Alven Capital lève 261 millions de dollars pour investir dans des entrepreneurs français – TechCrunch

Société française de capital-risque Alven Capital existe depuis 2000 et est devenu un acteur majeur de la scène VC à Paris. La société a récemment fermé un tout nouveau fonds, Alven V (250 millions d'euros), d'un montant de 261 millions de dollars, ce qui représente un progrès considérable, car Alven IV ne représentait qu'un fonds de 125 millions de dollars (120 millions d'euros).

Au fil des ans, la société a réussi à investir dans de nombreuses startups dirigées par des entrepreneurs français. Alven Capital prévoit de refaire la même chose, mais avec plus d’argent sur le compte bancaire.

«Ce fonds de 250 millions d’euros – nous n’allons pas commencer à faire de très gros investissements dans la série B, nous allons l’utiliser pour les rondes de la série A», m’a dit le partenaire Jérémy Uzan. «Nous avons généralement partagé nos meilleurs investissements avec d'autres investisseurs. Nous pouvons désormais investir jusqu'à 30 millions d'euros dans une seule entreprise. "

L’entreprise envisage d’investir son fonds dans 20 à 25 sociétés, ce qui est conforme au fonds précédent d’Alven Capital. Toutefois, l’entreprise n’aura pas besoin de co-diriger un investissement avec une grande entreprise de capital-risque britannique ou américaine si elle pense qu’elle sera lucrative.

Par rapport à de nombreuses sociétés françaises de capital-risque, Alven Capital tire ses fonds de commanditaires traditionnels qui investissent généralement dans des sociétés de capital-investissement. Alven Capital ne travaille pas avec de grandes entreprises publiques françaises ni avec des investisseurs stratégiques. Si vous investissez dans la société de capital-risque, cela signifie que vous recherchez un bon retour sur investissement et rien d’autre.

Tous les bailleurs de fonds dans Alven IV ont réinvesti dans Alven V – ils représentent environ les deux tiers d’Alven V. Les nouveaux commanditaires ont également investi, ainsi que quelques entrepreneurs de sociétés du portefeuille d’Alven – ils ne représentent qu’une infime partie du fonds. La société ne veut pas partager les noms de ces entrepreneurs. "Nous ne le considérons pas comme un argument marketing", a déclaré Uzan.

Alven Capital a levé son dernier fonds trois ans après Alven IV. Étant donné qu’elles ont dû refuser certaines sociétés en commandite, la société de capital-risque prévoit de lever de nouveaux fonds au même rythme à l’avenir.

En ce qui concerne la stratégie d'investissement, Alven Capital s'est toujours concentré sur les investissements de démarrage dans les entreprises de technologie dirigées par des fondateurs français. Cette fois, l’investissement moyen sera un tour de série ou une série A allant de 200 000 € à 7 millions €, avec la possibilité d’investir 30 millions € au total dans une seule société sur plusieurs tours.

Si vous excluez les sociétés de capital-risque qui investissent dans les séries B et ultérieures, Alven Capital affirme qu’il s’agit du plus grand groupe français de capital-risque français spécialisé dans les entrepreneurs de la série A et les entrepreneurs français.

Pourquoi Alven Capital parle-t-il d’entrepreneurs français plutôt que d’entreprises françaises? Selon Uzan, de nombreux entrepreneurs français peuvent créer une entreprise dans un pays et se retrouver dans un autre – cela ne les regarde pas vraiment. «Nous réalisons aujourd'hui que de nombreux entrepreneurs français considèrent les frontières comme une réflexion après coup», a-t-il déclaré.

Encore plus intéressant, alors que la plupart des sociétés de capital-risque ne parlent pas du retour sur investissement, Alven Capital partage deux informations sur la performance de la société. Tout d’abord, au cours des 16 dernières années, Alven Capital a eu une taux de rendement interne plus de 30 pour cent chaque année.

Deuxièmement, alors que la plupart des investissements dans Alven IV sont toujours actifs, certaines des sociétés du portefeuille ont déjà été acquises quelques années seulement après l’investissement initial d’Alven Capital. 7 des 25 entreprises ont conduit à des acquisitions significatives avec une moyenne de 5 fois en termes de retour sur investissement. Dans tous les fonds, Alven Capital a investi dans 50 sociétés et 30 d’entre elles ont trouvé une issue.

L'équipe d'investissement compte actuellement six personnes: Guillaume Aubin, Charles Letourneur, Jérémy Uzan, Raffi Kamber, Rodolphe Menegaux et François Meteyer. La même équipe gérera les investissements avec Alven V.

Nous avons couvert certaines de ces acquisitions au fil des ans. Zendesk acquis BIME Analytics pour un budget de 45 millions de dollars acheté Captain Train pour 189 millions de dollars, Facebook arraché Wit.ai, etc. Alven Capital est également un investisseur dans Algolia, Dataiku, PeopleDoc, Bande, Drivy, etc. Même si certains de ces noms ne vous disent rien, je peux vous dire sans aucun doute qu’Alven Capital a une feuille de route impressionnante.

J'ai également demandé si les évaluations de startups étaient plus chères en France. "L’inflation n’est pas aussi grave tant que l’inflation est généralisée." Voyons maintenant si Alven Capital peut obtenir des sorties encore plus importantes pour les sociétés de son portefeuille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *