Incubateur fournit une connexion française pour les PME SA

Alexis Grosskopf, directeur des opérations et directeur de centre chez French South African Tech Labs.

Les laboratoires technologiques sud-africains francophones (FSAT Labs) ont ouvert des applications au troisième groupe de jeunes entreprises pour présenter leurs idées et avoir la possibilité de participer à son programme d'incubation de six mois.

La marque "La French Tech" est un outil marketing lancé par le gouvernement français pour promouvoir les entrepreneurs français en France et à l'étranger. En 2016, il a décidé d'ouvrir une succursale à Cape Town afin de promouvoir l'entrepreneuriat noir en Afrique du Sud.

Selon Alexis Grosskopf, directeur des opérations et directeur de centre chez FSAT Labs.

Il a ajouté que l'organisation souhaitait faciliter la création d'une communauté locale favorable aux technologies et aux entreprises, dédiée au développement de jeunes entreprises, au réseautage local des entreprises françaises de technologie installées à Cape Town, aux organisations sud-africaines souhaitant interagir avec des entreprises françaises, aux atterrissage en douceur des sociétés françaises innovantes en Afrique du Sud et attraction de sociétés sud-africaines talentueuses en France.

M. Grosskopf note que French Tech Cape Town est étroitement liée à French Tech Abidjan, la seule autre plaque tournante choisie par le gouvernement français en Afrique.

"Nous ne recrutons strictement que des entrepreneurs sud-africains, avec une forte concentration sur les entrepreneurs sud-africains noirs et féminins", a-t-il ajouté.

"Les lauréats sont sélectionnés en fonction de la nouveauté de leur idée et de la pertinence des solutions technologiques sur un marché clair et adressable doté d'un cadre technologique défini. En outre, les idées doivent présenter un fort potentiel d'expansion, à la fois sur le plan local et international, et la capacité de promouvoir l'emploi. création, génération de revenus et développement technologique ".

Il note que les candidatures sont fermées à minuit le 27 mai. "Les participants sélectionnés seront invités à un concours de pitch aux laboratoires FSAT à Century City, au Cap, le 6 juin, avec des commentaires avant la fin de semaine. Les quatre meilleures start-ups seront ensuite invitées à participer à notre programme, commencer par un camp d’entraînement de deux jours le 18 juin.

"La période d'incubation est de six mois et les start-ups sélectionnées ont accès à nos bureaux et services à partir de juin. FSAT Labs investit l'équivalent de 500 000 rands par start-up en nature sous forme de soutien aux infrastructures, coaching, mentoring, formation et développement. minimum de produits viables. L’idée est de fournir aux nouvelles entreprises toutes les compétences et le matériel nécessaires au lancement d’une entreprise durable. "

Il ajoute que la dernière cohorte a été recrutée via l'événement AfricArena qui s'est déroulé en novembre 2017 à Century City. Les gagnants étaient:

Thrivor: Une plateforme communautaire qui catalyse la croissance des PME et leur accès au financement en s'appuyant sur les chaînes d'approvisionnement des entreprises.Gardien Gabriel: Un bouton de panique portable qui permet aux utilisateurs de demander de l'aide sans avoir à se connecter à leur téléphone portable au préalable.StokApp: Une plate-forme qui numérise les systèmes d'épargne informelle de stokvel, les rendant plus transparents et plus sûrs financièrement.Le bon arbre: Une application de paiement, de fidélité et de marketing en marque blanche qui permet aux stations de radio de répertorier et de promouvoir les entreprises auprès de leurs auditeurs avec leur propre application de marque.

Les candidatures sont présentées via un formulaire Google que les candidats peuvent trouver sur les laboratoires FSAT. Site Internet et en envoyant leur pitch deck à [email protected].