De meilleures liaisons aériennes stimuleront le secteur du tourisme

Par ARTHUR DIEFFENTHALER
Plus par cet auteur

L’industrie aéronautique africaine est essentielle pour améliorer la situation économique et sociale du continent.

Une connectivité aérienne accrue est cruciale pour libérer la vaste richesse inexploitée du continent.

L’ouverture du ciel africain à une concurrence accrue entre les transporteurs nationaux et internationaux transformera l’aviation en moteur économique de l’Afrique.

La croissance du secteur de l'aviation est inextricablement liée à la vision d'un continent intégré et prospère défendue par l'Union africaine.

Le secteur du transport aérien génère actuellement 6,9 millions d'emplois et un PIB de 80 milliards de dollars (environ 8 milliards de shillings) en Afrique. L’Association du transport aérien international (IATA) estime qu’il existe un espoir considérable de faire croître ces chiffres.

L’histoire prometteuse de l’Afrique souligne encore la nécessité de renforcer la connectivité aérienne entre les pays africains et le reste du monde.

Avec le climat des affaires et l'intégration économique du continent, la demande de transport aérien devrait augmenter.

L’aviation jouera donc un rôle de plus en plus important dans la croissance économique future de l’Afrique. L’aviation peut en effet être le principal catalyseur de la croissance économique de l’Afrique.

Le continent devient déjà très attrayant pour les principales compagnies aériennes mondiales. De nouvelles routes sont en train d'être ouvertes reliant l'Afrique à des destinations clés à travers le monde.

Par exemple, Kenya Airways a lancé l'année dernière des vols directs entre Nairobi et New York. Air France a repris ses vols au Kenya il y a un an après une longue pause.

En avril, Air France a augmenté de trois à cinq les vols hebdomadaires sur la liaison Nairobi-Paris en partenariat avec Kenya Airways.

Le déménagement était opportun, car il coïncidait avec la visite officielle du président français Emmanuel Macron au Kenya.

Avec un soutien et un appui aussi positifs de l'industrie aéronautique mondiale et de la communauté internationale, le moment est opportun pour renforcer davantage les liaisons aériennes entre l'Afrique et le reste du monde.

Le marché de l'aviation en Afrique continuera de croître à mesure que le continent s'intégrera davantage dans l'économie mondiale. L’accent devrait être mis sur la consolidation des nombreux gains réalisés afin d’atteindre une croissance soutenue à l’avenir.

L'aviation présente de nombreux avantages économiques et sociaux. Premièrement, une connectivité aérienne robuste améliore les liens entre les économies africaines et les marchés et chaînes d'approvisionnement mondiaux.

Le transport aérien moderne améliore considérablement l'efficacité des opérations commerciales, aidant ainsi les entrepreneurs et les entreprises à développer leur empreinte mondiale.

Deuxièmement, l'aviation facilite les voyages d'agrément et les voyages d'affaires. Le tourisme est l'une des sources de revenus les plus importantes pour le Kenya.

Le renforcement de la connectivité aérienne vers les principaux marchés d’origine touristique d’Europe, d’Asie et des Amériques stimulera considérablement le tourisme.

En outre, de nombreuses grandes entreprises et marques internationales installent des tentes en Afrique. Par conséquent, une connectivité aérienne efficace et fiable vers davantage de destinations et de villes du continent est nécessaire.

Troisièmement, l'aviation a un effet multiplicateur sur la croissance économique. En plus de créer des emplois directs dans les aéroports et les compagnies aériennes, l’aviation soutient de nombreuses industries qui dépendent de sa chaîne d’approvisionnement.

Cela se traduit par davantage d'activités pour les entreprises des secteurs de l'agroalimentaire, de la logistique, des transports et de l'énergie.

Quatrièmement, l’aviation renforce les liens bilatéraux et culturels entre les nations. Nous vivons dans un "village global", grâce à la mondialisation.

La connectivité aérienne accrue favorise les liens interculturels et sociaux entre les différentes nationalités, favorisant ainsi la paix et la coopération internationales.

La France est un marché source important pour le secteur du tourisme au Kenya. Davantage de vols entre Nairobi et Paris élargiront les opportunités commerciales et commerciales des entreprises kényanes et françaises.

Les vols supplémentaires sur la route Nairobi-Paris inciteront le secteur du tourisme du Kenya à augmenter le nombre de visiteurs du marché source européen.

À la suite de la visite officielle du président Emmanuel Macron, de grandes entreprises françaises se sont engagées à investir 10 milliards de dollars dans des projets dans les domaines des routes, de l’énergie, de la technologie, de la fabrication et de la santé. C’est un énorme pas en avant dans la coopération économique entre le Kenya et la France.

Il témoigne également de la notoriété croissante du Kenya en tant que plaque tournante du commerce et de l’investissement en Afrique.

M. Dieffenthaler est le directeur général d’Air France-KLM pour la région Afrique de l’Est.