Bird choisit Paris pour son hub de scooters électriques en Europe

La start-up de partage de scooters électriques Bird envisage d'ouvrir son plus grand hub européen à Paris et d'embaucher 1 000 personnes au cours des deux prochaines années, soulignant son soutien à l'un des plus grands marchés mondiaux du scooter malgré une répression réglementaire.

La présence actuelle de Bird à Paris, basée à Los Angeles, est un centre de services où l’équipement de sa flotte de scooters électriques est entretenu et emploie environ 100 personnes. Les fonctions commerciales et domaines couvrant les opérations, les partenariats gouvernementaux, les affaires juridiques, le marketing et les communications seront basés dans le nouveau hub français, a déclaré Bird.

Le nombre de trottinettes, ou scooters électriques, proposées à la location à Paris par une douzaine de sociétés telles que Lime, Bird et Tier devrait passer de 15 000 à environ 40 000 d'ici la fin de l'année.

La maire de la capitale française, Anne Hidalgo, a donc pris l’engagement de sévir contre «l’anarchie» causée par leur prolifération soudaine dans les rues. De petites rivales telles que Bolt, Wind et Ufo ont récemment réduit leur présence à Paris, et l’Allemagne est également devenue un nouveau champ de bataille dans les guerres de scooters en Europe.

Les villes doivent encore se mettre d'accord sur la manière de réglementer les scooters, notamment en ce qui concerne les lois sur les casques et les cas où les utilisateurs de scooters doivent conduire les véhicules non résolus.

"Lors de notre lancement à Paris il y a près d'un an, nous avons été époustouflés par la rapidité avec laquelle les parisiens ont pris notre service", a déclaré le fondateur et directeur général de Bird, Travis VanderZanden, dans un communiqué. «L’adoption a mis en évidence le besoin et le désir d’une alternative aux voitures.

Il a ajouté: "La ville est vraiment un leader mondial dans la lutte contre le changement climatique et nous voulons les aider à atteindre leurs objectifs en s'engageant encore plus dans la ville."

Le siège européen de Bird est à Amsterdam et son lancement est prévu pour plus de 50 villes européennes cet été.

La montée en puissance de sociétés de scooters électriques telles que Bird, qui a réalisé une valorisation de 2 milliards de dollars un peu plus d'un an après son lancement, survient alors qu'elles tentent de prouver aux investisseurs qu'elles peuvent réaliser des bénéfices. Certains investisseurs ont dit craindre que la location de scooters électriques ne soit jamais rentable, car les entreprises doivent investir énormément dans l'achat, la maintenance et la recharge de leur parc.

Dans le même temps, les autorités françaises tentent d'inciter les entreprises de haute technologie à investir dans le pays par le biais de mesures telles que des allégements fiscaux et un visa français spécial pour les entrepreneurs.

Kat Borlongan, directrice de La French Tech, groupe dirigé par le gouvernement pour renforcer l'écosystème technologique français, a déclaré: «C'est formidable que les start-ups se développent aussi vite que Bird comprend ce que la France est devenue: un pays parmi les plus ambitieux au monde. les entreprises de technologie peuvent se développer et s’étendre ».