Commission européenne – COMMUNIQUÉS DE PRESSE – Communiqué de presse

Marché unique numérique: appels moins chers dans les autres pays de l'UE à compter du 15 mai

À compter du 15 mai, un nouveau prix maximal s'appliquera à tous les appels internationaux et SMS au sein de l'UE. En conséquence, les consommateurs appelant de leur pays vers un autre pays de l’UE paieront un montant maximal de 19 cents par minute (+ TVA) et de 6 cents par message SMS (+ TVA). Suite à la fin des frais d'itinérance en juin 2017, ces nouveaux plafonds tarifaires pour les appels internationaux et les SMS dans l'UE s'inscrivent dans la refonte des règles des télécommunications à l'échelle européenne visant à renforcer la coordination des communications électroniques et à renforcer le rôle de l'Organe des régulateurs européens. Communications électroniques (ORECE). Les nouvelles règles applicables aux appels internationaux permettent de remédier aux importantes disparités de prix qui existaient auparavant entre les États membres. En moyenne, le prix standard d'un appel intra-UE fixe ou mobile était trois fois plus élevé que le prix standard d'un appel domestique, et le prix standard d'un message SMS intra-UE plus de deux fois plus cher qu'un appel national. Dans certains cas, le prix standard d'un appel intra-UE peut être jusqu'à dix fois supérieur au prix standard pour les appels nationaux. Une nouvelle enquête Eurobaromètre sur les appels internationaux montre que quatre répondants sur dix (42%) ont contacté quelqu'un dans un autre pays de l'UE le mois dernier. 26% des personnes interrogées ont déclaré utiliser un téléphone fixe, un téléphone mobile ou un SMS pour joindre une personne située dans un autre pays de l'UE. Les opérateurs de télécommunications de l’UE devront informer les consommateurs des nouveaux plafonds de prix. Les règles s'appliqueront dans les 28 pays de l'UE à compter du 15 mai et bientôt également en Norvège, en Islande et au Liechtenstein. Le prix maximum n’est plafonné que pour un usage personnel, c’est-à-dire pour les clients privés. Les clients professionnels sont exclus de cette réglementation des prix, car plusieurs fournisseurs proposent des offres particulièrement intéressantes pour les clients professionnels. De plus amples détails sont disponibles dans le communiqué de presse et les questions / réponses. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél .: +32 229 67083; Johannes Bahrke – Tél .: +32 229 58615; Inga Höglund – Tél .: +32 229 50698)

Plan Juncker: nouveaux prêts à l'innovation accordés par Bpifrance

Le Fonds européen d'investissement (FEI), filiale du groupe de la Banque européenne d'investissement, garantit à hauteur de 50% les nouveaux prêts accordés par Bpifrance aux sociétés innovantes et aux start-up. La garantie du FEI, dans le cadre du programme européen Innovante pour les PME, présentée à 300 millions d'euros pour un montant total de prêts pouvant atteindre 600 millions d'euros. Cette garantie est ensuite supportée par le Fonds européen d'investissement stratégique, EFSI, le cœur du plan juncker, afin de permettre à la banque européenne de soutenir d'autres projets – parfois plus risqués. Pierre Moscovici, European Commissioner for Economic and Financial Finance, Douanes and a déclaré: «With 238 000 start-ups et PME financièrement financées, the France made in first countries under the plan Juncker. Je me réjouis de la signature de l'accord de groupe avec BEI et Bpifrance dans le cadre du plan, avec 2 milliards d'euros d'enveloppe disponible pour les entreprises françaises innovantes éligibles au soutien de Bpifrance. Ces nouveaux financements seront la croissance et la création d'emploi dans tous les territoires français. »L'accord entre les deux institutions a été signé par le groupe BEI« Investir dans l'Europe de demain », ouverte par Pierre Moscovici et Nicolas Dufourcq. En avril 2019, le plan a été mobilisé près de 393 milliards d'investissements supplémentaires dans l'UE, dont plus de 68 milliards en France. Le plan soutient actuellement 945 000 petites et moyennes entreprises en Europe. (Pour plus d'informations: Annika Breidthardt – Tél .: +32 229-56153; Siobhan Millbright – Tél .: +32 229 57361)

Ebola: EUGUIDE 5 millions d'euros supplémentaires d'aide humanitaire à la République démocratique du Congo

The European Union for Human Rights for Human Rights for Human Rights for Human Republic of Democratic Republic of Congo (RDC) continue de faire face à la plus grande épidémie d'Ebola jamais connue. Le nombre confirmé de virus du virus passe maintenant aux 1 000 personnes. Avec les mesures annoncées aujourd'hui, le financement total, afin de lutter contre l'épidémie d'Editeur supérieur à 17 millions d'euros depuis 2018. Christos Stylianidescommissaire européen chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises et de la lutte contre le virus Ebola, a déclaré: autorités dans leur lutte contre Ebola en RDC. La dernière fois que nous avons financé les experts et le matériel d'évacuation sanitaire, mis à disposition notre service de vol humanitaire, Nous soutenons également le secteur de la santé dans le pays, et le développement de vaccins et de traitements contre le virus Ebola. L'épidémie demeure pourtant une menace sérieuse et tout doit être fait pour l'endiguer. Les humanitaires doivent aussi être libres de leur mission sans menace de violences. Le communiqué de presse complet est disponible en ligne. (Pour plus d'informations: Carlos Martin Ruiz de Gordejuela – Tél .: +32 229 65322; Daniel Puglisi – Tél .: +32 229 69140)

Festival de Cannes 2019: 20 films soutenus par MEDIA mis à l'honneur

La 72ème édition du Festival de Cannes et ses compétitions parallèles, la quinzaine des réalisateurs et la Semaine de la critique, présentent une vingtaine de films cofinancés par le programme MEDIA of support to the European Film for 1,5 million d'euros . Six films soutenus par MEDIA seront candidats à la prestigieuse Palme d'Or: Pain et Glory de Pedro Almodóvar (Espagne), Le Traître de Marco Bellocchio (Italie), Le Jeune Ahmed de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne (Belgique), Little Joe de Jessica Hausner (Autriche, Royaume-Uni, Allemagne), Désolé de vous avoir manqué de Ken Loach (Royaume-Uni) et Les Whistlers de Corneliu Porumboiu (Roumanie, France, Allemagne). Quatorze autres films soutenus par MEDIA seront prédisposés dans diverses sélections du festival. En marge du festival, la Commission européenne organise le 20 mai une nouvelle édition du Forum du film européen, avec pour thème central les talents les Européens et le renforcement de la créativité, et la tenue d'un débat autour du Collectif «5050 pour 2020» sur la parité hommes-femmes dans le cinéma. The Social Media Technology (Mardi 21 mai) De plus, 10 gagnants du concours #euFilmContest sont invités à assister au festival, ils pourront visiter le marché du film, rencontrer les professionnels de l'industrie du cinéma ou assister à la projection d'un film sélectionné à la quinzaine des réalisateurs. MEDIA sont disponibles ici, ainsi qu'une liste complète des films soutenus par l'Union européenne participant au festival cette année. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél .: +32 229 67083; Inga Höglund – Tél .: +32 229 50698)

La commissaire Vella ouvre la Semaine verte 2019 aujourd'hui en mettant l'accent sur la mise en œuvre de lois environnementales

L'édition de cette année de la Semaine verte de l'Union européenne (13-17 mai 2019) est ouverte aujourd'hui à Varsovie par le commissaire Karmenu Vella. Il met en lumière la manière dont les lois environnementales sont appliquées sur le terrain. Les lois environnementales de l'UE ont un impact considérable sur la vie des personnes. Ils améliorent la qualité de l'eau et de l'air, protègent la nature et évitent les déchets. Mais pour faire une réelle différence, elles doivent être mises en œuvre intégralement. En avril 2019, la Commission européenne a publié une série de rapports sur l'état de la mise en œuvre de la législation environnementale en Europe: le Environmental Implementation Review (EIR), qui est également un outil permettant d'aider les États membres et les autorités locales à appliquer la législation de l'UE. . La synthèse résume les réalisations et les défis, et 28 rapports de pays montrent où les progrès ont été bons et où il y a place à amélioration. Les rapports comprennent des actions prioritaires spécifiques pour chaque pays, dont la plupart concernent des domaines tels que la qualité de l'air et de l'eau, la gestion des déchets et la protection de la nature. La Semaine verte de l'UE 2019 s'articulera autour des conclusions de l'examen de la mise en œuvre environnementale et de ses suggestions pour l'avenir. La mise en œuvre de la politique et de la législation environnementales de l'UE est non seulement essentielle pour un environnement sain, mais elle ouvre également de nouvelles opportunités pour une croissance économique durable, l'innovation et l'emploi. La mise en œuvre intégrale de la législation environnementale de l'UE pourrait faire économiser à l'économie de l'UE environ 55 milliards d'euros par an en coûts de santé et en coûts directs pour l'environnement. Cette édition de la Semaine verte de l'Union européenne comprend des manifestations à travers l'Europe, dont la cérémonie d'ouverture officielle d'aujourd'hui, le 13 mai à Varsovie (Pologne), et un sommet de haut niveau à Bruxelles du 15 au 17 mai. La clôture de la Semaine verte sera organisée par le commissaire Vella lors de la conférence de Bruxelles et exposera les conclusions politiques de la semaine. Un point de presse de la Commission est prévu le mercredi 15 mai à 18 heures. Vous trouverez ici des informations complémentaires sur le programme, les inscriptions, le livestream et la salle de presse (ainsi que les actions et activités associées). (Pour plus d'informations: Enrico Brivio – Tél .: +32 2 295 61 72; Ana Crespo Parrondo – Tél.: +32 2 298 13 25)

Antitrust: la Commission inflige une amende de 200 millions € à AB InBev pour restriction des ventes transfrontalières de bière

La Commission européenne a condamné AB InBev à une amende de 200 409 000 € pour infraction aux règles antitrust de l'UE. Anheuser-Busch InBev NV / SA (AB InBev) est le plus grand brasseur de bière au monde. Sa marque de bière la plus populaire en Belgique est Jupiler. AB InBev vend également de la bière Jupiler dans d'autres États membres de l'UE, notamment aux Pays-Bas et en France. Aux Pays-Bas, AB InBev vend Jupiler aux détaillants et aux grossistes à des prix inférieurs à ceux de la Belgique en raison de la concurrence accrue. AB InBev a poursuivi une stratégie délibérée visant à limiter la possibilité pour les supermarchés et les grossistes d'acheter de la bière Jupiler à des prix inférieurs aux Pays-Bas et de l'importer en Belgique. L’objectif général de cette stratégie était de maintenir des prix plus élevés en Belgique en limitant les importations de bières moins chères Jupiler en provenance des Pays-Bas. La Commission a conclu qu'AB InBev avait abusé de sa position dominante du 9 février 2009 au 31 octobre 2016, en violation des règles antitrust de l'UE et avait privé les consommateurs européens de l'un des avantages essentiels du marché unique européen, à savoir la possibilité d'avoir plus de choix et d'obtenir un prix plus élevé. meilleure affaire lors de l'achat. En conséquence, la Commission a décidé d’imposer une amende à AB InBev. AB InBev a coopéré avec la Commission au-delà de son obligation légale, notamment en reconnaissant expressément les faits et en enfreignant les règles de concurrence de l'UE et en proposant un recours. Ce remède garantira spécifiquement que l’emballage de tous les produits existants et nouveaux en Belgique, en France et aux Pays-Bas inclura des informations obligatoires sur les aliments en néerlandais et en français pour les cinq prochaines années. La Commission a accordé à AB InBev une réduction d'amende de 15% en contrepartie de cette coopération. De plus amples informations sur ce type de coopération sont disponibles sur le site web du concours. Margrethe Vestager, Commissaire chargé de la politique de concurrence, a déclaré: "Les consommateurs belges paient davantage pour leur bière préférée en raison de la stratégie délibérée de AB InBev visant à restreindre les ventes transfrontalières entre les Pays-Bas et la Belgique. Les entreprises dominantes ont tenté de scinder le marché unique maintenir les prix élevés illégaux. C'est pourquoi nous avons condamné AB InBev à une amende de 200 millions d'euros pour avoir enfreint nos règles antitrust. " Le communiqué de presse complet est disponible en ligne. (Pour plus d'informations: Ricardo Cardoso – Tél .: +32 229 80100; Maria Tsoni – Tél .: +32 229 90526)

Concentrations: la Commission ouvre une enquête approfondie sur le projet d'acquisition de Bonnier Broadcasting par la société Telia

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie afin d'évaluer le projet d'acquisition de Bonnier Broadcasting par Telia Company au titre du règlement de l'UE sur les concentrations. En tant que distributeur de télévision au détail, la société Telia accorde des licences aux chaînes de télévision (y compris les droits accessoires) à des chaînes de télévision, telles que Bonnier Broadcasting, pour les inclure dans son offre audiovisuelle de détail. Le projet d'acquisition de Bonnier Broadcasting par la société Telia créerait un acteur intégré verticalement dans le secteur de l'audiovisuel au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Suède. En Suède et en Finlande, Bonnier Broadcasting est le propriétaire de chaînes de télévision qui sont très importantes pour les distributeurs de télévision dans les forfaits qu’elles offrent aux consommateurs, à savoir ses chaînes gratuites et de base payantes et ses chaînes sportives payantes. L'enquête initiale menée par la Commission sur le marché avait mis en évidence les principales préoccupations suivantes: (i) les concurrents de la distribution télévisuelle de Telia Company en Finlande et en Suède pourraient ne pas avoir accès aux chaînes de télévision spécifiques de Bonnier Broadcasting qui sont importantes pour les consommateurs. (ii) L'entité issue de la concentration pourrait refuser l'accès aux espaces publicitaires télévisés de ses chaînes de télévision à accès libre et payantes de base aux concurrents de la société Telia sur les marchés des services de télécommunications mobiles de détail, des services Internet fixes et des services de télévision. (iii) L'entité issue de la concentration pourrait refuser l'accès à son application de diffusion en continu aux clients utilisant des fournisseurs d'accès Internet fixe et mobile concurrents. À ce stade, la Commission craint en particulier que, à la suite de la transaction, les consommateurs finlandais et suédois se voient proposer un choix réduit et des prix plus élevés pour la distribution de télévision au détail. La Commission va maintenant mener une enquête approfondie sur les effets de l'opération afin de déterminer si ses problèmes de concurrence initiaux sont confirmés. Le 12 avril 2019, la société Telia a soumis des engagements pour répondre aux préoccupations de la Commission. Toutefois, la Commission a estimé que ces engagements étaient insuffisants pour écarter clairement ses doutes sérieux quant à la compatibilité de l'opération avec le règlement de l'UE sur les concentrations. Commissaire Margrethe Vestager, en charge de la politique de concurrence, a déclaré: "L’enquête approfondie que nous ouvrons aujourd’hui vise à garantir que le projet d’acquisition de Bonnier Broadcasting par Telia n’entraînera pas de prix plus élevés ni moins de choix de chaînes de télévision pour les consommateurs finlandais et suédois." Le communiqué de presse complet est disponible en ligne. (Pour plus d'informations: Ricardo Cardoso – Tél .: +32 229 80100; Maria Tsoni – Tél .: +32 229 90526)

Concentrations: la Commission autorise la création d'une entreprise commune entre Tenaris et Severstal

La Commission européenne a approuvé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, la création d'une entreprise commune entre Tenaris S.A. du Luxembourg et PAO Severstal («Severstal») de la Fédération de Russie. L'entreprise commune construira et exploitera une usine en Fédération de Russie pour la fabrication et la fourniture de certains types de produits tubulaires pour l'industrie pétrolière et gazière dans la Fédération de Russie et dans la Communauté des États indépendants. Tenaris est active dans la fabrication et la fourniture de produits tubulaires sans soudure et soudés et de services connexes destinés au secteur du pétrole et du gaz. Severstal est active dans les mines, la fabrication et la fourniture de produits en acier. La Commission a conclu que l'opération envisagée ne poserait aucun problème de concurrence, étant donné que l'entreprise commune proposée ne disposera d'aucun actif sur le territoire de l'Espace économique européen ni ne réalisera de vente à ce titre. La transaction a été examinée dans le cadre de la procédure simplifiée d’examen des concentrations. De plus amples informations sont disponibles sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, dans le registre public sous le numéro de dossier M.9304. (Pour plus d'informations: Ricardo Cardoso – Tél .: +32 229 80100; Maria Tsoni – Tél .: +32 229 90526)

Concentrations: la Commission autorise l'acquisition du contrôle conjoint sur Cadent par Macquarie, la Société chinoise d'investissement, Allianz, Dalmore et INPP

La Commission européenne a approuvé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet de prise de contrôle conjoint de l'activité de distribution de gaz de National Grid ("Cadent") au Royaume-Uni par Macquarie Group of Australia, la China Investment Corporation ("CIC") , Allianz SE de l’Allemagne, Dalmore Capital Limited ("Dalmore") du Royaume-Uni et International Public Partnerships Limited ("INPP") du Royaume-Uni. Cadent est actif dans la distribution de gaz par l’intermédiaire de quatre des huit réseaux de distribution de gaz réglementés au Royaume-Uni. Macquarie est un fournisseur mondial de services bancaires, financiers, de conseil, d'investissement et de gestion de fonds avec participation majoritaire dans des sociétés actives dans le secteur du gaz au Royaume-Uni. CIC est une société d’investissement qui exerce un contrôle conjoint sur une société d’exploration et de production de pétrole et de gaz. Allianz est un groupe mondial de services financiers actif dans les domaines de l'assurance et de la gestion d'actifs. Dalmore est une société de gestion de fonds indépendante qui se concentre sur les opportunités à faible risque pour les investisseurs institutionnels du secteur des infrastructures au Royaume-Uni. INPP est une société d’investissement dans les infrastructures. La Commission a conclu que l'opération envisagée ne poserait pas de problème de concurrence compte tenu de l'absence de chevauchement des activités des sociétés. La transaction a été examinée dans le cadre de la procédure simplifiée d’examen des concentrations. De plus amples informations sont disponibles sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, dans le registre des causes public sous le numéro M.9296. (Pour plus d'informations: Ricardo Cardoso – Tél .: +32 229 80100; Maria Tsoni – Tél .: +32 229 90526)

ANNONCES

Le commissaire Bieńkowska à Kraków pour le dialogue citoyen sur les 15 ans de la Pologne dans l'Union européenne et l'avenir de l'Europe

Aujourd’hui 13 mai, la commissaire Elbieta Bieńkowska, responsable du marché intérieur, de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des PME, tiendra un dialogue avec les citoyens à Cracovie. Le dialogue avec les citoyens permettra de jeter un regard rétrospectif sur les 15 années écoulées depuis l'adhésion de la Pologne à l'UE et sur les perspectives d'avenir (voir la fiche d'information sur le soutien de l'UE à la Pologne depuis 2004). Le dialogue s'articulera autour de thèmes tels que l'adhésion de la Pologne à l'UE, les prochaines élections européennes, le budget de l'UE pour la période allant de 2021 à 2027 et les opportunités pour les entrepreneurs polonais au sein du marché unique. Depuis 2004, le PIB de la Pologne a plus que doublé et le taux de chômage a atteint son plus bas niveau historique, à 3,5% contre 19,1% en 2004. Le marché unique est l'une des plus grandes réalisations de l'UE. Il a apporté des avantages à tous les pays de l'UE, aux citoyens et aux entreprises. Depuis le début du mandat, le Juncker La Commission s’efforce de libérer tout le potentiel du marché unique. La Commission a présenté 67 propositions directement pertinentes pour le bon fonctionnement du marché unique, dont 20 doivent encore être approuvées (voir fiche d'information sur le marché unique). C'est pourquoi, en novembre 2018, la Commission a présenté une nouvelle évaluation de la situation dans le marché unique, appelant à un engagement politique renouvelé. Lors du Conseil européen de mars 2019, les dirigeants de l'UE ont réaffirmé l'importance d'une base économique solide pour la prospérité et la compétitivité de l'Europe, y compris le marché unique dans toutes ses dimensions. Plus d'informations sur le dialogue avec les citoyens sont disponibles ici. (Pour plus d'informations: Lucia Caudet – Tél.: + 32 229 56182; Victoria von Hammerstein – Tél .: +32 229 55040)

Le commissaire Miguel Arias Cañete à Berlin pour des discussions internationales sur le climat

Aujourd'hui et demain, le commissaire chargé de l'action pour le climat et de l'énergie, Miguel Arias Cañete sera à Berlin pour participer au 10ème dialogue sur le climat de Petersberg, une réunion annuelle de plus de 30 ministres du monde entier pour des discussions à l'appui du processus de négociation des Nations Unies sur les changements climatiques. Le changement climatique est l’un des plus grands défis auxquels l’humanité est confrontée au XXIe siècle. Après l'adoption réussie du soi-disant Paris Rulebook en décembre dernier lors de la COP24 à Katowice, l'UE reste fermement résolue à continuer à montrer la voie dans l'action climatique mondiale, conformément aux objectifs de température de l'Accord de Paris. Dans ce contexte, la Commission a présenté une vision susceptible d'aboutir à une réduction nette des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050 d'ici 2050 grâce à une transition socialement équitable en novembre 2018. Cette année, le dialogue de Petersberg sera organisé conjointement par les gouvernements allemand et chilien. présidera la conférence sur le climat de la COP25 à Santiago en décembre de cette année. Les discussions porteront sur la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le changement climatique et sur les préparatifs de la COP25 et du Sommet sur l'action pour le climat, qui seront accueillis par le Secrétaire général des Nations Unies en septembre. Les participants pourront également échanger des points de vue sur des questions telles que le renforcement de la résilience face aux impacts du changement climatique, le financement et la mise en œuvre des plans d'action nationaux pour le climat des pays (contributions déterminées au niveau national, CND) et la manière dont les pays rendront compte des progrès accomplis. À Berlin, commissaire Arias Cañete tiendra également des réunions bilatérales avec la ministre chilienne de l'Environnement, Carolina Schmidt, et l'envoyé spécial de la Chine sur le changement climatique, Xie Zhenhua. (Pour plus d'informations: Anna-Kaisa Itkonen – Tél: +32 229 56186; Lynn Rietdorf – Tél.: +32 229 74959)

# School4All: Evènement de haut niveau sur l'éducation en contexte d'urgence avec la participation du lauréat du prix Nobel de la paix Denis Mukwege

Demain, mardi 14 mai, la Commission européenne accueillera plus de 400 écoliers à l'occasion de l'événement # School4All à Bozar, à Bruxelles. Ils ont discuté du soutien de l'UE dans le contexte de l'intervention du commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides, le lauréat du prix Nobel de la paix, Denis Mukwege et les chanteuses belges, Axelle Red et Typh Barrow. L'évènement sera le coup d'envoi dans toute l'Europe d'une campagne sur les réseaux sociaux, et il sera retransmis ici. L 'éducation en situation d'urgence est prioritaire pour la Commission: au cours des quatre dernières années, plus de 6,5 millions de filles, garçons et professeurs dans 55 pays financée par l'UE pour un meilleur accès à une éducation et une formation de qualité. (Pour plus d'informations: Carlos Martin Ruiz de Gordejuela – Tél .: 32 229 65322; Daniel Puglisi – Tél .: +32 229 69140)

Le Commissaire Jourová en visite aux Pays-Bas pour discuter de la protection des prochaines élections européennes

Demain, le Commissaire à la justice, aux consommateurs et à l'égalité des genres, Vĕra Jourová Elle se rendra à La Haye, aux Pays-Bas, où elle rencontrera le ministre de la Justice et de la Sécurité, Ferdinand Grapperhaus, le président d'Eurojust, Ladislav Hamran, et le secrétaire d'État à l'Intérieur et aux Relations du Royaume, Raymond Knops. "Ma visite et mes discussions avec les ministres néerlandais porteront essentiellement sur les prochaines élections européennes et sur la nécessité de protéger nos citoyens et nos démocraties contre toute manipulation", a déclaré le commissaire. Nous disposons désormais de nombreux outils pour agir et se coordonner. Etats membres, plates-formes et autres institutions de l'UE. ”(Pour plus d'informations: Christian Wigand – Tél .: +32 229 62253; Sophie Dupin de Saint-Cyr – Tél .: +32 229 56169)

Le commissaire Gabriel participe au festival Webit.Festival Europe 2019 à Sofia

Demain, le 14 mai, Mariya, membre de la Commission chargée de l'économie et de la société numériques. Gabriel sera à Sofia, en Bulgarie, pour participer à Webit.Festival, le forum phare de l’innovation et de la technologie en Europe. Elle prononcera un discours liminaire sur l'avenir de l'Europe, dans lequel elle insistera sur la nécessité de soutenir et de protéger les personnes et les entreprises en ligne et de débattre des valeurs européennes d'ouverture, de durabilité, d'inclusion et d'entrepreneuriat dans le contexte de l'économie numérique et des technologies de l'information. société. le commissaire Gabriel mettra également en lumière les réalisations du marché unique numérique, en particulier les succès de l'UE dans la suppression des obstacles inutiles dans l'économie numérique, le renforcement des investissements dans la technologie blockchain, la définition d'une approche de l'intelligence artificielle centrée sur l'homme et le soutien des écosystèmes en démarrage. En outre, le commissaire évoquera la proposition de la Commission relative à un programme pour l'Europe numérique, qui serait le tout premier programme de l'Union européenne destiné à renforcer les capacités numériques stratégiques de l'Europe et à déployer des technologies dans des domaines clés pour le prochain exercice budgétaire 2021-2027. (Pour plus d'informations: Nathalie Vandystadt – Tél .: +32 229 67083; Johannes Bahrke – Tél .: +32 229 58615; Marietta Grammenou – Tél .: +32 229 83583)

Prochains événements de la Commission européenne (ex-Top News)