Columbus Gold: placement privé de 2 millions de dollars et mise à jour du projet Montagne d’Or; Nordgold augmente sa participation dans Columbus

VANCOUVER (Colombie-Britannique), le 14 janvier 2019 (GLOBE NEWSWIRE) – Columbus Gold Corp. (CGT: TSX, CGTFF: OTCQX) ("Columbus") a annoncé le vendredi 11 janvier 2019 un placement privé sans intermédiaire pour un produit brut jusqu’à 2 millions de dollars canadiens et fait le point sur l’état d’avancement du projet de mine d’or de Montagne d’Or (Columbus 44,99% et Nordgold 55,01%) en Guyane française.

Le placement privé * portera sur un maximum de 10 000 000 d’unités au prix de 0,20 $ l’unité. Chaque unité sera composée d’une action ordinaire de Columbus et d’un demi-bon de souscription. Chaque bon de souscription permettra au détenteur, lors de l’exercice de cette option, d’acheter une action ordinaire de Columbus au prix de 0,40 $ pour une période de 12 mois à compter de la date de clôture du placement privé. Les honoraires de chercheur seront payés pour une partie du placement privé conformément aux politiques de la Bourse de Toronto (la "TSX"). Columbus a l'intention d'utiliser le produit du placement privé à des fins générales de fonds de roulement. Le placement privé est sujet à l’approbation de la TSX.

Nordgold souscrira à 4 671 048 unités du placement privé pour porter sa participation dans Columbus à 9,99% sur une base non diluée et à 11,22% compte tenu de l’effet de l’exercice des bons de souscription Nordgold.

Le projet de développement de la mine proposé par Columbus Gold à Montagne d'Or, en Guyane française, défend les principes de l'exploitation minière responsable, dans le but d'atténuer l'impact environnemental tout en permettant le développement économique. La mine d'or de Montagne d'Or sera le deuxième employeur en importance dans une région de France où le taux de chômage est disproportionné.

"Le projet de mine d'or de Montagne d'Or, associé au potentiel développement futur d'un certain nombre d'autres mines d'or de la région (cliquez sur le lien pour afficher la carte avec l'emplacement des autres sociétés actives en Guyane française: www.columbusgold.com/i/nr/2019-01-11-map.pdf), a le potentiel de rehausser l’économie de la Guyane française grâce à la création de milliers d’emplois ", a déclaré Robert Giustra, président de Columbus." En outre, la présence d'exploitants miniers responsables dissuade les mineurs clandestins, dont les activités entraînent la déforestation, la contamination par le mercure et l'envasement des voies navigables. Une exploitation minière responsable protège les ressources naturelles les plus importantes de la Guyane française: ses forêts et son eau. "

Le processus d'obtention de permis pour la Montagne d'Or continue d'avancer. Le 5 décembre 2018, la Commission nationale française du débat public (la "CNDP") a officiellement reconnu la décision de la coentreprise de Montagne d'Or d'aller de l'avant avec l'autorisation et le développement de la mine d'or de Montagne d'Or, sous réserve de certaines modifications fondées sur les recommandations du CNDP (voir communiqué du 27 novembre 2018).

Un rapport de la mission interministérielle (voir communiqué du 27 novembre 2018) devrait être déposé dans les prochaines semaines. La mission est un groupe de travail ministériel conjoint sous la direction des ministres français de l'Environnement, de l'Economie et des Finances et des Territoires d'outre-mer. Son objectif est d'évaluer les avantages sociaux et économiques, ainsi que les impacts, du développement de l'industrie de l'extraction aurifère en Guyane française, en tenant compte notamment de Montagne d'Or, le grand projet aurifère le plus avancé de Guyane française. Sur la base des conclusions et des recommandations du rapport du groupe de travail, le gouvernement français, en étroite coopération avec les autorités locales de Guyane française, examinera les conditions dans lesquelles l'industrie aurifère de la Guyane française exercera ses activités.

Il existe une opposition au développement de la mine de la Montagne d'Or, principalement par des ONG et certains hommes politiques. Toutefois, Montagne d'Or continue de recueillir le soutien généralisé de nombreux groupes locaux, trois des quatre syndicats de travailleurs locaux ayant signé des accords avec l'entreprise commune de Montagne d'Or et la majorité des représentants élus de Français. Guyane, notamment M. Rodolphe Alexandre, président de la Guyane française, qui a déclaré à plusieurs reprises: "J'ai toujours dit que je soutenais le secteur de l'extraction de l'or … remplaçant l'exploitation illégale par l'exploitation minière légale". Dans une interview d'actualités télévisée très récente (7 janvier 2019), M. Alexandre a réitéré ses points de vue forts en faveur du projet. Cliquez ici pour voir l'interview:

www.columbusgold.com/i/nr/2019-01-11-video.mp4

Parmi les autres représentants élus de la Guyane française qui expriment leur soutien à la Montagne d'Or, on citera Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni (la Montagne d'Or est située dans la juridiction municipale de Saint-Laurent du Maroni), Paul Dolianki, maire. de la municipalité d'Apatou (commune la plus proche de la Montagne d'Or) et vice-président de l'Organisation des municipalités de la Guyane occidentale, Lénaïck Adam, l'un des deux délégués de l'Assemblée nationale représentant la Guyane française à la chambre basse du Parlement de France, Georges Patient, l'un des deux sénateurs représentant la Guyane française à la chambre haute du Parlement de France. Un autre représentant de la Guyane française, Gabriel Serville, a exprimé son opposition à l'utilisation du cyanure, demandant au gouvernement d'interdire les technologies au cyanure dans l'industrie minière en France. Son projet de loi est à un stade précoce et peut prendre des mois voire des années pour être voté, si jamais. Des projets de loi similaires visant à interdire les technologies de traitement des minéraux à base de cyanure ont été proposés en 2010 et à nouveau en 2017 par certains membres du Parlement européen. Dans les deux cas, les projets de loi proposés ont été catégoriquement rejetés par la Commission européenne (voir communiqué du 20 novembre 2018).

Parmi les autres personnalités qui ont déjà manifesté leur soutien à la Montagne d'Or (voir le communiqué de presse du 7 août 2018):

Paulin Bruné – Ancien délégué de l'Assemblée nationale, représentant la Guyane à la chambre basse du Parlement de France et actuel président de la fédération du parti républicain.
      Jean Gontrand – Représentant élu de l'Organisation des communes de l'ouest de la Guyane, membre de la commission portuaire de l'ouest de la Guyane et conseiller de la Ville de Saint-Laurent du Maroni.
      Denis Galimot – Vice-président de la Guyane française.
      Gauthier Horth – Conseiller élu de Guyane française.
      Léon Bertrand – Ancien maire de Saint-Laurent du Maroni.
      Barbara Bartebin – Maire adjointe de Saint-Laurent du Maroni.
      Bernard Sellier – Maire suppléant de Saint-Laurent du Maroni.
      Michel Chaya – Vice-président de la Chambre de commerce et d'industrie de Guyane française.
      Monique Guard – Présidente de "Citoyens Citoyennes" – Un mouvement collectif de défense des causes sociales en Guyane française.
      Valentine Bonifacie – Présidente de "Les Premières de Guyane", incubateur d’entrepreneurs innovants.
      Thara Govindin – Président du Mouvement des entrepreneurs français (MEDEF), chapitre de la Guyane française.

Columbus poursuit des opportunités supplémentaires en Guyane française qui pourraient faire de Columbus le principal acteur dans un district d’extraction d’or de classe mondiale.

* Les titres de placement privés mentionnés dans le présent communiqué de presse ne sont pas et ne seront pas non plus enregistrés en vertu de la loi américaine intitulée Securities Act of 1933, telle que modifiée, et ne peuvent être ni offerts ni vendus aux États-Unis. les personnes des États-Unis absentes de l’enregistrement américain ou une exemption applicable des obligations d’enregistrement aux États-Unis. Le présent communiqué de presse ne constitue ni une offre de vente de titres, ni une sollicitation d'offres de vente de titres. Toute offre publique de titres aux États-Unis doit être faite au moyen d'un prospectus contenant des informations détaillées sur la société et la direction, ainsi que des états financiers.

À PROPOS DE COLUMBUS GOLD

Columbus est la principale société d'exploration et de développement aurifère en Guyane française. Columbus détient un intérêt majeur dans le gisement aurifère de classe mondiale Montagne d'Or. Une étude de faisabilité pour Montagne d'Or a été déposée en mai 2017 et le processus d'obtention des autorisations est en cours. Columbus participe également au projet d'exploration aurifère Maripa, où les forages antérieurs ont donné d'excellents résultats en surface, notamment avec 36 mètres d'or à 4,3 g / t d'or.

AU NOM DU CONSEIL,

Robert F. Giustra
Président

Pour plus d'informations, contactez:

Relations avec les investisseurs
(604) 634-0970 ou
1-888-818-1364
[email protected]

Certaines déclarations et informations contenues dans ce communiqué de presse constituent des "déclarations prospectives" au sens des lois sur les valeurs mobilières américaines applicables et des "informations prospectives" au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables, ci-après dénommées "déclarations prospectives". déclarations ". La loi américaine sur les litiges concernant les titres privés (Private Securities Litigation Reform Act) de 1995 constitue un "havre de paix" pour certaines déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des déclarations et des informations concernant des événements, conditions ou résultats d’exploitation possibles qui sont basées sur des hypothèses concernant les conditions économiques futures et les lignes de conduite. Toutes les déclarations et informations autres que les déclarations de faits historiques peuvent être des déclarations prospectives. Dans certains cas, les déclarations prospectives peuvent être identifiées à l’aide de termes tels que "rechercher", "attendre", "anticiper", "budget", "plan", "estimation", "continuer", "prévision", "intention", "croire", "prédire", "potentiel", "cible", "peut", "pourrait", "pourrait", "pourrait", "sera" et mots ou expressions similaires (y compris des variations négatives) suggérant résultats futurs ou déclarations concernant une perspective. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse et d’autres incluent, entre autres, des déclarations et des informations concernant: ses projets ou modifications en vue de développer Montagne d’Or, y compris son utilisation, son développement futur et son effet économique; les plans de construction et de développement de la mine d'or de Montagne d'Or, y compris leur calendrier prévisionnel; la satisfaction des exigences supplémentaires liées à la construction de la mine d'or de Montagne d'Or, notamment la soumission et le traitement des demandes de permis de mine; la remise d'un rapport de conclusion du groupe de travail ministériel mixte français pour la Montagne d'Or; le moment et la prise d'une décision concernant le développement de l'industrie de l'extraction aurifère en Guyane française; la conclusion du projet d'exploration aurifère Maripa; et le placement privé d'unités, y compris ses conditions, son approbation et son calendrier. Ces énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre de facteurs et d’hypothèses importants et impliquent des risques, des incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient entraîner une différence importante entre les résultats, performances ou réalisations réels, et les résultats du secteur, par rapport à ceux anticipés dans ces contrats à terme. chercher des informations. Vous êtes prié de ne pas vous fier indûment aux déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse. Certains des risques connus et d’autres facteurs susceptibles d’entraîner un écart important entre les résultats réels et ceux exprimés dans les énoncés prospectifs comprennent le projet de loi visant à interdire les technologies au cyanure dans le secteur minier en France, ainsi que des risques supplémentaires et d’autres facteurs décrits dans les sections suivantes. "Facteurs de risque" dans la notice annuelle de Columbus Gold Corp., disponible sur SEDAR sous le profil de Columbus à l'adresse www.sedar.com. Les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés dans ces déclarations. Columbus n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives incluses dans le présent communiqué de presse si ces convictions, estimations et opinions ou d’autres circonstances devaient changer, sauf si la loi applicable l’y obligeait.


Source: Columbus Gold Corporation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *