

Nous avons parlé à Moritz pour en savoir plus sur son parcours et comprendre pourquoi il est crucial de mener le mode de vie zéro déchet aujourd'hui. Extraits édités:

Pourquoi avez-vous décidé de rester ici?

J'ai rencontré tellement d'entreprises que j'ai décidé de rester et de lancer ma première entreprise: une agence Web appelée Netpom. Je concevais et développais des sites Web pour des entreprises, ma première passion.

Ce que j’aime le plus à propos de Hong Kong, c’est que c’est la ville où tout est possible. Lorsque vous êtes un entrepreneur, vous réalisez souvent qu’il est trop compliqué de lancer votre idée / votre entreprise. A Hong Kong, tout est simple. Des tâches de papier aux réunions avec les bonnes personnes au bon moment, tout vous fait comprendre que c’est la meilleure ville pour lancer une entreprise.

Quelle était l'inspiration derrière NO! W No Waste?

Fin 2015, j'ai vu un article en ligne sur cette femme, Bea Johnson. La photo était très choquante; elle était capable de ranger ses déchets entiers dans un pot pratique, avec sa famille de quatre personnes! Ils parlaient de son livre, Zero Waste, qui était un best-seller, alors j'ai décidé de le lire. J'adore les défis et le fait que ce soit pour une bonne cause m'a donné envie de franchir une nouvelle étape dans ma vie.

Comment tout cela a-t-il commencé?

Il ya deux ans, j’ai commencé à chercher des alternatives réutilisables à Hong Kong, mais je n’en ai trouvé aucune. Il n'y avait pas de plate-forme ou un magasin qui vendait ce genre de produits. C’est comme ça que j’ai eu l’idée. Je connaissais l'industrie des médias sociaux et comment créer des sites Web. J'ai donc décidé de construire le mien: NO! W No Waste.

Comment êtes-vous impliqué dans le mouvement zéro déchet? Le connaissiez-vous depuis votre enfance?

Quand j'étais jeune, mes parents m'avaient enseigné des astuces pour être plus prudent en matière d'environnement, comme éteindre les lumières quand on sortait d'une pièce, ne pas prendre la douche trop longtemps, etc. Alors je me suis dit que j'étais «vert». Mais quand j'ai réalisé que chaque semaine, j'avais une grosse corbeille comparée à elle (Bea Johnson), c'était choquant. C’est pourquoi j’ai décidé de relever ce nouveau défi.

Quel est le modèle économique de NO! W No Waste?

Nous avons commencé comme un simple site Web de commerce électronique proposant des produits réutilisables et biodégradables indispensables à la vie sans déchets (brosses à dents en bambou, paille en acier inoxydable, emballages alimentaires en cire d'abeille, bouteilles réutilisables et contenants). Ensuite, nous avons décidé d'aller plus loin, car le changement devrait également venir de l'entreprise. C’est pourquoi nous concentrons maintenant nos efforts sur les services de conseil et d’approvisionnement pour les hôtels et les restaurants. Il est important qu’ils réduisent également leurs déchets. Je parle également aux employés pour leur faire part de mon parcours zéro déchet. Je crois que plus de gens devraient savoir à quel point il est facile de commencer.

Vos projets futurs?

Le site Web est en ligne depuis un peu plus d'un an. Le changement est très énorme en Europe, en particulier en France. C’est la raison pour laquelle j’aiderai les hôtels et restaurants européens à trouver des produits réutilisables à partir de 2019.

Les idées d’entreprises respectueuses de l’environnement ont connu une croissance constante. Que pensez-vous qui motive la croissance?

"Zero Waste est un mouvement en pleine croissance. Ce n'est pas nouveau. Certaines personnes y voient une tendance. Je le vois plutôt comme un style de vie à faire obligatoirement. Il est urgent de changer nos habitudes maintenant avant qu'il ne soit trop tard. pense que les gens sont plus conscients, car il y a de plus en plus d'influenceurs et de films qui parlent du sujet, par exemple, les documentaires Tomorrow (Demain en français) et A Plastic Ocean.