La création d'entreprises française progresse alors que Macron promet une "nation émergente"

FILE PHOTO – Le président français Emmanuel Macron prononce son discours lors de la traditionnelle cérémonie du Nouvel An à la Cour de cassation, la plus haute juridiction judiciaire de France, au palais de justice de Paris à Paris, le 15 janvier 2018. REUTERS / Francois Mori / Pool

PARIS (Reuters) – Les entrepreneurs français ont créé de nouvelles entreprises au quatrième trimestre à un rythme record depuis 2010, alors que les créations de nouvelles entreprises se sont accélérées au second semestre, ont annoncé mardi des données de l'agence de statistiques de l'INSEE.

La montée en flèche des nouvelles créations d’entreprises depuis que le président Emmanuel Macron est devenu président en mai dernier donne de la crédibilité à ses efforts visant à transformer la France en ce qu’il a appelé une «nation en démarrage».

Les créations de nouvelles entreprises ont bondi de 17% au cours des trois mois qui ont précédé décembre sur un an, ont montré les données de l’Insee, soit la plus forte augmentation depuis le pic de 2010 après la modification de la loi créant un statut juridique spécial pour les indépendants.

Le transport et le stockage, l'immobilier et le soutien aux entreprises ont été les secteurs où la création d'entreprise a le plus augmenté.

Cependant, une augmentation de 14,4% du nombre de nouvelles entreprises du secteur manufacturier montre que la France est sur la bonne voie pour mettre fin à un déclin à long terme de sa puissance industrielle.

Macron, ancien banquier d’investissement favorable aux entreprises, a pour objectif de favoriser l’esprit d’entreprise en fixant un taux d’imposition uniforme de 30% sur tous les revenus du capital et en offrant une assurance-chômage aux personnes qui quittent leur emploi pour créer une entreprise.

Il a également mis en place un fonds qui détient 10 milliards d’euros (12,22 milliards de dollars) d’actifs d’État, qui devrait générer annuellement 300 millions d’euros et qui sera investi dans des technologies de rupture.

Reportage de Leigh Thomas; Édité par Michel Rose et Alison Williams

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.