Jordanie – Ambassadeur de France en visite à Sahab dans le cadre d'un projet d'emploi et de formation professionnelle

(MENAFN – Jordan Times) AMMAN – L'ambassadeur de France en Jordanie, David Bertolotti, et le président du Centre de développement des entreprises (BDC), Nayef Stetieh, ont visité mercredi le projet de formation professionnelle, d'emploi et de développement (EFTP) "Tanmyeh" à Sahab, au sud d'Amman.

Bertolotti a participé à une partie du programme de formation organisé par la BDC, destiné à aider 2 000 jeunes réfugiés jordaniens et syriens à accéder à des emplois dans le secteur industriel.

Le directeur de la ville industrielle de Sahab, le maire de Sahab et le président de l'association Sahim étaient également présents, selon un communiqué envoyé au Jordan Times.

Le projet devrait aider les jeunes à trouver un emploi dans les zones industrielles de Zarqa, Irbid et Amman, ainsi qu’à Ajloun et Jerash, a souligné le communiqué.

L'ambassadeur a souligné le rôle de la France dans le soutien à la jeunesse jordanienne et son autonomisation pour contribuer au développement économique.

Il a salué les retours positifs des bénéficiaires et l'impact du projet sur la motivation des jeunes, leur confiance en eux et leur capacité à accéder au marché du travail.

Nayef Stetieh, président et chef de la direction de la BDC, a déclaré que l'objectif de ce projet est de combler le fossé entre les exigences du marché du travail et les compétences des jeunes, de les aider à trouver un emploi et à favoriser le développement des ressources humaines jordaniennes.

"L'emploi en Jordanie, avec près de 90% des réfugiés syriens hors des camps de réfugiés, nécessite de fournir une approche globale et intégrée pour promouvoir et améliorer l'EFTP et l'emploi, tout en promouvant la cohésion sociale et les moyens de subsistance dans les communautés jordaniennes", a souligné Stetieh.

Le projet aura un impact significatif sur l'offre de jeunes Jordaniens aptes au travail sur le marché du travail, a-t-il ajouté.

Cela permettra également de renforcer et d'améliorer les compétences dont les réfugiés syriens ont besoin pour trouver un emploi approprié, a conclu le président de BDC.

Selon le communiqué, environ 50% des participants sont des femmes, car le projet vise également à aider les entrepreneurs à lancer un objectif de 600 nouvelles entreprises afin de soutenir la capacité de travail autonome et l'économie et de créer de nouvelles opportunités d'emploi.

Financé par l'Agence française de développement, doté de 3 millions d'euros, dans le cadre de l'initiative "Sawa", ce projet d'une durée de trois ans fournit aux participants les compétences techniques et pratiques nécessaires pour améliorer leur employabilité, indique le communiqué.

MENAFN2804201900280000ID1098448068