Doctolib, une start-up spécialisée dans la santé numérique, lève 150 M € pour une valorisation de 1 M € +

Doctolib, le plus grand service de santé numérique en Europe, a levé 150 millions € grâce à une levée de fonds dirigée par la société d’investissement en croissance General Atlantic, qui évalue le démarrage à plus d’un milliard Crunchbase.

Cette levée de fonds représente également la plus grande levée de fonds réalisée par une société de technologie française depuis que l'éditeur de jeux pour mobiles Voodoo a reçu un investissement de 200 millions de dollars de Goldman Sachs en mai de l'année dernière. Il en résulte un année record pour la technologie française, pour laquelle l’industrie a réuni un financement total de 3,5 milliards de dollars, en hausse de 8% par rapport à l’année précédente.

Doctolib est un service en ligne de gestion des rendez-vous médicaux reliant les patients et les professionnels de la santé, qui paient un abonnement mensuel pour utiliser son logiciel. Lancé à Paris il y a cinq ans, il emploie actuellement 750 personnes réparties dans 40 bureaux en France et en Allemagne. Il reçoit 30 millions de visites en ligne de patients chaque mois.

En janvier, Doctolib a lancé un nouveau service permettant aux médecins d'effectuer des consultations vidéo avec leurs patients, puis de leur envoyer une ordonnance numérique et de les facturer en ligne automatiquement après la consultation. Il utilisera le dernier investissement pour lancer le service de consultation vidéo dans sa communauté de 75 000 médecins et 1 400 établissements de santé en France et en Allemagne.

«Les médecins et les hôpitaux sont au cœur de la transformation des soins de santé», a déclaré le cofondateur et directeur général de Doctolib, Stanislas Niox-Chateau. «Nous voulons transformer l'efficacité et la rentabilité de leurs pratiques médicales et les aider à attirer de nouveaux patients.

«Les défis dans le secteur de la santé sont si grands qu'il nous faut un plan à long terme et un investisseur à long terme», a-t-il ajouté. "Cette collecte de fonds est liée à cela."

© Doctolib

Les investisseurs existants de Doctolib, y compris les sociétés de capital-risque Accel, Eurazeo, Kernel et Bpifrance, ont participé au dernier cycle de financement, de même que plusieurs entrepreneurs allemands du secteur de la santé.

La société a déclaré qu’elle utiliserait l’investissement dans quatre domaines:

elle souhaite doubler son effectif, soit 1 500 personnes, en trois ans, développer son service de conseil en vidéo, développer de nouveaux produits et se développer davantage à l'international.

Doctolib a indiqué à ce jour avoir recruté des médecins représentant 15% du marché français et 1% du marché allemand.

© Doctolib

Chris Caulkin, directeur général et responsable de la technologie chez Emea chez General Atlantic, qui gère 31 milliards de dollars, a déclaré: «Doctolib ravit les consommateurs grâce à la capacité de la plateforme à montrer la disponibilité, à prendre des rendez-vous et à les annuler, et pour les médecins, elle améliore leur efficacité. et réduit les non-présentations et les annulations. "

"Ce qui est vraiment intéressant pour nous en tant qu'investisseur, ce sont les produits et services supplémentaires qui peuvent être lancés."

Doctolib fait partie d'un marché en pleine croissance pour la santé numérique. En juin dernier, Kry, une start-up suédoise dans le domaine de la télésanté, qui facilite les appels vidéo auprès de médecins ou de psychologues, a collecté 66 millions de dollars d'investisseurs. En avril 2017, Babylon, une start-up britannique proposant des une application de santé numérique En combinant intelligence artificielle et consultations vidéo et texte avec des médecins et des spécialistes, nous avons obtenu un nouveau financement de 60 millions de dollars.

Doctolib est le quatrième investissement de General Atlantic en France au cours des deux dernières années. La société est issue du family office de Charles Feeney, cofondateur de Duty Free Shoppers, et milliardaire. Elle a également acheté des participations dans ManoMano, une plateforme de bricolage et d'amélioration de l'habitat en ligne. Sézane, une vêtement et marque lifestyleet OpenClassrooms, une plate-forme éducative en ligne.