C’est le Jour de la Terre: 100 dirigeants d’entreprise, scientifiques, universitaires, entrepreneurs, investisseurs en capital de risque et responsables environnementaux de partout au Canada se sont associés pour envoyer un message urgent aux Canadiens: Exigez de vos politiciens un plan d’action pour le climat réfléchi!

Veuillez patienter – Téléchargement en cours ….

C’est le Jour de la Terre: 100 dirigeants d’entreprise, scientifiques, universitaires, entrepreneurs, investisseurs en capital de risque et responsables environnementaux de partout au Canada se sont associés pour envoyer un message urgent aux Canadiens: Exigez de vos politiciens un plan d’action pour le climat réfléchi!

22 avril 2019 10:56

Plus de 100 anciens lauréats des prix canadiens Clean50 ont partagé un message aujourd'hui dans une lettre ouverte à tous les Canadiens:

– Les changements climatiques sont réels et doivent être traités comme une urgence à tous les niveaux de gouvernement

– Par habitant, les Canadiens sont parmi les pires pollueurs au monde et les pires du G7. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que les autres agissent alors que nous ne le faisons pas.

– Les Canadiens doivent réagir d'urgence à la pollution par le carbone

– Les coûts et les inconvénients ne sont pas tous nuls: il existe un potentiel de marché de 30 milliards de dollars dans la lutte contre le changement climatique, qu'il nous faut partager – nouvelles technologies, nouvelles entreprises et de nombreux emplois.

– Facturer la pollution au carbone est le moyen le plus rapide et le plus efficace de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de susciter le changement.

– Plus important encore, la lettre ouverte demande à tous les Canadiens de demander à leurs politiciens de prendre des mesures, de considérer le climat comme la question la plus importante lors de chaque élection et de ne soutenir que les politiciens qui ont un plan bien défini pour prendre des mesures climatiques urgentes. base.

La lettre apparaît sur le Clean50.com site Web et dans le Report on Business du Globe and Mail. Le texte intégral et les signataires sont joints.

À propos des prix Clean50:

Chaque automne, les prix Clean50 du Canada rendent hommage à 50 leaders individuels, 10 leaders émergents et 20 projets de développement durable sélectionnés parmi plus de 500 candidatures provenant de partout au Canada et issus de tous les segments de la vie canadienne, afin de reconnaître les personnes et les projets qui ont le plus contribué à la durabilité. développement au Canada au cours des deux années précédentes.

Pour plus d'informations Gavin Pitchford, PDG de Delta Management Group / Directeur exécutif, Clean50 – 416-925-2005 x 2300 / [email protected]

Le texte intégral de la lettre suit:

UNE LETTRE OUVERTE À NOS FELLOWS CANADIENS

Les lauréats et anciens lauréats du prix Clean50 du Canada représentent un large éventail de Canadiens issus des milieux des affaires, de la science, du gouvernement et du monde universitaire. Nous sommes très préoccupés par le fait que certains Canadiens et certains hommes politiques n'ont pas reconnu à la fois l'énorme opportunité économique de résoudre de manière décisive la crise climatique de plus en plus urgente et la menace imminente pour notre avenir commun, si nous continuions à l'ignorer. Nous demandons à tous les Canadiens de faire du climat leur toute première priorité lors des prochaines élections.

Prendre des mesures immédiates pour limiter les changements climatiques et atténuer leurs impacts sur le Canada doit être considéré comme une urgence à tous les niveaux de gouvernement. Une étude récente montre que le climat du Canada se réchauffe deux fois plus vite que prévu. Le meilleur moment pour agir est maintenant. Nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de reporter une réponse plus longtemps.

Certains essaieront de prétendre que le Canada n’est pas le problème, c’est la Chine, l’Inde ou les États-Unis. Malheureusement, ce n'est tout simplement pas vrai.

Les pays ne polluent pas le carbone: les gens le font! Les Canadiens seront peut-être surpris d'apprendre que, par personne, nous sommes les pires contrevenants du G7 *. Les Canadiens émettent en moyenne 2,5 fois plus de carbone que les Chinois, soit 9 fois plus que les Indiens et 5% de plus que les Américains *. Nous sommes deux à trois fois pires que les Japonais, les Anglais, les Français et les Allemands *. Nous ne pouvons tout simplement pas raisonnablement attendre d’autres pays qu’ils prennent des mesures concrètes pour réduire les émissions de leur pays, alors même que nos émissions augmentent.

D'autres diront que les tendances actuelles au réchauffement font partie d'un «cycle naturel». La science nous dit clairement que ce n'est pas vrai, qu'en réalité les températures auraient dû diminuer chaque siècle au cours des 6 000 dernières années *. Au lieu de cela, les températures ont régulièrement augmenté et les 5 années les plus chaudes jamais enregistrées sont celles des 5 dernières années *. Les changements climatiques sont réels – et en consommant trop de carburants à base de carbone – et en abattant les arbres nécessaires pour absorber ce carbone, les êtres humains en sont responsables *.

Certains politiciens prétendent que «les taxes sur le carbone tuent des emplois» ou qu’elles ne fonctionnent pas. Aucune de ces affirmations n'est vraie. Les principaux économistes du monde entier s'accordent à dire que: taxer les pollueurs est le meilleur moyen de réduire les émissions. Des preuves accablantes montrent que la taxation des GES entraîne une réduction des émissions de GES et stimule les investissements dans les infrastructures, les nouvelles technologies et la rénovation de bâtiments par les entreprises et les particuliers. Une croissance qui crée des entreprises et davantage d'emplois – pas moins – tout en améliorant l'environnement. *

Mener la lutte contre la pollution par le carbone offre aux Canadiens la chance de partager une opportunité de marché énorme de 30 billions de dollars d’ici 2030 *. Cela représente 18 fois le PIB actuel du Canada *. En tant que chef de file de l'industrie des technologies propres, le Canada est bien placé pour continuer de croître avec ce marché. Plus de 280 000 travailleurs canadiens occupent déjà des emplois «d'économie verte» *, et le Canada se classe au troisième rang sur une liste récente, avec 12 des 100 plus grandes entreprises de technologies propres au monde *. L'imposition de taxes sur la pollution ne fera qu'augmenter le nombre d'entreprises canadiennes créant des solutions de technologies propres et des emplois. Et, bien que nous sachions que nombre de nos industries sont en déclin, les emplois dans «l'économie verte» continuent de croître et qu'à 94 000 $, ils paient 48% de plus que le travail moyen au Canada.

Lorsque vous décidez qui remportera vos votes, maintenant et dans les années à venir, nous vous exhortons à ne voter que pour les candidats ayant un plan crédible de réduction des émissions de carbone.

Nous vous demandons de demander à nos dirigeants de saisir cette occasion pour nous assurer de ralentir le changement climatique et de bâtir l'avenir le plus prospère et le moins émetteur de carbone que nous puissions offrir à nous-mêmes et à nos enfants: une économie qui offrira aux Canadiens un environnement sain et une croissance et la prospérité pour les années à venir.

Signé:
À titre d’illustration, le lauréat de Clean50 et leurs organisations soutiennent ce message:

Guy Adam Alliance Magnésium
Wayne Addison Kiko Systèmes d'eau
Kerry Adler PDG, SkyPower Global
Meredith Adler Étudiant Energie
Kazi Ahmed PDG de Betterfrost Technologies
Conseillers Celine Bak Analytica
Kody Baker PDG de VeloMetro Mobility
Helle Bank Jorgensen Conseils compétents
Lisa Bate Présidente, WorldGBC
Mike Battistel Président, Cascadia Windows
Eric Bauce Université Laval
Eric Beckwitt Freightera
Mikele Brack UPPlift
Kevin Brady Conseil en entreprise durable
Bryan Buggey Commission économique de Vancouver
Stephen Cheeseman Chinook Power
Bâtiment Eric Chisholm
John Coyne Vice-président, Unilever
Ron Dembo Directeur général, Zerofootprint Software
Frank Dottori PDG, WRC Timber
Frances Edmonds HP Canada
Stewart Elgie Smart Prosperity Institute
Ted Ferguson Président du groupe Delphi
Aaron Freeman Pivot Conseil stratégique
Coopérative énergétique communautaire Miranda Fuller Oxford
Mike Gerbis PDG, GLOBE Series
John Grace UBC
Tim Grey Environmental Defence
Jim Harris avantage stratégique
Brett Henkel Inventys
Charles Hopkins Chaire UNESCO de l'Université York
Services de développement Celesa Horvath Ventus
Mohamed Khalil PDG, Pyrocycle
Dr. Patrick Kiely Directeur général, Island Water Technologies
Joanna Kyriazis Énergie propre Canada
Trevor Langdon Président, Green Standards
Dustyn Lanz Responsible Investment Assoc.
Jean Luc Lavergne PDG de Lavergne Groupe
Steve S.J. Lee 3% Project
Peter Love Love Consultants en énergie
Damon Matthews Université Concordia
Paul Mertes PDG, CircuitMeter
Alex Mifflin SK FILMS
Tyler Mifflin SK Films
Rob Niven PDG, CarbonCure
Sandra Odendahl CMC Research
Nicholas Parker Parker Gestion du risque
Emily Partington Quinn & Partners
Simon Pickup Directeur général, Hydra Energy
Gavin Pitchford PDG, Delta Management
Mario Plourde PDG Cascades
Catherine Potvin Université McGill
Tony Pringle Quinn & Partners
Joan Prowse CinéFocus Canada
Juergen Puetter Hydrogène Renouvelable Canada
Grace Quan PDG, Hydrogen In Motion
Francisca Quinn Quinn & Partners
Tom Rand ArcTern Ventures
Fidel Reijerse Directeur général, RESCo Energy
André Rochette PDG, Ecosystem
Dianne Saxe Saxe Facts
Craig Scott Ecology North
Elizabeth Sheehan Climate Smart
Merran Smith Énergie propre Canada
Shirley Speakman Cycle Capital
Christie Stephenson Dhillon Center UBC
Coro Strandberg Président, Strandberg Consulting
Katie Sullivan Directrice générale, IETA
Bruce Taylor PDG, Enviro-Stewards
George Tsintzouras PDG d'Alert Labs
Wal van Lierop Chrysalix VC
David Van Seters Sustainability Ventures
Bâtiment Doug Webber Purpose
Jonathan Webster PDG, EnvAerospace
Lloyd A. Bryant
Jim Burpee
Chris M Campbell PhD
Richard Corley
Dana Decent
Brian Denney
Audrey Dépault
Chantale Despres
Ron Dizy
Tom Ewart
Diane Kilcoyne
Karen Lockridge
Jennifer McLaughlin
Antony Marcil
Darryl Neate
Chad Park
Kevin Quinlan
Dan Rames
Shoshanna Saxe
Kekinusuqs Judith Sayers
Ron Seftel
Vicky Sharpe
Serguei Tchertok
Keyvan Cohanim

* chaque demande formulée dans cette lettre est étayée par des faits. Une explication complète des détails est disponible dans la version en ligne de cette déclaration, qui
peut être trouvé à www.clean50.com/2019openletter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *